Les troubles de l’audition peuvent provoquer la démence sénile

La déficience auditive est une affection qui touche la majorité de la population et qui est très présente chez les personnes âgées. En plus des difficultés à communiquer, à entendre les sons environnements et les vertiges ou problèmes d’équilibre, la surdité peut entraîner des troubles cérébraux ou de la démence sénile. Le port d’un appareil auditif peut éviter cette dégradation en chaîne. Des recherches ont montré que ces deux troubles n’avaient pas de cause pathologique commune telle que la pression sanguine. Mais quel est donc le lien entre surdité et démence ?

Surcharge psychique

D’après Arthur Wingfield, professeur de neurosciences à l’université de Brandeis, les individus possédant des défaillances auditives ont besoin de plus d’efforts et de concentration pour assumer les habitudes de vie des autres. Leur cerveau est constamment sollicité pour déchiffrer les sons au détriment de leur mémorisation ou de celle de la situation.

Cerveau endommagé

Une deuxième hypothèse serait que la surdité abîmerait la structure du cerveau d’une manière à provoquer des troubles cognitifs. Après quelques recherches et grâce à de l’imagerie médicale, des chercheurs ont découvert que les  personnes âgées souffrant de problèmes d’audition possédaient moins de cellules grises dans les aires liées à l’ouïe. Cette concentration anormalement faible est due à un manque de stimulation des cellules en question qui finissent par défaillir.

Grace à des aides auditives, le patient pourrait stimuler les zones de son cerveau peu utilisées pour sauvegarder ses capacités cognitives.

Isolation sociale

Un autre facteur important de la surdité est l’isolation sociale. Il devient de plus en plus difficile pour les patients de communiquer avec les autres. Toute forme de socialisation ou de sortie demande un effort considérable aussi bien physique que mental.

La psychologue Kathleen Pichora-Fuller de l’université de Toronto est convaincue que le traitement de la surdité grâce aux implants ou aux appareils auditifs permettent aussi d’améliorer la communication, la santé cognitive et le bien être des patients. Des recherches prévues avant 2020 devraient permettre d’apporter plus d’explications et de confirmer ces premières théories.

Source : AARP
Publié le
La toxicité du bruit au travail pointée du doigt par l’association JNA. Les coûts humains et financiers sont importants et incitent au changement.

24/10

ARTICLE SUGGÉRÉ

La toxicité du bruit au travail pointée du doigt par l’association JNA

Si notre cerveau fait du monde extérieur un ensemble compréhensible d’objets et de phénomènes, ce sont nos sens qui nous ouvrent sur notre environnement. Au travail, notre rapport à l’environnement est tout à fait spécifique et dépend largement de l’organisation pour laquelle nous travaillons.  Si le bruit ambiant est parfois la cause d’une dégradation de l’audition et génère le besoin d’un appareil auditif, celui-ci peut aussi nous affecter d’autres manières.

Lire l'article

04/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’amusie ou la surdité musicale

Les patients atteints d’amusie sont très incommodés lorsqu’ils écoutent de la musique. Même s’ils n’ont aucune difficulté à parler, communiquer ou percevoir les sons et les bruits, ils n’arrivent pas à reconnaître les mélodies et les musiques ni à capter les différentes hauteurs tonales. 

Lire l'article
Les amplificateurs auditifs en vente libre dans les pharmacies peuvent mettre en danger votre audition s'ils ne respectent pas certains critères

11/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Assistants d’écoute : restons vigilants

La vente d'amplificateurs auditifs est autorisée en pharmacie depuis 2014. On pourrait dire de ces appareils qu’ils sont à l’audition ce que les lunettes loupes sont à la vue. Pouvant être utiles pour les personnes atteintes d’une légère perte auditive, vendus en pharmacie sans ordonnance et préréglés, il est important de s’assurer que ces produits ne soient pas dangereux.

Lire l'article