Traitement de la perte auditive : découverte d’un nouveau traitement

Traitement de la perte auditive : découverte d'un nouveau traitement - VivaSon

Crédit Photo : Ent Specialist

L’audition est fragile et sa perte peut causer de nombreux problèmes. Aujourd’hui, de plus en plus de monde souffre d’une déficience auditive. Afin de remédier à ce problème, des chercheurs viennent de découvrir une protéine présente dans les intestins pouvant aider à la régénération des cellules liées à l’audition.

Comme précédemment évoqué dans l’article que vous pouvez retrouver ici, le nombre de personnes atteintes de troubles auditifs ne cesse de croître. En effet, le bruit ambiant, l’exposition à une musique trop forte, la consommation de médicaments ototoxiques ou encore l’âge impactent considérablement l’audition.

Comment ? En atteignant directement les cellules ciliées. Les cellules ciliées sont des structures filamenteuses sensorielles qui permettent la transmission des sons. Il en existe deux types : les cellules ciliées externes (transmettent les sons aigus) et les cellules ciliées internes (transmettent les sons graves). Celles-ci influencent amplification des sons perçus. Mais aussi leur transmission au cerveau. Ce sont ces cellules qui meurent lorsque l’audition baisse. Aussi, contrairement aux animaux, elles ne se renouvellent pas. C’est pourquoi une perte auditive est jusqu’à présent irréversible.

Néanmoins, les scientifiques travaillent sans relâche pour remédier à ce non-renouvellement des cellules une fois détruites. Ainsi, l’équipe de chercheurs du MIT (Massachussetts Institute of Technology) aux Etats-Unis, a mis au point un traitement pouvant régénérer les cellules ciliées. Celui-ci s’appuie sur des cellules-souches intestinales. En effet, les chercheurs se sont rendu compte que certaines cellules intestinales étaient composées de protéines pouvant fournir un soutien structurel à la cochlée. Pour rappel, les cellules ciliées se trouvent dans la cochlée. Constituant l’étape finale de l’intégration du son avant le nerf auditif.

Plusieurs tests on été effectuées, notamment sur des souris et les résultats sont prometteurs. L’équipe du MIT a utilisé de petites molécules pour activer les cellules de soutien afin qu’elles deviennent prolifératives et qu’elles puissent générer des cellules capillaires. Ces cellules sont dites « capillaires » puisqu’elles poussent ou repoussent comme les cheveux.

Ce traitement n’a pas encore été testé sur les humains, mais cela se fera certainement très prochainement. L’administration est prévue sous forme de médicament. Les chercheurs envisagent de l’injecter directement dans l’oreille afin que celui-ci se diffuse, comparable au mode d’administration du traitement des infections de l’oreille.

 

Source : News MIT

Publié le
Nouveau : des vêtements pour écouter de la musique ! - VivaSon

04/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Nouveau : des vêtements pour écouter de la musique !

Ecouter de la musique alors que l’on souffre de déficience auditive n’est pas forcément idéal. Bien que certains puissent s’équiper d’un appareil auditif, d’autres ayant des troubles auditifs plus poussés n’ont pas d’alternative. Cute Circuit a ainsi créé des vêtements permettant de ressentir la musique.

Lire l'article
Les campagnes se multiplient pour avertir la population sur les risques liés à l'audition

28/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

Sensibilisation aux risques auditifs

La pollution sonore est un vrai fléau pour les oreilles. Destructrice de l’audition, elle touche de plus en plus de personnes. C’est pourquoi des campagnes de sensibilisation sont réalisées chaque année.

Lire l'article
Sonotone et histoire de l’appareil auditif

06/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le sonotone, cet ancêtre de l’appareil auditif

Le mot « sonotone » fait aujourd’hui parti du dictionnaire, mais savez-vous d’où il vient ? Aujourd’hui, VivaSon vous raconte l’histoire de l’audioprothèse. D’innovations en innovations, scientifiques et médecins ont permis de développer les appareils auditifs discrets et performants que nous proposons à nos patients.

 

Lire l'article