Troubles auditifs : les ignorer ou faire un test ?

Troubles auditifs : les ignorer ou faire un test ? – VivaSon

Crédit Photo : otoplastia

Les vacances sont souvent synonymes de remise en forme, de prise de conscience et de résolutions à mettre en place dès la rentrée. A cette période nous sommes particulièrement à l’écoute de notre bien-être. Pourquoi ne pas en profiter pour prendre rendez-vous dans l’un de nos centres et faire un test auditif ?

Nos audioprothésistes vous accueillent sur rendez-vous pour un test gratuit de l’audition. L’occasion de vous rassurer sur la qualité de votre ouïe ou d’avoir un diagnostic précis sur vos troubles auditifs. Il existe plusieurs pathologies de l’audition bien trop souvent ignorées des patients. Selon l’OMS 9% des français, soit 6 millions de personnes,  sont concernés par la malentendance. Mais seulement 15% se soignent…

1ère étape : le bilan auditif

L’audioprothésiste va réaliser une série de tests techniques pour évaluer le niveau d’altération de la fonction auditive. En plus de l’évaluation du degré de surdité dans les différentes fréquences, ces tests vont soumettre le patient à des situations différentes (environnement bruyant et environnement calme) et mesurer son degré de compréhension et de réponse.

2ème étape : le bilan personnel

Après avoir déterminé le niveau de déficience auditive du patient, l’audioprothésiste va discuter et chercher à identifier ses habitudes pour lui proposer l’aide auditive la plus adaptée. Des réponses complètes lui permettent de se faire une idée précise des besoins et des caractéristiques propres au patient.

Chaque patient demande une attention particulière nécessaire à la compréhension de son environnement et de ses attentes. L’audioprothésiste doit en plus de corriger les troubles auditifs, sélectionner avec le client un appareil qu’il sera prêt à inclure dans son quotidien.

Pour s’adapter au mieux avec la morphologie de chacun, il existe deux grandes catégories de prothèses auditives :

  • le contour d’oreille : ils sont devenus de plus en plus discrets
  • l’appareil intra auriculaire : ils sont pratiquement invisibles à l’intérieur du conduit auditif.

Le choix de la prothèse auditive ne s’arrête pas là, les audioprothésistes vont établir avec l’intéressé, les derniers réglages pour que l’appareil soit parfaitement adapté

3ème étape : l’accoutumance à la technologie

Cette dernière étape dure quelques semaines et correspond à une phase d’essai et d’étalonnage de nos technologies. L’audioprothésiste va communiquer avec son patient très régulièrement pour avoir des retours précis et corriger les derniers détails qui lui empêcheraient de s’habituer à ses prothèses. Ces réglages sont réalisés à l’aide d’une technologie avant-gardiste et d’un personnel compétent.

Une fois que tous les réglages seront effectués l’audioprothésiste restera disponible pour modifier l’appareillage et le faire évoluer avec l’audition du client pour favoriser son confort en toute situation.

Publié le
Le nombre d’étudiants admis en école d’audiprothèse a récemment été fixé au nombre de 200. Cette modification est déclarée par le gouvernement.

16/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

200 étudiants admis en école d’audioprothèse

Le nombre d’étudiants admis en école d’audioprothèse n’est pas le fruit d’une logique hasardeuse. Ce nombre est en effet déterminé par un arrêté que vous pouvez vous-même consulter sur le site legifrance. C’est le 22 juillet dernier que cette information a été révisée, plaçant à 200 étudiants les admissions possibles en école d’audioprothèse.

Lire l'article