Vague de froid, ne négligez pas vos oreilles !

Crédit photo : Vicki Doe

Depuis quelques jours, une vague de froid sec et glacial provenant de la Russie a envahi la France provoquant des baisses de températures importantes pouvant aller de -10°C jusqu’à -20°C avec le ressentit. Bien que le froid ait certains avantages sur le corps humain, il n’en reste pas moins offensif et vos oreilles en sont les premières impactées.

On entend souvent dire que le froid est bon pour la santé, qu’il fait maigrir, qu’il donne bonne mine et booste la tonicité. Outre ces quelques avantages, plus l’exposition au froid est longue, plus il y a de risques pour la santé. En effet, les extrémités du corps, où les muscles sont moins importants et ne peuvent créer de la chaleur, comme les mains, les orteils, le nez et les oreilles sont des parties très sensibles au froid.  Ces zones excentrées sont ainsi plus fragiles. Notamment nos oreilles, qui réagissent extrêmement rapidement aux changements de température car les nerfs parcourant l’oreille interne sont juste sous la peau et ont donc, très peu de protection.

 

Le froid les touche alors principalement, il est nécessaire de bien protéger ses oreilles quand les températures sont aussi bases, car les conséquences peuvent être assez douloureuses. Une température dans le négatif empêche une bonne circulation du sang dans ces zones et entrave l’afflux en oxygène pouvant provoquer dans les cas les plus graves la mort des cellules. Le froid peut entraîner différents dommages à vos oreilles comme des otites et des bouchons. Il est également possible d’être victime de brûlures par le froid communément appelées gelures. Ces atteintes peuvent être aussi bien superficielles que profondes.

Ainsi, nous vous conseillons fortement de couvrir vos oreilles par ces temps, bonnet, cache oreilles, bandeau, ce que vous voulez, mais pensez à les protéger, et maintenez-les au sec pour ne pas développer d’otite.  Maintenez vos oreilles au chaud, surtout si vous êtes équipés d’un appareil auditif. Bien que les nouveaux appareils soient beaucoup plus résistants, le froid ne leur fait pas le plus grand bien. Les piles étant très sensible peuvent être endommagées (diminution de leur durée de vie ou panne) et il peut y avoir une formation de condensation dans l’appareil. Le froid ayant prévu de s’installer quelque temps, protégez-vous et pensez à protéger votre appareil.

 

Source : CCHST

Publié le

02/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

La FNEA dénonce l’assouplissement du numerus clausus

A la fin de l’année dernière, l’Autorité de la Concurrence révélait les conclusions de son enquête menée sur le secteur des prothèses auditives. Deux préconisations phares venaient bouleverser le paysage de l’appareillage auditif. S’en suivait une levée de bouclier de l’UNSAF, du CISS que nous avions déjà mentionné dans nos articles précédents. FNEA (Fédération nationale des étudiants en audioprothèse) vient à son tour de prendre position contre les propositions de l’Autorité.

Lire l'article