Voitures électriques et nouvelles normes, quel impact sur l’audition ?

Les véhicules électriques silencieux sont jugés dangereux. De nouvelles normes s'appliqueront en 2019, mais seront-elles sans incidence sur l'audition ?

Crédit Photo: Brunch News

Voitures électriques jugées dangereuses par leur faible bruit en dessous de 30 km/h, l’Union Européenne projette de les équiper d’un système sonore d’ici 2019. Mais cela n’est pas sans conséquence sur l’augmentation des nuisances sonores factrices de troubles de l’audition.

Projet eVader

La voiture électrique rencontre un réel succès depuis quelque temps avec une hausse des ventes de plus de 18 974 voitures immatriculées en 2016. Economiques, légères et pratiques ces voitures rechargeables sont de plus en plus appréciées. Fortement privilégiées par les normes actuelles dues à leur faible pollution, les voitures électriques ont tout pour plaire.

Cependant, elles n’en restent pas moins dangereuses pour la sécurité des piétons et cyclistes, car son bruit est presque imperceptible. En effet, le bruit de celles-ci lorsqu’elles ne dépassent pas les 30km/h est quasi inexistant, le son de roulement (contact pneumatique-chaussée) est supérieur au son émis par la motorisation. Ce qui rend son déplacement presque inaudible en ville. La vigilance est ainsi de rigueur, autant pour l’automobiliste que pour les piétons mais cela n’évite pas les dangers et accidents que peuvent causer son silence.

Afin de limiter les risques, l’Union européenne a mis en place un projet nommé eVader (Electric Vehicle Alert for Detection and Emergency Response). Depuis 2011, l’Europe travaille sur l’équipement d’avertisseurs sonores de ces véhicules. Sachant que  ceux-ci ne doivent pas être trop bruyants pour ne pas augmenter le niveau de nuisance sonore mais assez audible pour être identifiés par les piétons et cyclistes. Afin d’éviter le nombre d’accidents, la commission européenne à prévu de rendre obligatoire, à partir de 2019, l’équipement d’un bruiteur pour tous véhicules électriques et hybrides. Il s’agira d’un système sonore constant audible en dessous de 30 km/h. Ce système fonctionnera en concordance avec un détecteur de piétons et autres usagers de la route.

Impact sur l’audition ?

Bien que les sons ajoutés à ces véhicules soient étudiés pour ne pas augmenter la pollution sonore et nuire à la santé, ils représentent un bruit supplémentaire. Le projet eVader saura-t-il limiter le risque lié à ces nuisances ? C’est un pari osé sachant que 1 personne sur 2 est touchée par les acouphènes dès 16-34 ans et que l’exposition sonore en est la première cause, d’après la JNA (journée nationale de l’audition).

Il n’est pas sans rappeler qu’une intensité élevée des niveaux sonores peut entraîner des déficiences auditives plus ou moins conséquentes. Vivre avec des nuisances sonores peut engendrer des problèmes de manifestations auditives comme des acouphènes, une fatigue auditive, ou encore, dans des cas plus rares, une surdité. Il s’agit principalement de la dégradation d’une partie des cellules ciliées de l’oreille interne, cellules fragiles, peu nombreuses et ne se renouvelant pas, ce qui entraîne une perte irrémédiable de l’audition. Ainsi le nombre de personne portant des appareils auditifs ne cesse d’augmenter d’années en années.

Protégez votre audition au quotidien, portez des bouchons d’oreilles ou des casques antibruit, n’augmentez pas le son de vos écouteurs dans les endroits bruyants et évitez de trop utiliser votre téléphone.

 

 

Source : ConsoGlobe

Publié le
Présidentielles 2017, quels programmes en matière de santé ?

08/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Présidentielles 2017, quels programmes en matière de santé ?

Le thème de la Sécurité sociale est au cœur des élections présidentielles 2017. Sujet de débats, les propositions des candidats énoncent leurs programmes de santé. Emmanuel Macron avait déjà fait part de son désir d’un remboursement à 100 % des appareils auditifs dont nous vous avions parlé lors de notre précédent article.  Désormais, c’est un sujet qui apparaît dans de nombreuses propositions de programmes des candidats.

Lire l'article
La formatiion des audiorpothésistes pour bien connaître les appareils auditifs

13/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La formation des audioprothésistes

Un audioprothésiste n’est pas un vendeur d’appareils auditifs. En tant que véritable professionnel de santé, sa vocation est d’accompagner les patients dans la démarche d’appareillage qui rétablira leur confort auditif. Ainsi, un diplôme d’Etat délivré à l’issue d’une formation sélective de 3 ans est nécessaire pour exercer.

Lire l'article