Accueil » Votre Audition » Dossier » Les acouphènes et l'hyperacousie » Qu’est-ce que l’hyperacousie, ses causes et ses conséquences ?

Qu’est-ce que l’hyperacousie, ses causes et ses conséquences ?

Qu’est-ce que l’hyperacousie, ses causes et ses conséquences ?

Au même titre que les acouphènes, l’hyperacousie est un trouble de l’audition qui impacte la qualité de vie des personnes touchées. Elle se manifeste par une hypersensibilité au sons qui peut être plus ou moins intense selon les patients.

L’hyperacousie, qu’est-ce que c’est ?

L’hyperacousie est une pathologie de l’audition qui résulte d’un dérèglement du schéma neuronal suite à un traumatisme de l’oreille interne. Ce trouble apparait généralement suite à un traumatisme sonore aigu. Il est généralement accompagné d’acouphènes.

L’hyperacousie se traduit cliniquement par un niveau de tolérance aux sons extrêmement bas. Les sons deviennent difficilement supportables, voir même douloureux dans les cas les plus sévères.

Comme les acouphènes, une personne hyperacousique peut connaitre différents niveaux d’intensité de la pathologie. Pour certains, seul certains sons aigus et stridents comme le bruit des couverts ou le cri d’un enfant seront source de gêne, tandis que d’autres cas, plus sévères, sont intolérants à tous les sons qui les entourent.

Cette hypersensibilité au bruit peu concerner toutes les fréquences du spectre sonore comme certaines plages fréquentielles. Le système de tolérance de l’oreille est biaisé, le seuil de tolérance se rapprochant du seuil d’audition, pour des sons à l’intensité normalement tolérée.

Les causes et types d’hyperacousie

L’hyperacousie est généralement causée par un traumatisme sonore, qu’il soit aigu (exposition ponctuelle ou soudaine) ou comportemental (expositions répétées dans le temps). D’autres causes peuvent être à l’origine du trouble comme de l’anxiété, des migraines, la conséquence d’acouphènes, une paralysie faciale…

Elle peut aussi être associée à une surdité soudaine ou une autre pathologie comme le syndrome de Ménière. Elle peut également apparaitre sans cause évidente avec le temps, progressivement.

On distingue plusieurs types d’hyperacousie :

  • hyperacousie de désafférentation : ce type d’hypersensibilité peut se développer à cause d’un manque de stimulation suite à une longue privation sensorielle
  • L’hyperacousie métabolique qui aurait pour cause le déficit d’un neurotransmetteur
  • L’hyperacousie cochléaire. Celle-ci se traduit souvent par des douleurs et des réactions émotives (malaise, irritation, pleurs)

Un des risques pour les personnes souffrant de ce trouble auditif est de développer une Phonophobie, augmentant le stress et les poussant à se protéger constamment du bruit, ce qui peut dans certains cas aggraver les symptômes.

L’impact de l’hyperacousie sur un patient est également très intense : stress, fatigue, surprotection auditive, repli sur soi, relations conflictuelles, arrêt de certaines activités comme des loisirs, la musique… Plus la pathologie s’avère sévère, plus elle impacte la qualité de vie.

Existe-t ’il des solutions pour soulager les symptômes ?

Comme pour les acouphènes, il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement permettant d’en guérir. La compréhension de cette pathologie reste encore très limitée aujourd’hui. Néanmoins des thérapies existent, permettant de soulager la gêne des patients :

Thérapie de désensibilisation graduelle

La désensibilisation par le bruit consiste à réhabituer le patient à entendre les sons qui sont douloureux pour lui. Cette thérapie nécessite du temps avec une exposition graduelle. Cette méthode permet de désensibiliser progressivement le patient et le soulager de ses symptômes hyperacousiques.

La surprotection auditive n’est pas une solution

Les personnes hyperacousiques peuvent développer une peur constante du bruit et un stress exacerbé. Le risque est de s’isoler des sons et de se protéger constamment du bruit, même dans des environnements calmes. Néanmoins, il faut éviter un maximum d’adopter ce comportement car il peut au contraire accentuer les symptômes. Certains spécialistes recommandent même de s’exposer au bruit le plus possible (dans les limites du raisonnable bien entendu !).

picto-idea.png

La surprotection n'est pas une solution !

La surprotection auditive peut entraîner une intensification des symptômes.

Appareils auditifs générateurs de bruits

La solution de masquage des acouphènes par génération d’un bruit neutre peut également être indiqué dans certains cas pour soulager les patients hyperacousiques. Le réglage des appareils, notamment des réducteurs de bruit, peut également participer au soulagement du patient.

Comme pour les acouphènes, il est préférable d’avoir une approche pluridisciplinaire pour maximiser l’impacte d’un traitement. Vous pouvez demander conseil à un médecin ORL ou un service spécialisé pour vous accompagner et vous orienter vers le parcours de soins qui vous correspond le plus.

TROUVEZ VOTRE CENTRE VIVASON



QUESTIONS SIMILAIRES

République-2.jpg

CONSECTETUR ADIPISCING ELIT SE LAB

Un traumatisme sonore est un trouble de l'audition qui atteint directement l'oreille interne. C'est un accident de santé qui peut engendrer une surdité définitive, même légè...

L'audition baisse avec l'âge (presbyacousie) ou se détériore pour d'autres raisons (traumatisme sonore lié au bruit, maladie...), occasionnant perte auditive ou surdité. La d...

Économisez 500€
par appareil

Ecart de prix constaté par huissier entre VivaSon et ses concurrents. Profitez des prix les plus bas de France

PRENDRE RENDEZ-VOUS