Qu’est-ce que la surdité cachée ?

Surdité cachée : ce trouble auditif que l'audiogramme ne détecte pas ?

Crédit Photo : Good Therapy

Saviez-vous qu’il existe une forme de surdité cachée ? Une surdité indétectable aux tests auditifs. Celle-ci empêche le bon traitement des informations sonores.

Qu’est-ce que la surdité cachée ?

La surdité cachée est une perte auditive résultant d’une anomalie de la transmission des sons de l’oreille au cerveau. Il s’agit d’une neuropathie auditive. La neuropathie contribue directement à diminuer les capacités d’intelligibilité auditive. C’est-à-dire que les personnes atteintes ont des difficultés à percevoir la parole en présence de bruits de fond.  Ainsi, la surdité cachée consiste en la présence d’une neuropathie auditive malgré une audition normale ou du moins des tests auditifs ne relevant pas d’anomalie auditive. En effet, bien que certaines structures de l’oreille soient en parfait état, celles-ci ne transmettent pas correctement les informations au cerveau. Les personnes victimes de surdité cachée n’ont donc pas de difficulté à entendre les sons cependant, elles peuvent avoir une gêne dans la capacité à traiter les bruits les plus complexes.

Quelles sont les causes ?

Les causes de la perte auditive cachée ne sont pas connues. Cependant, d’après les chercheurs, certain facteurs peuvent l’influencer. Notamment, une atteinte des cellules ciliées (cellules interne de l’oreille faisant parvenir les sons au cerveau). De plus, les organes internes, propres à l’oreille, s’ils sont endommagés peuvent causer une perte auditive cachée. Comme le nerf de la cochlée et les connexions entre percepteurs et transmetteurs de sons. Egalement, ne pas prendre soin de ses oreilles (mauvaise utilisation du coton tige, musique trop forte…) peut également avoir son incidence.

Découverte

Une récente étude publiée dans Nature Communications, dévoile une autre cause de la perte auditive cachée. Pour les chercheurs de l’Institut de recherche sur l’audition Kresge (Michigan), une disparition temporaire de certaines cellules serait en cause. Ainsi, les cellules de Schwann, si elles disparaissent peuvent provoquer le dysfonctionnement du cerveau à traiter les sons perçus. Cependant, les cellules de Schwann peuvent se régénérer, seulement, pas parfaitement. Dans certains cas, cela peut provoquer une perte auditive permanente. Dans d’autres cas, l’audition paraît intacte aux tests d’audiométrie mais une perte auditive cachée résulte.

En cas de perte auditive, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre médecin, ORL ou audioprothésiste diplômé d’Etat. Ceux-ci sauront vous conseiller et vous guider dans l’éventuel choix d’un appareil auditif.

 

Source : Edp-audio

Publié le

23/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Ecoutez de la musique sans faire casquer votre ouïe

Les professionnels de l'audition n'insistent jamais assez sur les méfaits de l'écoute excessive de musique au casque. VivaSon vous donne quelques conseils afin de ne pas faire souffrir vos oreilles, sans pour autant arrêter d'apprécier la musique qui vous fait vibrer !

Lire l'article
Le danger des troubles auditifs non-traités

15/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le danger des troubles auditifs non-traités

C’est au cours de la 38ème édition du congrès des audioprothésistes qu’Hélène Amieva, professeur en neurosciences et en neuropharmacologie, a abordé les résultats préliminaires de ses dernières recherches. Etudiant l’impact des troubles auditifs sur l’individu au-delà de la simple perte de l’audition, ces recherches pourraient bien donner un argument de poids en faveur du port d’audioprothèses.

Lire l'article

22/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

La méthode Hear pour mieux s’adapter au port de son appareil auditif

Après avoir sauté le pas de l’achat d’un appareil auditif, il est nécessaire de s’adapter à celui-ci. En effet, l’oreille réentend des sons et a besoin d’une rééducation. Celle-ci n’est pas toujours facile et peut prendre environ trois mois. Le professeur Lane a effectué une recherche à ce sujet et pense avoir trouvé la solution : la méthode HEAR.

Lire l'article