Image
Fonctionnement de l'oreille humaine

Fonctionnement de l'oreille : le système auditif humain

Contenu mis à jour le 21/05/2021

L’oreille humaine est un organe complexe qui nous permet d’apprécier les sons qui nous entourent. Elle nous permet surtout de se comprendre, d’écouter et de communiquer. Ce sens complexe, indispensable à l’apprentissage, reste néanmoins très fragile. Il est composé de trois parties essentielles : l'oreille externe, moyenne et interne.

16-07

Oreille externe : anatomie et fonctionnement

L'oreille humaine est composée de trois parties essentielles : l'oreille interne, l'oreille moyenne et l'oreille externe. Cette dernière a un rôle essentiel dans la transmission du son à destination de l'oreille interne et joue un rôle de localisation spatiale.
Découvrir
22-01

Oreille interne : fonctionnement, pathologies et traitements

L'oreille interne est la partie la plus profonde du système auditif, situé en bout de chaîne. Elle renferme la cochlée et ses cellules sensorielles chargées de percevoir les sons, le vestibule responsable de l'équilibre et le départ du nerf auditif qui transmet le son au cerveau sous forme d'impulsions électriques.
Découvrir
16-07

Vertige et déséquilibre de l'oreille interne : causes, symptômes et traitements

Vertiges, nausées, vomissements... Ces symptômes peuvent évoquer un déséquilibre de l'oreille interne et ne doivent pas être pris à la légère. Bien que ce trouble soit souvent sans gravité, il peut avoir un retentissement important sur la vie d'un individu. Quelles sont les causes du vertige ? Comment émettre un diagnostic et soigner les déséquilibres de l’oreille interne ?
Découvrir
16-07

Les protections auditives, quels bouchons d'oreille pour quels usages ?

Bouchons d’oreilles en mousse, protections auditives pour les concerts ou pour la chasse, nous présentons ici toutes les solutions de protection de l’audition que nous proposons dans nos centres VivaSon. N’hésitez pas à demander conseil à nos audioprothésistes.
Découvrir

Mais comment fonctionne l’oreille ? Il est probable que vous ne le sachiez pas. Pour mieux comprendre la perte d’audition et ses causes, il est important de bien comprendre comment l’oreille fonctionne. L’oreille humaine se compose de 3 parties essentielles que nous allons détailler ici

Schéma du système auditif Humain

schema_oreille_systeme_auditif.jpg
Schéma de l'oreille humaine : conduction du son jusqu'au nerf auditif

L’oreille externe, la porte d'entrée du système auditif périphérique

L'oreille externe est constituée du pavillon et du conduit auditif. Son rôle est de capter et d’amplifier le son grâce au pavillon puis d’acheminer ces vibrations vers l’oreille moyenne via le conduit auditif. Le pavillon externe joue également un rôle dans la localisation et la spatialisation.

Le pavillon de l'oreille

Le pavillon de l'oreille adopte une structure complexe et cartilagineuse, assurant protection et résonance du son. Il sert à capter et concentrer les ondes sonores pour les envoyer, sans perdition, au tympan (en atténuant la différence de pression entre l'intérieur de l'oreille et l'extérieur). Il joue un rôle d'antenne acoustique et de résonateur.

Ses différentes cavités permettent de filtrer les sons et d'aider à les localiser dans l'espace, assurant ainsi l'équilibre binaural.

Le conduit auditif externe

Le conduit auditif externe (ou méat acoustique externe) est un canal ostéo cartilagineux qui a pour fonction de transmettre les ondes sonores captées par le pavillon vers la membrane tympanique. Il est d'une longueur de 25 mm en moyenne. Il est composé d’une partie fibro-cartilagineuse (tiers externe, continuité du pavillon) et d’une partie osseuse (deux tiers internes).

picto-idea.png

Oreille bouchée, adoptez les bons réflexes

Le conduit auditif externe peut être obstrué par un bouchon de cérumen. Si c’est le cas, n’utilisez pas de coton-tige car vous risquez d'aggraver le problème. En cas de bouchon, préférez plutôt l’utilisation d’une poire ou bien consultez un médecin ORL.

L’oreille moyenne

L’oreille moyenne amplifie et transforme les vibrations aériennes en vibrations solidiennes et les achemine vers l’oreille interne. Lorsque les vibrations arrivent au niveau du tympan, celui-ci vibre, actionnant la chaine des trois osselets : marteau, enclume et étrier. Cette chaine permet d’amplifier davantage les vibrations.

L'atteinte de l'oreille moyenne, entraine ce qu'on appel une surdité de transmission. C'est le cas notamment de l'otospongiose qui limite le mouvement de l'étrier (ankylose stapédo-vestibulaire) et donc la transmission du son vers l'oreille interne.

L’oreille moyenne intervient également dans un processus de défense de l’oreille interne lorsque des sons dépassant les 80 dB passent le conduit auditif, on appelle ça le « réflexe stapédien ». En somme, le muscle du marteau et le muscle stapédien de l’oreille moyenne se contractent, rendant rigide la chaine des osselets, ce qui diminue l’amplification. Attention toutefois, ce réflexe naturel ne vous protège pas du traumatisme sonore puisque la contraction cède en fonction du temps d’exposition et du niveau décibel.

L’oreille interne, comment fonctionne t'elle ?

L’oreille interne qui abrite l'organe de corti occupe un rôle central dans l’audition et l’équilibre. Elle se compose de deux parties : le vestibule avec les canaux semi-circulaires remplis de liquide (La périlymphe) et la partie responsable de la perception des sons (la plus fragile) : la cochlée.

La cochlée

Dans la cochlée se situent les cellules ciliées, les fameuses cellules sensorielles qui captent les vibrations selon leur fréquence et les transforment en signal électrique acheminé ensuite par le nerf auditif vers le cerveau (influx nerveux). Ce signal est ensuite interprété par le cerveau.

Les cellules ciliées sont très fragiles et ne se renouvellent pas. Leur disparition, brusque comme progressive, entraine la perte d’audition.

Avec le temps et l’âge, elles disparaissent naturellement. On parle alors de presbyacousie, la perte d’audition liée à l’âge (au même titre que la presbytie pour la vue).

Les cellules ciliées (cils) peuvent être détruites dès lors qu’elles sont exposées à un volume excessif pendant une certaine durée. En dessous de 80 dB, il n’y a pas de risque, au-dessus, il faut surveiller son temps d’exposition pour ne pas subir de traumatisme sonore et perdre définitivement des cellules cochléaires.

Pourquoi le système auditif est fragile ?

Les cellules ciliées (cils) situées dans la cochlée sont réparties sur différentes zones. C'est leur activité liées aux vibration qui permet d'envoyer au cerveau un signal nerveux. Ils sont néanmoins très fragile, notamment ceux qui captent les sons aigus car plus exposés. C'est pour cette raison que le système auditif est fragile.

Le vestibule

Le vestibule est une partie centrale du labyrinthe osseux de l'oreille interne. Le système vestibulaire est un organe aussi complexe qu'utile puisque qu'il permet à l'être humain d'apréhender l'espace et d'assurer son équibilibre. Le liquide qui s'y trouve (l'endolymphe) permet de sensibiliser les cellules vestibulaires lors de mouvements et d'envoyer des signaux électriques via le nerf vestibulaire pour informer le cerveau et le reste de l'organisme.

Cet organe et son fonctionnement sont encore aujourd'hui très mystérieux. Les troubles vestibulaires qui peuvent en découler et leurs mécanismes ne sont pas suffisament compris par la communauté scientifique. C'est le cas notamment de pathologies comme le syndrome de ménière qui provoque des crises ponctuelles de vertiges accompagnées de perte auditive fluctuante et d'acouphènes ou bien de la labyrinthite.

Le nerf auditif

Le nerf auditif est constitué de deux branches : l'une cochléaire et l'autre vestibulaire. Ces deux branches sont constituées de fibres nerveuses qui achemine les signaux électriques produits par les cellules sensorielles l'oreille interne (cils) vers le tronc cérébral. Le cerveau les interprète ensuite pour que nous puissions entendre et garder l'équilibre.

Le rôle du cerveau : Système auditif central

Le système auditif central est constitué des voies auditives au niveau du tronc cérébral et du cortex auditif. Tandis que le système auditif périphérique s'occupe de transformer le son en signal nerveux et le véhiculer au cerveau, le système central lui va s'occuper d'interpréter ces signaux. L'information part de l'organe de corti vers des voix nerveuses jusqu'au tronc cérébral. Ces voies auditives fournissent l’information relative à la fréquence du son (la hauteur), à l’intensité et à la position de la source sonore dans l’espace.

L'exposition sonore

Dangerosité

Niveau d’intensité en décibels (dB)

Exemple de sons à cette intensité

Durée maximale d’exposition avant séquelles

Aucune

20 dB

Chambre calme

-

40 dB

Conversation

-

60 dB

Salle de classe

-

Seuil de risque

80 dB

Circulation routière

8h / jour

Danger

90 dB

Fraiseuse

30min / jour

100 dB

Concert / discothèque

4min / jour

110 dB

Tronçonneuse à chaine

1min / jour

D’autres causes expliquent la surdité et la destruction des cellules ciliées comme la prise de médicaments dits ototoxiques, des raisons congénitales ou bien d’autres raisons médicales (infections, otites à répétition…).

picto-idea.png

Pensez à prévenir votre médecin en cas de traitement médicamenteux

Si vous avez une perte auditive, pensez à en parler à votre médecin lorsqu’il vous prescrit des médicaments qui pourraient être ototoxiques

Comment protéger son système auditif et préserver ses capacités auditives ?

Pour protéger son capital auditif, vous devez prendre vos dispositions et appliquer les bons gestes au quotidien :

  • Eviter de prendre des médicaments dits ototoxiques. Pensez à en parler à votre médecin lors d'une prescription, d'autant plus si vous avez des oreilles fragiles ou déjà impactées
  • Contrôlez le volume de vos appareils de diffusion sonore (casque audio, lecteur mp3, téléphone, chaine hi-fi, télévision...)
  • Limitez les durées d'exposition au bruit (80 dB : 8 heure, 92 dB : 30 min, 95 dB : 15 min, 107 db / 1min/jour)
  • Lorsque vous évoluez dans un milieu très bruyant pour une certaine période, portez des protections auditives, en mousse ou bien sur-mesure. Pour les musiciens, en concert comme en studio, optez pour des protections auditives sur-mesure à atténuation linéaire comme les Pianissimo (3 niveaux d'atténuation) ou bien des systèmes de retour in-ear-monitor.
  • Lorsque vous êtes face à des enceintes amplifiées, éloignez-vous le plus possible des haut-parleurs (technique plus efficace en plein air grâce à la propagation du son)
  • Si vous travaillez dans un milieu bruyant, portez également des protections auditives. Renseignez vous également sur les obligations légales auxquelles peut être soumis votre employeur en terme d'exposition au bruit
  • Lors d'activités bruyantes (tondeuse, travaux...), pensez également à porter des bouchons d'oreille
  • Adoptez un régime alimentaire sain et varié pour préserver vos capacités d'audition
  • Evitez l'alcool, le café ou encore le tabac et toute autre substance excitante
  • Pratiquez une activité physique régulière

L’oreille humaine, un objet d’étude complexe et fascinant

Le système auditif humain est très complexe. Il suscite encore beaucoup d’interrogations, notamment sur la partie neuronale et cérébrale. De nombreux scientifiques travaillent aujourd’hui sur le système auditif, notamment pour endiguer les problèmes croissant de déficience auditive dans nos sociétés. Certains chercheurs travaillent notamment sur la régénération des cellules ciliées, qui permettrait peut-être, aux personnes sourdes et malentendantes de redécouvrir, voir découvrir, la complexité et la beauté du paysage sonore

Sources et Références

Lobe.ca, Le fonctionnement du système auditif, en ligne, consulté le 21/05/2021

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

Déposer un commentaire

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Comment nettoyer ses oreilles ? Avoir les bons gestes !
Avoir les bons gestes pour nettoyer ses oreilles est important pour prévenir des infections et toute atteinte du conduit auditif, du tympan ou du pavillon de l'oreille. Contrairement à ce qu'on peut penser, il ne faut pas se nettoyer systématiquement l'oreille et encore moins utiliser un coton-tige.
En savoir +
Protections auditives pour musicien
L’audition est un bien fragile qui nécessite la plus haute attention. Si vous êtes musicien, vous devez prendre soin de vos oreilles en vous protégeant au maximum pour éviter...
En savoir +
Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.