Étude : L’ouïe et le toucher ont une base génétique commune.

14-10-2013 - Médecine et progrès Par Ben Soussan Audioprothésiste et responsable audiologie
Une relation entre deux sens, l’ouïe et le toucher, a souvent été mise en avant. Une personne dont l’un très développé sera également plus sensible que la moyenne à l’autre. Logiquement, un patient souffrant de perte auditive présente dans la plupart des cas, une diminution de l’acuité tactile. Pour examiner la validité de cette hypothèse, deux chercheurs américains ont décidé de mener une étude dans le but de confirmer l’existence d’une base génétique commune à ces deux sens. 518 bénévoles se sont prêtés à l’expérience, parmi lesquelles une majeure partie de jumeaux (dizygotes et monozygotes) et des personnes atteintes de déficience auditive plus ou moins sévère. Cette étude a permis de prouver que la sensibilité tactile est déterminée à plus de 50% par les gènes et qu’il existe bien une corrélation entre ces deux sens. Chez les patients présentant à la fois des déficiences auditives et du toucher, les chercheurs ont trouvé le même type de mutation du gène USH2A, ce qui implique qu’il y a bien une base génétique commune à l’ouïe et au toucher. Enfin, cette étude a permis d’établir un dernier constat : l’ouïe et le toucher sont plus sensibles chez les femmes que chez les hommes…
Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

Déposer un commentaire

Les dernières actualités

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.