Le port d’appareils auditifs préserverait les capacités cérébrales

09-08-2019 - Découverte Par Ben Soussan Audioprothésiste et responsable audiologie

Selon une étude récente réalisée par des chercheurs de l’Université d’Exeter, en Angleterre, le port d’appareils auditifs chez les personnes malentendantes permettrait de préserver plus longtemps leurs capacités cognitives telles que la mémoire ou l’attention.

Des tests cognitifs réalisés sur deux ans

Cette étude s’est portée sur une cohorte de 25 000 personnes âgées de plus de 50 ans, scindée en deux groupes : l’un comprenant des personnes équipées de prothèses auditives et l’autre non.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont fait passer différents tests cognitifs aux participants pendant deux ans. Ces évaluations ont mis en évidence que les participants appareillés obtenaient de meilleurs résultats lorsqu'il s'agissait d'évaluer la mémoire de travail et les capacités d'attention.

« Des recherches antérieures ont déjà mis en évidence que la perte auditive était liée au déclin cognitif, à la perte de la mémoire ainsi qu’à un risque plus élevé de démence. Nos travaux figurent parmi les études les plus vastes sur l'impact du port de prothèses auditives, et suggèrent que leur port pourrait en effet protéger le cerveau. Nous avons désormais besoin de poursuivre nos recherches et de lancer un test clinique pour vérifier cela et peut-être mettre en place de nouvelles politiques de santé pour aider les gens à rester en bonne santé plus tard. »

Dr Anne Corbett, de l'université de Exeter, Angleterre

Pour l’équipe de chercheurs, suggérer aux personnes malentendantes de s’appareiller permettrait de limiter le déclin cognitif et de préserver plus longtemps leur capacités cérébrales.

S’appareiller plus tôt pour mieux entendre

Les travaux de l’équipe du Dr Anne Corbett s’interrogent sur la capacité des aides auditives à protéger le cerveau avec l’âge. Au delà de cette hypothèse, ces recherches peuvent nous interroger sur l’autre aspect d’un appareillage précoce, intrinsèquement liés : ses bienfaits sur l’efficacité de l’appareillage.

En effet, plus le temps passe sans entendre, moins le cerveau et le nerf auditif sont stimulés. A l’instar d’un muscle qui s'atrophie faute d’effort physique, l’audition et sa gymnastique cérébrale s’amenuisent avec le temps et la privation sensorielle.

En somme, plus l’appareillage auditif est tardif, plus il est difficile pour le patient de comprendre à nouveau, du fait du manque de stimulation pendant une certaine période. Plus celle-ci sera longue, plus la période d’habituation aux aides auditives sera fastidieuse et demandera plus d’efforts. Les aides auditives numériques modernes sont de plus en plus efficaces et n'ont rien à voir avec les sonotones du passé. Une raison de plus pour s'équiper.

Sources

Université d’Exeter, Wearing hearing aid may help protect brain in later life, en ligne, consulté le 09/08/2019

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

Déposer un commentaire

Les dernières actualités

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.