Image
Comment nettoyer ses oreilles ? Avoir les bons gestes

Fonctionnement de l'oreille : le système auditif humain

Test auditif en ligne
Testez votre audition en ligne en 3 minutes
Faire le test

Comment nettoyer ses oreilles ? Avoir les bons gestes !

Contenu mis à jour le 04/11/2021

Avoir les bons gestes pour nettoyer ses oreilles est important pour prévenir des infections et toute atteinte du conduit auditif externe, du tympan ou du pavillon de l'oreille. Contrairement à ce qu'on peut penser, il ne faut pas se nettoyer systématiquement l'oreille et encore moins utiliser un coton-tige.

La fonction autonettoyante de l'oreille

Notre oreille sécrète naturellement du cérumen. Cette cire qui s’écoule le long de notre canal auditif est un mélange de corps gras, d'acides aminés et de minéraux que notre canal auditif expulse. Insérer un coton-tige tend à tasser cette cire déchet. La nature est bien faite, notre oreille travaille seule pour évacuer les impuretés. Il n’est donc pas nécessaire de nous substituer à elle.

L’oreille possède son propre système d’auto-nettoyage. La cire humaine, également appelée cérumen, est une sécrétion grasse produite par des glandes sébacées spécifiques au niveau de l’entrée du pavillon (partie visible de l'oreille) et du conduit auditif externe. Il joue un rôle important à la fois dans la protection de la peau fragile du conduit auditif, mais aussi dans la transmission du son.

L’oreille produit du cérumen pour plusieurs raisons :

  • empêcher la poussière, les germes et les bactéries de pénétrer et stagner dans le conduit auditif
  • réduire le risque d’irritation, d’infection ou des dommages à la peau sensible du conduit auditif
  • transmettre harmonieusement le son et garder le tympan relativement souple

Il s’élimine de lui-même par écoulement naturel. En introduisant un corps étranger dans votre oreille, vous perturbez ce processus naturel et vous vous exposez à de nombreux risques.

Comment nettoyer ses oreilles ?

Comment bien nettoyer ses oreilles sans coton-tige, quels produits utiliser ?

On ne le répètera pas assez. Vous ne devez pas nettoyer vos oreilles car celles-ci s'en occupent toutes seules ! Si toutefois vous observez un excédent de cérumen, voici nos conseils pour nettoyer vos oreilles sans risquer de l'endommager:

  • Vous pouvez utiliser des sprays auriculaires prévus à cet effet, disponible en pharmacies. Mais leur efficacité est très divergente selon les marques. Demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin ORL
  • Vous pouvez également les nettoyer à l’eau tiède à l’aide du pommeau de douche (préférable à une poire). Attention toutefois, il convient de bien sécher le conduit auditif et le pavillon pour éviter que de l'eau ne stagne, principale cause du développement d'une otite externe.
  • Enfin, vous pouvez également vous munir d’un cure-oreille. Cependant, son utilisation est peu recommandée du fait de sa dangerosité, Il est préférable de ne nettoyer avec que la partie externe de l’oreille et d'essuyer ensuite avec un coton.

Attention : si vous ne parvenez pas à retirer un bouchon de cérumen, n'insistez pas et consultez votre médecin ORL

Le coton-tige, une fausse bonne idée à bannir !

Nous utilisons en grande majorité et quotidiennement un coton-tige pour notre toilette. Mais avons-nous la bonne méthode ? Créé en 1914, le coton-tige est massivement présent dans nos salles de bain. Mais, les professionnels de l’audition sont formels, le bâtonnet ouaté n’est en général pas bien utilisé.

La plupart des gens insèrent le bâtonnet ouaté dans le canal auditif. Or il ne devrait servir qu’à nettoyer le bord appelé pavillon ou auricule. Le bon geste serait de s’essuyer l’oreille légèrement après la douche ou le bain. Ni plus ni moins.

En utilisant un coton-tige de la mauvaise façon nous risquons d’irriter notre conduit, de provoquer une surproduction de cérumen, un bouchon ou encore une perforation du tympan. Les otites externes à répétition sont également à prévoir. L’utilisation du coton-tige ne doit rester que basique et servir à essuyer le contour de l’oreille. D’autres personnes utilisent un morceau de coton au bon d’un pique en plastique du type des vieux piques à bigoudis. L’effet néfaste est le même.

Une bonne toilette des oreilles ne devrait se limiter qu’au passage d’une serviette ou d’un mouchoir sur l’oreille et au début du canal. La bonne méthode, souvent répétée aux enfants afin qu’ils n’introduisent rien dans leur oreille ou nez, est de veiller à ne pas utiliser quelque chose ayant un diamètre plus petit que l’orifice. Voilà sans doute pourquoi dame nature nous a pourvu d’un auriculaire « aussi gros ». Les professionnels mettent également en garde contre les bougies d’oreilles.

Le coton-tige entraîne 34 admissions de nourrissons journalières aux urgences

Une récente étude réalisée par le docteur Zeenath S. Ameen et son équipe met en évidence la dangerosité de ces outils pour nettoyer les oreilles. En effet, d’après la recherche publiée dans The Journal of Pediatrics, environ 34 nourrissons seraient admis chaque jour aux urgences pour des blessures causées par le coton-tige. L’étude à été menée suivant les données de surveillance nationale des blessures électroniques (NEISS). Les données permettent d’avoir des informations nationales sur les facteurs influant la santé et les traumatismes pédiatriques liés à l’utilisation des cotons-tiges aux USA. Sur 20 années, 263 338 enfants de moins de 18 ans se sont vu hospitalisés pour des lésions des tissus du conduit auditif dues à l’utilisation du coton-tige. En moyenne, 67,4 % des admis étaient âgés de 8 ans et moins et 40,2 % avaient entre 0 et 3 ans. Les causes de cette hospitalisation sont nombreuses. La plus fréquente provient lors du nettoyage. La seconde provient lors d’activités de jeux et la dernière tout autant significative résulte d’une utilisation du coton-tige autonome. Ces personnes ont consultés après avoir ressenti des douleurs, saignements ou la sensation de la présence d’un corps étranger.

Attention également aux cure-oreille

De part sa forme en boucle ou torsadée, le cure-oreille permettrais de retirer un excédent de cérumen dans le conduit auditif sans risque de le pousser et créer un bouchon de cérumen. Même si il semble plus efficace qu'un coton-tige, il n'en reste pas moins dangereux. Vous pouvez par exemple vous blesser en l'utilisant, que ce soit en lacérant la peau du conduit auditif, voire le tympan qui peut se percer. A utiliser avec parcimonie et à proscrire si vous avez un conduit étroit. Les médecins ORL le déconseille par ailleurs, au même titre que les bougies d'oreille dont le résultat n'est pas prouvé et dont l'usage peut impliquer des brulures du conduit voir une perforation tympanique. [1]

Les sprays auriculaires

Les sprays auriculaires entendent dissoudre le cérumen. Cependant ce n'est pas le cas. L’utilisation d’un produit « ceruminolytique » permet néanmoins d'aider l'oreille à extérioriser le cérumen plus facilement.

Le lavage à l'eau

Le lavage à l'eau tiède, sous la douche ou via une poire effilée est également efficace. Attention toutefois à respecter plusieurs consignes :

  • Contrôler la température de l'eau (ni trop froide, ni trop chaude)
  • Si vous utilisez une poire, n'exercez pas une pression trop forte ou trop impulsionnelle, au risque d'endommager votre tympan
  • Veillez à bien sécher vos oreilles avec un morceau de coton ou un mouchoir et à pencher la tête de par et d'autre

Dans quel cas faut-il se nettoyer les oreilles, plus précisément le conduit auditif ?

Vous l'aurez compris, l'appareil auditif humain est autonome et n'a pas besoin de votre intervention pour se nettoyer correctement.

Sauf que, ce n'est pas le cas pour tout le monde ! Tout dépend de votre production de cérumen. Si elle est abondante, elle peut occasionner des bouchons d'oreille qui augmentent les risques d'infection et peuvent entrainer une perte d'audition de transmission.

Dans ce cas, il est recommandé de nettoyer régulièrement ses oreilles, pour les aider à évacuer l'excédent de cérumen. Vous pouvez notamment :

  • Se laver l'oreille à l'eau et nettoyer correctement le pavillon et l'auricule
  • Utiliser des spray auriculaire « ceruminolytique » pour aider le cérumen à s'évacuer plus facilement
  • Effectuer des bains d'oreille pour chauffer le cérumen et l'aider à s'expulser du conduit

Attention toutefois, comme pour une sécrétion normale, il ne faut pas réaliser ce nettoyage trop souvent, au risque d'irriter le conduit auditif et de perturber le cycle auto-nettoyant de l'oreille.

A quelle fréquence nettoyer ses oreilles ?

Vous pouvez utiliser du savon ou des spray auriculaire et de l'eau tiède, à condition de bien sécher le pavillon et le conduit auditif, une fois par semaine ou tous les 10 jours. Si vous produisez beaucoup de cérumen, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Comment nettoyer des oreilles percées ?

Le perçage d'une oreille s'accompagne d'une plaie qu'il faut soigner correctement pour éviter toute infection. Vous devez la nettoyer et la désinfecter régulièrement le temps de sa cicatrisation. Compter environ 6 semaines pour le lobe de l'oreille et 12 semaines au niveau du cartilage. Voici nos conseils pour y procéder sans risque d'infection :

  • Avant toute manipulation, pensez à vous laver les main avec du savon ou une solution hydroalcoolique
  • Imbibez une compresse de solution antiseptique
  • Nettoyez délicatement la peau et le bijou, devant et derrière le trou de perçage

Que faire en cas de bouchon de cérumen ? Comment l'enlever naturellement ?

Si un bouchon de cérumen se forme, entrainant une perte auditive de transmission, voici quelques geste que vous pouvez réaliser pour tenter de le dissoudre vous même :

  • Utiliser de l'eau tiède ou une solution auriculaire à base d'eau de mer pour ramollir le cérumen et faciliter son expulsion
  • Utiliser une poire mais attention à ne pas utiliser une eau trop chaude et de ne pas exercer une pression trop importante

Si aucune de ces solutions ne fonctionne, ne forcez pas et consultez un médecin ORL pour qui vous débouche l'oreille sans l'endommager.

Sources et références

[1] SFORL, Fin des cotons tiges ? Mise au point de la SFORL, en ligne, consulté le 04/11/2021

Le Figaro, Pourquoi il est inutile de se nettoyer les oreilles, en ligne, consulté le 26/01/2021

Doctissimo, Hygiène de l'oreille : adoptez les bons réflexes, en ligne, consulté le 26/01/2021

Allococteur.fr, Comment bien se nettoyer les oreilles ?, en ligne, consulté le 26/01/2021

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Comment nettoyer ses oreilles ? Avoir les bons gestes !
Avoir les bons gestes pour nettoyer ses oreilles est important pour prévenir des infections et toute atteinte du conduit auditif, du tympan ou du pavillon de l'oreille. Contrairement à ce qu'on peut penser, il ne faut pas se nettoyer systématiquement l'oreille et encore moins utiliser un coton-tige.
En savoir +
Protections auditives pour musicien
L’audition est un bien fragile qui nécessite la plus haute attention. Si vous êtes musicien, vous devez prendre soin de vos oreilles en vous protégeant au maximum pour éviter...
En savoir +

Déposer un commentaire