Image

Surdité de transmission, qu’est-ce que c’est et comment la soigner ?

Contenu mis à jour le 25/10/2021

Définition

Parmi les types de surdités existants figure la perte auditive de transmission. Cette déficience auditive se caractérise par un problème de transmission du son entre l’oreille externe et l’oreille interne.

Quelle est la différence avec une surdité de perception ?

La surdité de perception s’explique par un dysfonctionnement de l'oreille interne ou bien du nerf auditif. Il s'agit un problème de perception du son qui n’est plus “capté” par le système auditif ou nerveux, le plus souvent lié à une destruction des cellules ciliées présentes dans la cochlée. La surdité de transmission quant à elle est un problème qui affecte les voies de transmission du son (conduit externe, chaîne des osselets…).

Qu'est ce qu'une surdité mixte ?

Il s'agit d'un mélange entre perte de perception et perte de transmission

Les causes courantes d’une perte auditive de transmission

Bouchon de cérumen et corps étranger dans le conduit auditif

Une des causes les plus fréquentes de la perte de transmission est le bouchon de cérumen. Formé dans le conduit auditif, il l’obstrue et empêche donc le son de passer. Une simple intervention d’un médecin ORL permet de s’en débarrasser rapidement. En cas de bouchon, évitez d’utiliser des cotons-tiges, vous risqueriez d’aggraver la situation et de vous blesser, notamment le conduit ou pire, la membrane tympanique. Que ce soit un bouchon de cérumen persistant ou tout autre corps étranger, préférez plutôt une consultation chez un professionnel de santé plutôt que d'essayer de le résorber vous même.

Otite externe et otite moyenne

Les otites externes aiguës ou moyennes peuvent s’accompagner d’une perte auditive de transmission dû à l’infection ou une obstruction (Otite séreuse par exemple). Il convient de les traiter correctement pour éviter des séquelles. Un médecin ORL pourra vous ausculter et vous prescrire des antibiotiques et des antalgiques pour la douleur.

Les infections chroniques de ce type peuvent fragiliser à termes l'oreille moyenne. Considérez les conseils de votre médecin et suivez son traitement pour éviter les complications. Pensez également à respecter les principes de prévention les plus courants :

  • En cas de rhume, mouchez vous régulièrement et nettoyez vos fosses nasales avec du sérum physiologique
  • Evitez tant que possible les baignade avec la tête immergée, d'autant plus dans une eau sale ou polluée
  • Eviter d'utiliser des cotons-tiges : évitez d'en utiliser au risque de tasser le cérumen présent dans le conduit, ou bien l'inflammer, favorisant les risques d'infection
  • Nettoyer le conduit auditif : notamment après une baignade, avec des gouttes d’une solution contenant de l’alcool dénaturé et du vinaigre blanc (acide acétique)

Otospongiose

L’otospongiose est une cause répandue de perte auditive de transmission (qui peut également devenir mixte dans certains cas). Il s’agit d’une malformation métabolique, souvent héréditaire, qui touche généralement l’étrier (ankylose stapédo-vestibulaire), l’empêchant d’amplifier correctement les vibrations.

Une malformation du conduit auditif ou de l’oreille moyenne

Une malformation anatomique congénitale du conduit auditif externe ou de l’oreille moyenne, plus particulièrement la chaîne des osselets peut limiter la transmission du son vers l’oreille interne. D'autres raisons peuvent également l'expliquer comme une lésion de l'oreille moyenne suite à un traumatisme crânien.

Une atteinte de la membrane tympanique comme un tympan percé

Le déchirement de la membrane tympanique occasionne une perte auditive de transmission. Celle-ci est d'autant plus importante que la lésion est large. Fort heureusement, le tympan percé se résorbe de lui même, bien qu'une intervention chirurgicale soit possible dans les cas les plus grave ou récidivants.

Un cholestéatome

Le cholestéatome est une excroissance de peau, qui peut se constituer derrière la membrane tympanique ou bien dans les cavités de l'oreille moyenne. Son évolution peut avoir de lourdes conséquences, outre la perte de transmission qu'il peut occasionner : développement d'une perte de perception en atteignant l'oreille interne, une paralysie faciale, la destruction de l'os temporal , un abcès intracrânien...

Le diagnostic d’une perte auditive de transmission

L’otoscopie

La premier examen réalisé est une otoscopie qui permet de vérifier l’état du conduit auditif externe et celui du tympan. Cet examen permet notamment d’écarter ou de confirmer les cas de bouchon de cérumen, infection du conduit ou du tympan, une malformation du conduit ou bien un tympan perforé.

Tympanométrie et impédancemétrie

La tympanométrie permet de déceler un dysfonctionnement au niveau de l’oreille moyenne en vérifiant la compliance du tympan. Cet examen permet de déceler des cas d’otites séro-muqueuse ou bien un dysfonctionnement de la chaîne des osselets (ex : otospongiose).

Test auditif tonal et l'audiométrie vocale

L’audiométrie permet de mesurer les capacités d’audition d’un patient. Tout d’abord avec le test tonal. Celui-ci permet de mesurer le seuil d’audition exprimé en décibels de différentes fréquences du spectre sonore. Il est réalisé pour deux voies de conduction : osseuse et aérienne.

Dans le cas d’une surdité de transmission, quand la courbe de conduction osseuse est différente de la courbe de conduction aérienne, les résultats du test indiquent une perte auditive de transmission (l’oreille interne capte bien les sons mais celui-ci semble ne pas être bien transmis via l'oreille externe et moyenne à celle-ci).

Quel traitement pour une perte auditive de transmission ?

Problème au niveau du conduit externe

Si l’otoscopie indique une inflammation, une infection ou un bouchon de cérumen, le traitement prescrit par l’ORL permet de rétablir l’audition du patient si ‘il n’y a aucune complication.

Le recours aux appareils auditifs pour une surdité de transmission

Si le dysfonctionnement observé n’est pas résorbable ou présente des risques en cas d’opération (malformation, otospongiose... ), le port d’un appareil auditif peut être prescrit par votre médecin ORL selon les cas. L’appareillage permettra alors de corriger l’audition perdue par le biais de transmission.

Pour y avoir accès, vous devrez au préalable consulter votre médecin ORL pour obtenir une prescription médicale. Si l'appareillage est une solution prescrite, vous pourrez alors vous orienter vers un audioprothésiste comme VivaSon.

Après un bilan auditif complet et la compréhension de vos besoins et style de vie, l'audioprothésiste pourra vous proposer une solution auditive

L’implant cochléaire pour la conduction osseuse

Dans certains cas, l’appareil auditif peut être contre indiqué par votre médecin ORL. Certaines pertes auditives de transmissions dans les cas les plus sévères ou sensibles peuvent néanmoins faire l’objet d’une correction via un implant cochléaire. Là encore, seul un spécialiste pourra vous le confirmer ou non.

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Qu'est-ce que l'hypoacousie ?
L’hypoacousie est une perte d'audition partielle au contraire du cophose ou de l'acousie qui désignent une surdité totale. L'hypoacousie peut survenir à tout âge.
En savoir +
Comment retrouver l’audition naturellement ?
Suivez le guide et découvrez avec VivaSon quelques astuces pour compenser efficacement votre perte d’audition à l’aide de  pratiques physiques et d’exercices sonores.
En savoir +
Comment améliorer son audition ?
Une fois perdue, l’audition ne peut pas être rétablie. Les cellules sensorielles n’étant pas remplaçables. Il existe cependant des aides techniques qui permettent de corriger l’audition ainsi que des activités permettant d’améliorer par la suite ses capacités de compréhension. La prise en charge précoce des problèmes d'audition, ainsi que leur prévention via une bonne hygiène de vie est aussi primordial.
En savoir +
Que faire en cas de traumatisme sonore ?
Un traumatisme sonore est un trouble de l'audition qui atteint l'oreille interne, entrainant une destruction partielle des cellules ciliées et qui se traduit par une perte d'audition. C'est un accident de santé qui peut engendrer une surdité définitive, même légère, suite à une exposition à un bruit excessif.
En savoir +
Comment récupérer d’une perte d’audition temporaire ?
La perte d’audition est souvent temporaire dans un cas de surdité soudaine. Découvrez nos conseils pour récupérer au mieux ses capacités auditives suite à une surdité brusque.
En savoir +
Sourd et malentendant, quelle différence ?
Dans le langage courant, il existe de nombreuses façons d’exprimer la perte d’audition. La désignation des personnes via les termes “sourd” ou “malentendant”, peut porter à confusion. Si ces deux termes évoquent bien la déficience auditive, il n’en sont pas moins différents et malheureusement fortement connotés.
En savoir +
L'amusie ou la surdité musicale, qu'est-ce que c'est ?
L’amusie est une maladie soit génétique soit congénitale culturelle ou provoquée par une lésion cérébrale qui touche 4% de la population mondiale. Paradoxalement, on parle...
En savoir +

Déposer un commentaire