Accueil » Actualites » Le CISS exprime lui aussi son désaccord face aux mesures proposées par l’Autorité de la concurrence

Le CISS exprime lui aussi son désaccord face aux mesures proposées par l’Autorité de la concurrence

29-01-19  -  Médecine et progrès  - 

Le désaccord du CISS

Le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS) est un collectif regroupant plusieurs dizaines d’associations de patients et d’usagers. A l’occasion de la publication des résultats de l’enquête sectorielle menée par l’Autorité de la concurrence, le CISS a souhaité réagir pour donner son opinion. Selon le collectif, les mesures proposées par l’Autorité de la concurrence ne sont pas au cœur des enjeux d’accès aux soins auditifs. La dissociation de la vente des appareils auditifs de celle des prestations de suivi ne semble pas appropriée aux yeux du CISS. Entre autres, c’est un effet inflationniste ainsi qu’une hausse du renoncement aux soins qui risqueraient de se manifester dans le cas où ces mesures seraient appliquées. Le CISS se montre donc clairement défavorable à la mesure ; pour lui, l’idée d’un échelonnement des dépenses dans le temps semble acceptable et préserverait le système forfaitaire qui a fait ses preuves. En ce qui concerne la seconde mesure phare de l’enquête, c’est-à-dire l’augmentation du nombre d’audioprothésistes à la sortie des écoles, le collectif admet que l’offre est aujourd’hui resserrée mais ne croit pas que cela puisse faire baisser les prix.  

Une justification des critiques

Le CISS admet cependant une chose : les arguments de l’Autorité de la concurrence se sont cantonnés aux problématiques de concurrence, ce qui est normal au vu de la fonction de l’institution. Ainsi, aux yeux du CISS, les recommandations émises ne sont pas anormales si on les analyses sous cet angle. Le collectif affirme donc prendre note de ces recommandations mais explique qu’elles ne sont qu’une fraction des vrais enjeux pour l’audioprothèse, notamment en ce qui concerne l’augmentation du nombre d’appareillage. Pour le Collectif Interassociatif Sur la Santé, les propositions de l’Autorité de la concurrence ne sont en somme pas contradictoire avec la mesure centrale la plus attendue : l’amélioration de la prise en charge des appareils auditifs. Le collectif se réjouit d’ailleurs des récents engagements du gouvernement sur le sujet, et attend désormais leur concrétisation.   Source : Ouïe Magazine

LES ACTUALITÉS SIMILAIRES

06-02

06-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Recevoir un chien guide relève du parcours du combattant. D’abord par ce que le dressage est long et compliqué. Ensuite parce qu’il y a peu de structures encadrent les ...

08-02

08-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Nos oreilles nous permettent d’entendre les sons, mais pas seulement. Elles ont bien d’autres fonctions, dont celle de nous faire tenir debout ! En effet, dans l’oreille ...

06-02

06-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Certains enfants naissent sourds ou le deviennent dans les première années de leur vie. Dans ce cas, le déficit auditif est d’origine génétique. Cette forme de surdité ...

29-01

29-01-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR
L’examen médical permettant de détecter le trouble de l’audition chez le nourrisson est indolore, simple et rapide. Il est généralement effectué sur l’enfant endormi, ...

29-01

29-01-19  -  Médecine et progrès  - 
L’otite avec effusion est une pathologie chronique extrêmement courante chez les jeunes enfants. Elle devient moins fréquente après 2 ans et rare lorsque l’enfant atteint l...

08-03

08-03-19  -  Médecine et progrès  -  VivaSon

En France 1 enfant sur 700 naît avec un trouble auditif léger ou majeur. Plutôt il est pris en charge et  plus il a une chance d’avoir le même taux de réussite que ses ...

Économisez 500€
par appareil

Ecart de prix constaté par huissier entre VivaSon et ses concurrents. Profitez des prix les plus bas de France

PRENDRE RENDEZ-VOUS