Acouphènes et perte d’audition, un lien possible avec le Covid-19 et le vaccin ?
Acouphènes et perte d’audition, un lien possible avec le Covid-19 et le vaccin ?

Acouphènes et perte d’audition, un lien possible avec le Covid-19 et le vaccin ?

11-05-2022 - La perte auditive et la surdité Par Krief Audioprothésiste et responsable audiologie

Les symptômes du coronavirus sont assez variés et pourraient être responsables d’acouphènes et de perte d’audition. La médecine s’interroge alors sur le lien qui pourrait exister entre ces troubles auditifs et le coronavirus.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) suggère dans son dernier communiqué sur les produits pharmaceutiques, publié le 22 février dernier 2022, que le vaccin contre le Covid-19 pourrait également avoir un rôle dans l’apparition de troubles auditifs. Cependant, le lien de causalité n’est pas réellement établi. À ce stade, ce ne sont encore que des suppositions.

Surdité, hypoacousie et acouphènes, des effets secondaires possibles après avoir été infecté par le Covid-19

L’Organisation Mondiale de la Santé précise qu’à la suite d'une infection au coronavirus, certains patients ont subi des troubles de l'audition. Nous parlons notamment d’acouphènes, de surdité soudaine, de surdité unilatérale, de surdité transitoire, d’hypoacousie et d'hypoacousie neurosensorielle.

Le vaccin anti-covid provoquerait le même type de symptômes. « L’OMS a identifié un signal sur une remontée de cas de troubles d’auditions majoritairement temporaires » explique Stéphane Paul, immunologiste et membre du comité vaccin Covid- 19 auprès de BFMTV.com.

QU'EST-CE QUE LES ACOUPHÈNES ?

Les acouphènes restent à ce jour le trouble auditif le plus rapporté dans le cadre des effets secondaires d'une infection au Covid ainsi qu'après la vaccination anti-Covid 19. 

Ils se manifestent par des bruits, sifflements, bourdonnements ou grésillements que l’on peut entendre dans une oreille (parfois les deux), ou dans sa tête, qui ne sont causés par aucun bruit extérieur. Ces symptômes sont souvent engendrés par une lésion de certaines cellules sensitives dans l’oreille interne.

Concrètement, ces cellules émettent des signaux « parasites » que le cerveau ne distingue pas de ceux produits par les sons extérieurs.

QUELLES SONT LES CAUSES HABITUELLES DES ACOUPHÈNES ?

Le vieillissement de l’oreille ou encore un traumatisme acoustique sont mis en cause dans la majorité des cas. 

Cependant, les acouphènes peuvent survenir suivant plusieurs phénomènes déclenchants. Une maladie virale peut notamment engendrer des acouphènes, une surdité, des traumatismes ou encore la maladie de Ménière.

LES INFECTIONS VIRALES, MISES EN CAUSES DANS L'APPARITION DES TROUBLES AUDITIFS

D’après une étude menée à l'université de Manchester (Royaume-Uni) publiée le 22 mars dans le Journal of International Audiology, les coronavirus pourraient entraîner la survenue d'acouphènes ou les aggraver chez les patients qui en souffrent déjà.

Les médecins rappellent également que l'apparition de troubles auditifs après une infection virale n'est pas rare. C'est le cas notamment de la rougeole, des oreillons et de la rubéole.

Une autre explication possible serait que les troubles vasculaires que cause le coronavirus pourraient endommager l'oreille interne et donc entraîner des acouphènes.

Une erreur du système immunitaire est également plausible. En effet, en répondant à l'infection virale, celui-ci s'attaquerait à tort à l'oreille interne, et y causerait des lésions de manière accidentelle.

Enfin, les acouphènes ont également une association complexe avec le stress et l'anxiété. Ces phénomènes sont très courants dans la population en général, et ont été particulièrement décuplés pendant cette pandémie.

Pour l'heure, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ne peut pas affirmer que la survenue d'acouphènes est étroitement liée à une infection au Covid-19. Cependant, le service sanitaire britannique (NHS) les inscrit dans la liste des symptômes du covid long, au même titre que la fatigue, les difficultés à respirer et les palpitations cardiaques.

37.529 CAS DE PERTE AUDITIVE ET D'ACOUPHÈNES ONT ÉTÉ RECENSÉS APRÈS LA VACCINATION

Selon l’autorité sanitaire, 37.529 personnes dans 86 pays ont subi une perte auditive après avoir reçu une injection du vaccin anti-covid. L'infection au Covid-19 ne serait donc pas le seul élément remis en cause dans les troubles de l'oreille selon elle.

Il s’agirait principalement d’acouphènes. La majorité des individus concernés seraient de jeunes adultes qui ne présenteraient aucune comorbidité. En effet, des causes alternatives n’ont pas été identifiées pour la plupart des patients, même si une infime partie d’entre a pu avoir des morbidités contributives, comme des allergies, des troubles auto-immuns, de l’hypertension artérielle ou encore une perte d’audition antérieure.

D’après l’organisation onusienne, les symptômes les plus fréquents ayant été rapportés sont les acouphènes, suivis de maux de tête, de vertiges et de nausées. D’une manière générale, les patients ont guéri rapidement. En revanche, certains ont dû recevoir un traitement aux stéroïdes.

L’autorité sanitaire émet l’hypothèse d’un mécanisme qui impliquerait le nerf vestibulocochléaire dans l’apparition de ces troubles auditifs, se situant à l’intérieur de l’oreille. Ces troubles auditifs seraient associés à tous les vaccins contre le Covid-19 autorisés : Pfizer, Moderna, etc.

L’élément déclencheur de ces questions est l’apparition de ces troubles avec un délai compatible avec l’effet de la vaccination. En effet, pour certains, les troubles de l’audition sont survenus en l’espace de quelques minutes à plusieurs heures après l’injection du vaccin, pour d’autres, plusieurs jours après.

En résumé, le délai de survenue des symptômes varierait entre 0 et 19 jours, avec une médiane d’un jour.

0,11 CAS D'ACOUPHÈNES POUR 100.000 INJECTIONS DE VACCIN MODERNA

Il est nécessaire de préciser que le nombre de cas d’acouphènes identifiés est extrêmement minime par rapport aux 4,5 milliards de personnes vaccinées dans le monde contre le Covid-19. L’ANSM souligne qu’en France, la prévalence des acouphènes varie entre 10 et 15% de la population adulte.

Actuellement, le taux de notification des acouphènes en ce qui concerne les suites du vaccin Moderna par exemple, est de 123 cas pour 10,973.414 injections réalisées soit 0,11 cas pour 100.000 injections, ce qui reste très faible.

UN LIEN DE CAUSALITÉ QUI RESTE À PROUVER

Ces troubles auditifs ne seraient pas forcément liés à la vaccination ni au virus en lui-même et pourraient correspondre à une apparition ordinaire. Selon Stéphane Paul, il s’agit d’un élément à étudier et à suivre, mais à ce jour, la causalité est loin d’être prouvée. 

L’ANSM a déposé un rapport détaillé sur les effets secondaires suspectés d’être liés à l’injection du vaccin Moderna. Ici, le rapport N°16 du 10 septembre au 11 novembre recense 123 cas d’acouphènes consécutifs à la vaccination.

L’OMS précise : « on a tout un travail de documentation, on effectue un historique, une analyse des données cliniques disponibles ». Si rien n’est prouvé, il est toutefois encouragé de signaler ces possibles effets secondaires lorsqu'un nouveau médicament ou une vaccination est mis sur le marché. 

Cela permet en effet d’identifier les effets néfastes, qui n’auraient pas été décelés pendant les phases d’études. Ainsi, Stéphane Paul pense que l’étude des troubles auditifs par l’OMS est une preuve que « la pharmacovigilance fonctionne toujours très bien ».

L’OMS LANCE UN « SIGNAL » AUX LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES

Dans le cadre de la vaccination anti-Covid, après avoir examiné les nombreux cas de patients souffrant de troubles auditifs et d’acouphènes après les injections, l’OMS a décidé de lancer un « signal » aux laboratoires pharmaceutiques, afin d’aider les professionnels de la santé et les personnes vaccinées à surveiller les symptômes et à se faire soigner, le cas échéant.

Ce « signal » est simplement défini comme une relation entre un médicament et un effet. Stéphane Paul, immunologiste et membre du comité vaccin anti-Covid 19 insiste réellement sur le fait qu’il n’y a clairement rien de démontré pour le moment.

« Comme il n’y a encore que des données limitées dans la recherche fournissant des preuves de ce lien, une surveillance supplémentaire est nécessaire » indique l’organisation onusienne.

L’analyse détaillée de ces causes au niveau international permettra de confirmer ou non s’il y a une chronologie similaire, des facteurs identiques, etc.

En conclusion, les troubles auditifs sont un effet indésirable qui attire à l’heure actuelle l’attention de nombreux experts, sans qu’à ce jour, nous puissions être sûrs à 100% que le coronavirus et les vaccins contre le Covid-19 en soient responsables. L’avis d’experts ORL reste indispensable pour déterminer la cause réelle de la maladie en elle-même.

Sources et références

Almufarrij I, Munro KJ. One year on: an updated systematic review of SARS-CoV-2, COVID-19 and audio-vestibular symptoms. Int J Audiol. 2021 Dec;60(12):935-945. doi: 10.1080/14992027.2021.1896793. Epub 2021 Mar 22. PMID: 33750252.

World Health Organization. (‎2022)‎. WHO pharmaceuticals newsletter: 2022, No. 1. WHO pharmaceuticals newsletter, (‎1)‎, 3 - 42. World Health Organization. https://apps.who.int/iris/handle/10665/351326. Licence: CC BY-NC-SA 3.0 IGO

Pourquoi docteur ?, Pertes auditives et acouphènes : et si c’était lié aux vaccins contre la Covid-19 ?, en ligne, consulté le 10/05/2022

L'agence Nationale de Sécurité du médicament, Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la Covid-19 - Période du 11/03/2022 au 24/03/2022, en ligne, consulté le 10/05/2022

Ruben Krief, Audioprothésiste et responsable audiologie
Ruben Krief
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé du CNAM à Paris en 2015 d'un Diplôme d'Etat Audioprothésiste, Ruben débute en tant qu'audio dans le centre auditif VivaSon République, à Paris. Rapidement c'est l'aspect technique et scientifique de la profession qui l'intéresse le plus et décide d'approfondir ses connaissances en audiologie. Attiré par l'impression 3D et les techniques d'appareillage de pointe, il a fait de la mesure in vivo sa spécialité en cabine. En tant que Responsable audiologie, Ruben Krief assure une mission d'intérêt pédagogique au sein de VivaSon pour transmettre ses connaissances et meilleures pratiques aux audioprothésistes du réseau. Cette mission présente aussi un aspect matériel pour les tests de nouveaux produits ainsi qu'une dimension relationnelle primordiale pour pérenniser l'échange avec les fournisseurs et nos équipes de terrain dans toute la France.

Déposer un commentaire

Les dernières actualités