La 19ème Journée Nationale de l’Audition, un événement qui a fait du bruit

Le message de la JNA a été largement relayé par les médias et porté par de nombreux interlocuteurs. Crédit Photo : Serengo

Le 10 mars 2016, 1’association JNA lançait la 19ème édition de la Journée Nationale de l’Audition. Cette année, l’événement fut retentissant par la mobilisation qu’il a entrainée et l’écho qu’il a provoqué dans les médias et la sphère des pouvoirs publics. En effet, l’association a constaté un nombre croissant de participants et se félicite de l’excellente transmission de son message de prévention.

 

La Journée Nationale de l’Audition, un succès en termes de participation et d’audience

L’association JNA (Journée Nationale de l’audition) déclare que plus de 2500 professionnels de la santé ont participé à cette 19ème édition. On remarque surtout un mouvement considérable des audioprothésistes : plus de 100 enseignes ont rejoint le cercle des partenaires de l’association. Nationalement, 1442 audioprothésistes et environ 80 médecins ORL d’hôpitaux publics ont assuré la mise en place de tests auditifs gratuits. Ces actions permettent d’attirer l’attention sur l’importance de la santé auditive dans la vie quotidienne, de dédramatiser la déficience auditive et le port d’appareils auditifs.

Les écoles, les entreprises, les collectivités, les villes et cent-soixante associations ont aussi joué le jeu en s’unissant publiquement à l’événement dans le but de propager le message de la Journée Nationale de l’Audition et de sensibiliser la population au niveau local. Ainsi, Jean Stanko, président de l’association JNA, est heureux de constater que les acteurs du monde de l’audition et de la santé publique perçoivent de plus en plus l’enjeu que représente la reconnaissance de l’audition comme indicateur de santé à toutes les étapes de la vie.

Les médias nationaux et régionaux se sont quant à eux chargés de couvrir l’événement et transmettre le message de prévention de la Journée Nationale de l’Audition sur tous les supports. Presse écrite ou sur le web, télévision, radio … tous se sont accordés à insister sur les méfaits du bruit dans notre environnement quotidien. La fatigue auditive et les effets plus globaux des nuisances sonores ont spécialement été repris et sujets de nombreux articles et émissions. Il faut noter que les médias non-spécialisés  dans la santé se sont impliqués, à l’image de Télématin (France 2), Le Parisien, Le NouvelObs, VirginRadio et bien d’autres.

 

Une action de prévention qui se poursuit sur le temps long

Enfin, et c’est peut-être le plus important, l’association JNA a affirmé, au terme de l’événement, que ses interactions avec différents ministères, notamment ceux de la Santé et de l’Education s’étaient accrues. Caractérisée par sa neutralité et son indépendance, l’association est un interlocuteur privilégié au service d’une cause et non des lobbies. Aussi, Jean Stanko fait remarquer que l’association ne joue le rôle que d’accélérateur des initiatives de prévention et d’action en ce qui concerne la santé auditive et que les professionnels se doivent de prendre le relai. Ce qui a été fait, par exemple l’Académie de Médecine a synchronisé une alerte lancée aux médecins avec la campagne de la Journée Nationale de l’Audition.

Ainsi, de nouvelles actions de prévention sont prévention en dehors de la journée de l’événement sont déjà programmées, notamment dans les écoles et les entreprises, afin de communiquer d’avantage sur les mécanismes de l’audition, les risques, les maladies, et les traitements existants tels que les appareils auditifs.

Source: Edp Audio

Publié le
L’Unsaf exprime son indignation devant une vidéo montrant la directrice de la mutuelle Santéclair tenir des propos dégradants pour la profession d’audioprothésistes et rétrogrades en termes de protection sociale.

27/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

La directrice de Santéclair tient des propos choquants dans une vidéo de 2012

Hier, l’Unsaf (Syndicat national des audioprothésistes) s’exprimait à propos d’une vidéo récemment dévoilée sur le site internet du Ministère des Finances. Celle-ci montre Marianne Binst, directrice de la mutuelle de santé Santéclair, tenir un discours diffamateur et choquant pour les audios et le monde de l’appareil auditif lors d’un atelier de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) ayant eu lieu en 2012.

Lire l'article