L’association Journée Nationale de l’Audition propose des outils de communication et de prévention destinés aux jeunes

L’arrivée du printemps est synonyme de  fête de la musique, de festivals, de concerts, et d’occasions de sortir en discothèque … Autant de festivités agréables que de risques d’agresser son système auditif. Pour cette raison, l’association de la Journée Nationale de l’Audition propose dès maintenant des packs de prévention  pédagogiques tout particulièrement destinés aux jeunes.

 

La jeunesse est particulièrement exposée aux risques du bruit

D’après une étude réalisée par l’institut de sondages Ipsos, à la demande de l’association de la Journée Nationale de l’Audition, 50% des moins de 30 ans déclare avoir déjà souffert de douleurs dans les oreilles après avoir été exposé à des bruits excessifs.  Ces désagréments sont en effet très fréquents suite à des concerts ou des sorties en discothèque, où le volume sonore excède bien souvent ce que notre système auditif peut supporter. S’il existe une réglementation qui fixe un volume sonore maximal dans les établissements diffusant de la musique (105 décibels à l’intérieur et 120 décibels en extérieur), certaines structures ne la respectent pas toujours. De plus, chaque individu possède une sensibilité aux bruits différente (en termes de volume mais aussi de fréquence) : certaine personnes peuvent subir des traumatismes auditifs même en deçà de la limite légale.

Parmi les jeunes ayant éprouvé des douleurs auditives, environ 6 sur 10 admettent n’avoir consulté ni médecin ORL, ni audioprothésiste, ni même médecin généraliste pour comprendre l’origine de leur trouble et prévenir un éventuel traumatisme permanent qui pourrait les obliger à porter des appareils auditifs. Pourtant, 88% des Français estiment que le bruit est la première cause de perte auditive : la population semble consciente des risques, mais la sensibilisation n’est jamais trop forte, d’autant plus auprès des jeunes.

Les « packs de prévention » de l’association Journée Nationale de l’Audition

Devant ce constat, l’association de la Journée Nationale de l’Audition propose dès aujourd’hui différents « Packs de prévention JNA » : des supports de communication spécialement destinés à la jeunesse à propos des risques d’une trop forte exposition sonore.

Ces packs contiennent des dépliants, des affiches, des vidéos sur DVD, des stickers, mais aussi des bande dessinées, des protections auditives en mousse, et l’intégralité de l’enquête JNA-Ipsos « Risques auditifs des jeunes : des clés pour agir ». En complément, des dossiers d’information en libre utilisation sont mis à disposition sur le site, couvrant des thèmes comme la prévention des risques auditifs ou les acouphènes chez les jeunes.

Source : Site officiel de l’association Journée Nationale de l’Audition

Publié le
Des chercheurs taïwanais ont réalisé une étude établissant un lien encore inexpliqué entre ostéoporose et perte auditive soudaine.

21/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Un lien établi entre ostéoporose et perte auditive soudaine

Les personnes atteintes d’ostéoporose - maladie entraînant une fragilité excessive du squelette due à une diminution de la masse osseuse et à l'altération de la micro-architecture osseuse - seraient deux fois plus susceptibles de développer une déficience auditive soudaine que celles qui n’en souffrent pas.

Lire l'article