Surdité : tous les bébés seront systématiquement dépistés

Un arrêté concernant la surdité des bébés vient d’être publié au Journal officiel : d’ici environ deux ans, les enfants seront systématiquement dépistés à leur naissance.

Un arrêté concernant la surdité des nouveaux nés vient d’être publié au Journal officiel : d’ici environ deux ans, les enfants seront systématiquement dépistés à leur naissance.

L’objectif de cette démarche est bien entendu de déceler dès les premiers jours les surdités, plus ou moins sévères chez les enfants et de pouvoir agir en conséquence.

A ce jour, des dépistages de surdité sont réalisés vers 18 mois environ, ce qui est déjà tard pour des enfants souffrant de perte auditive. En effet, cette dernière peut avoir des conséquences irrémédiables sur leur acquisition du langage et leur développement.

Dans deux ans, les nouveaux-nés seront donc soumis à une évaluation de leur audition en deux étapes. D’une part un test indolore réalisé dès les premiers jours à la maternité. Si l’équipe médicale a alors un doute sur un risque de surdité, un second test plus poussé sera réalisé avant le troisième mois du bébé dans un centre spécialisé.

S’il s’avère que l’enfant souffre réellement de surdité, il sera alors possible pour les parents de se renseigner sur les appareillages appropriés et d’être conseillés et informés au mieux pour accompagner leur enfant dans son développement en prenant en compte ce handicap.

Ce dépistage précoce fait l’objet de polémiques, notamment du coté de la Fédération nationale des sourds de France, qui souhaite préserver la place de la langue des signes.

Publié le
Le gouvernement prend enfin des mesures pour améliorer l’accès aux soins auditifs ! Les arguments des acteurs de l’audition sont entendus.

05/12

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le gouvernement prend enfin des mesures pour améliorer l’accès aux soins auditifs

Cela fait déjà plusieurs années que le milieu de l’audition insiste sur les bienfaits du port d’un appareil auditif. Des études scientifiques ont étayé et confirmé ces affirmations de manière non-équivoque, si bien que récemment, l’audition semblait injustement pénalisée malgré sa contribution à la santé collective. Après de grands efforts militants et de prévention, le gouvernement présente enfin des mesures pour améliorer l’accès aux soins auditifs.

Lire l'article
L’e-santé n’a cessé de se développer ces dernières années, et se place peu à peu au centre des traitements médicaux et de la prévention.

16/12

ARTICLE SUGGÉRÉ

La santé connectée se prépare à devenir la médecine de demain

L’esanté n’a cessé de se développer ces dernières années, et se place peu à peu au centre des traitements médicaux et de la prévention. La raison derrière ce développement de la santé connectée est en réalité bien simple : cela facilite la vie. Des besoins jusqu’alors inexprimés ou difficilement contentés voient soudain apparaître des solutions à prix abordables dans les objets les plus courants de notre société, les téléphones. Personnalisation, adaptabilité, richesse d’informations, conseils, interactivité… l’e-santé se présente ni plus ni moins comme le futur de la médecine.

Lire l'article