Image

Comment lire un audiogramme ?

Le test auditif tonal et l'audiogramme qui en résulte est une audiométrie classique. A l’issue de ce test d'audition, un graphique est réalisé pour visualiser la perte auditive du patient.

Le test auditif tonal, qu'est-ce que c'est ?

Le bilan auditif tonal consiste à mesurer le seuil d’audition du patient sur plusieurs fréquences données, exprimé en décibels (dB). Sont testées plusieurs fréquences du spectre sonore, généralement entre 100 et 8000 Hz. La plage fréquentielle étudiée se limite aux fréquences utiles à la compréhension de la parole. Pour chaque fréquence testée, un son est émis avec une intensité en dB. Si le patient n’entend pas le son, le son est émis à nouveau, plus fort, jusqu’à ce qu’il soit audible.

Comment lire l'audiogramme tonal remis par l'audioprothésiste ou l'ORL ?

Une fois le test tonal effectué, un audiogramme est créé. Il s’agit d’un graphique avec, en abscisses les fréquences testées et en ordonnées, les seuils d’audition du patient pour chaque fréquence testée, exprimé en décibels (dB).
 

afp20130101p41-f2.jpg


La liaison des points sur le graphique permet de tracer une courbe qui représente la perte auditive du patient sur la plage fréquentielle testée.

A gauche du graphique, vous pourrez voir les seuils d’audibilité des basses fréquences (les sons graves). Au milieu, les médiums et puis à droite, les sons aigus (hautes fréquences).

Plus la courbe d’une oreille atteint des niveaux de décibels élevés (celui de l’amplification des sons émis lors du diagnostic), plus la déficience auditive est accentuée sur ces fréquences. En règle générale, on constate une baisse plus importante sur les fréquences aigus par rapport aux graves, avec une courbe en « pente de ski ». Cela s’explique par la plus grande vulnérabilité des cellules ciliées qui captent les sons aigus, elles sont moins robustes que celles qui captent les sons graves.

Lors du test auditif tonal, deux types de conduction du son sont testés

  • La conduction par voie aérienne avec un casque sur les oreilles. Ainsi, l'ORL ou l'audioprothésiste peut tester la conduction du son de l'oreille externe jusqu'à l'oreille interne, en passant par le tympan et les osselets de l'oreille moyenne.
  • La conduction par voie osseuse à l'aide d'un vibrateur posé derrière l'oreille. Celui -ci permet de tester la conduction du son via les os du crâne.

Pour chaque oreille testée, deux courbes sont tracés sur l'audiogramme. La courbe de conduction aérienne et la courbe de conduction osseuse.

tester les deux types de conduction permet d'identifier le type de surdité. Par exemple, si la courbe de conduction osseuse indique une meilleure audition que la courbe aérienne, il s'agit d'une perte auditive de transmission (problème de transmission du son jusqu'à la cochlée). Quand les deux courbes sont identiques, il s'agit alors d'une perte auditive de perception. Dans ce cas, le son est donc transmis à la cochlée mais le signal n'est pas perçu par les cellules sensorielles (cédules ciliées).

Le test auditif tonal permet également d'identifier le seuil d'inconfort pour les différentes fréquences testées. Ce seuil correspond à l'intensité en dB à partir de laquelle la perception devient désagréable. Cette variable permet ensuite à l'audioprothésiste de régler l’amplification d'un appareil auditif en fonction de ce seuil pour un confort optimal.

Audiogramme tonal d'une presbyacousie

audiogramme-presbyacousie.png

Sur l’image ci-dessus. Plusieurs courbes sont affichée selon l’âge du patient. Ces courbes correspondent à des pertes auditives liées à l’âge (presbyacousie). Avec le vieillissement, les cellules ciliées se détériorent, impactant de plus en plus la compréhension de la parole. La presbyacousie impacte d’avantage les cellules ciliées qui captent les aigus, car plus fragiles. Ces courbes sont des moyennes, la presbyacousie étant plus ou moins importante selon les antécédents du patient (expositions prolongées au bruit au cours de sa vie, maladies, infections...).

Audiogramme d'un traumatisme sonore sur les aigus

 

Audiogramme d'un traumatisme sonore


Sur l’image ci-dessus, vous pourrez constater l’audiogramme d’un patient ayant subi un traumatisme sonore aigu. Ce dernier ce caractérise par une encoche nette, observable sur une plage fréquentielle restreinte, généralement celle du son ayant causé le traumatisme (ici à 6 000Hz).

L'audiométrie vocale

le test auditif vocal est un examen complémentaire qui permet de mesurer l'intelligibilité de la parole et le processus de suppléance mentale. Contrairement à l'audiométrie tonale, ce ne sont pas des fréquences qui sont testées mais des séquences de mots / phonèmes d'une ou deux syllabes à différentes intensités que le patient doit répéter.

Les mots sélectionnés pour le test diffère selon l'âge du sujet. Pour les adultes, les listes dissyllabiques de Fournier sont utilisées tandis qu'on choisis la liste Boorsma pour les enfants.

Le résultat du test se traduit également par le tracé d'une courbe. En abscisse le seuil d'intelligibilité en dB et en ordonnées le pourcentage de mots entendus à ce niveau d'intensité. On estime que l'audition est normale lorsque le seuil d'intelligibilité est de 100% pour une intensité de 20 décibels.

audiogramme-vocal.jpg

Le test vocal permet également de faire un dépistage d'éventuels troubles rétro-cochléaires ou toute autre pathologie qui nécessitera des examens approfondis comme une surdité cachée.

picto-idea.png

Un doute sur votre audition ?

Bien entendre est important, que ce soit pour sa santé en général, sa confiance en soi et ses relations sociales. Si vous avez un doute concernant votre audition, prenez le réflexe de passer un bilan auditif. Vous pouvez en effectuer chez VivaSon, c'est gratuit et sans engagement

Pourquoi faire un test auditif ?
Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Pourquoi faire un test auditif ?
L’audition est un bien précieux qui, lorsqu'il est endommagé, ne se régénère pas, sauf exceptions. Lorsqu'on perd de l'audition, il est impossible de guérir la perte. Il ...
En savoir +
Quand faire un test auditif chez l’adulte ?
L'audition baisse avec l'âge (presbyacousie) ou se détériore pour d'autres raisons (traumatisme sonore lié au bruit, maladie...), occasionnant perte auditive ou surdité. La d...
En savoir +
Comment convaincre un proche de faire un test auditif ?
Évoquer le sujet d’une perte d’audition avec un proche est une chose délicate. En effet, il est difficile d'accepter ce handicap et la nécessité d’être accompagné.  Néanmoins, le fait d’en parler peut faire avancer les choses. Vous pouvez...
En savoir +
Comment lire un audiogramme ?
Le test auditif tonal et son audiogramme est une audiométrie classique. A l’issue de ce test, un graphique est élaboré pour visualiser la perte auditive du patient...
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.