Image

Risques auditifs chez les jeunes et les adultes ? Comprendre l'exposition au bruit et s'en prémunir

Contenu mis à jour le 15/06/2021

Le bruit peut avoir des répercussions désastreuses sur la santé et l'audition. Dans nos villes, le bruit est devenue omniprésent, que ce soit au travail, lors de nos loisirs, dans la rue ou même chez nous. Des comportements se développent comme l’écoute prolongée au casque ou l'utilisation systématique du téléphone et nous sommes toujours plus exposés. Cependant, cette exposition systématique comprend des risques réels pour l’audition et la santé que nous vous détaillons ici.

Les risques de l’exposition au bruit : les dangers du son pour l'audition

L’exposition au bruit, si elle dépasse une certaine durée et une certaine intensité, détruit définitivement nos capacités d’audition en s’attaquant à l’oreille interne et ses cellules sensorielles. Ci-dessous, un schéma présentant différents niveaux d’intensités (exprimés en dB) et leur dangerosité.

Risque auditif : dangerosité de m'exposition au bruit

Illustration des seuils de risques auditifs selon les décibels

Les troubles auditifs, quels sont les effets du bruit sur l'audition et le système auditif ?

Les risques auditifs se traduisent par des atteintes irréversibles à l’audition. On peut les diviser en 3 catégories : la perte auditive ou la surdité, les acouphènes et l’hyperacousie. Chacune de ses pathologies impactent la qualité de vie des patients, avec des conséquences parfois dramatiques sur leur santé ou leur vie sociale.

Perte auditive

La perte auditive se traduit factuellement par une diminution des seuils d’intelligibilité des différentes fréquences du spectre sonore ainsi que la capacité à décoder et comprendre la parole. La surdité, contrairement aux autres troubles de l’audition, se corrige plus ou moins facilement, avec le port d’appareils auditifs prescrits par un médecin ORL.Ces dispositifs médicaux ne permettent pas de récupérer ses capacités auditives perdues mais assurent la compréhension de la parole ainsi qu'un confort d'écoute au quotidien.

On distingue plusieurs degrés de perte d’audition : légère, moyenne, sévère, profonde et totale (cophose). Le risque de perte auditive est réel aujourd’hui à cause de notre constante exposition à des bruits élevés (métro, circulation, casque audio, travaux…). Pour éviter les risques de perte auditives plusieurs gestes simples sont à prendre en considération, notamment pour les plus jeunes qui sont très exposés aujourd’hui :

  • Se protéger les oreilles dans les milieux bruyants les plus excessifs comme une sale de concert ou une boîte de nuit.
  • S’écarter des enceintes quand il y en a (fonctionne à l’extérieur)
  • Limiter la durée d’exposition au bruit
  • Se reposer dans le calme après une longue exposition sonore

picto-idea.png

Un doute sur votre audition, un seul réflexe : le test auditif

Si vous pensez avoir perdu de vos capacités d'audition, n'attendez pas que la situation se tasse ou se régule d'elle même. La cause peut être bégnine comme un bouchon de cérumen mais il est préférable de consulter pour écarter toute autre pathologie ou complications. Chez VivaSon, vous pouvez réaliser un test auditif gratuit, sur rendez-vous, dans l'un de nos centres en France.

Acouphènes

Les acouphènes sont des sifflements d’oreille qui peuvent survenir à la suite d’un traumatisme sonore (aigu ou comportemental). Il peut être causé par d’autres choses comme une maladie, une perte auditive existant ou d’autres causes personnelles. Cependant, nous allons nous intéressé aux causes traumatiques et sonores uniquement.

De plus en plus de personnes souffrent d’acouphènes suite à un traumatisme sonore. Les plus jeunes sont particulièrement touchés, notamment à cause de l’écoute prolongée au casque ainsi qu’au sorties répétées dans des milieux très bruyants (club, concert, festival…).

Il n’existe à ce jour aucun traitement permettant de guérir de ces sifflements. En revanche, des solutions existent pour en diminuer l’intensité et les effets négatifs comme la sophrologie ou le port d’appareils auditifs masqueurs d’acouphènes (générateur de bruit blanc).

Hyperacousie

L’hyperacousie est une pathologie auditive qui se traduit par une hypersensibilité aux sons, parfois même douloureuse. L’hyperacousie fait suite à un dérèglement neuronale qui abaisse fortement les seuils de tolérance sonore d’un individu. Ainsi, des bruit normalement parfaitement supportables deviennent un supplice pour la personnes atteinte.

Comme pour les acouphènes, ce trouble auditif ne connait pas de traitement efficace, si ce n’est des thérapies comportementales.

picto-idea.png

Risque auditif en concert et boite de nuit : ne prenez pas à la légère le risque des décibels !

Dans les milieux festifs, la musique amplifiée peut être réellement dangereuse, et ce quel que soit l'âge ou la durée d'exposition. Pensez à vous protéger avec des bouchons d'oreille spécialement conçus pour l'écoute musicale. Faire la fête ne doit pas se faire au détriment de sa santé auditive !

Barotraumatisme

Le barotraumatisme est un des risques auditifs qu’il est possible de rencontrer. Il fait suite à une variation très rapide de pression, le plus souvent lors d’une activité de plongée sous-marine. Dans ce cas, la différence de pression entre l’extérieure et l’intérieur de la cavité tympanique peut provoquer des lésions au tympan, allant jusqu’à sa perforation. L’otoscopie permet de vérifier l’étendue de ces lésions. Cet incident peut provoquer, selon son intensité, une surdité de transmission plus ou moins importante ainsi que des troubles vestibulaire avec perte d'équilibre notamment. Souvent bénin, le barotraumatisme et ses lésions peuvent se traiter via des décongestionnants, des analgésiques et parfois des corticostéroïdes, voir dans les cas les plus grave, par un acte de chirurgie (oreille moyenne ou sinus).

Comment éviter les risques liés au bruit : l'importance de la prévention et de la protection auditive

En France, la prévention sur les risques auditifs, chez l’adulte ou chez l’enfant est très limité. Certaines associations comme la JNA (journée nationale de l’audition) tentent de changer la donne en sensibilisant acteurs de l’audition et opinion publique.

Pour éviter tout risque pour votre audition et vos oreilles, nous vous invitons, selon votre situation, à vous procurer des protections auditives sur-mesure, que vous pouvez réutiliser. Celles-ci apportent un son plus clair et linéaire qu’un bouchon d’oreille classique. Nous proposons également dans nos centres auditifs des protections sur-mesure pour la moto, la chasse ou la piscine.

Nos conseils pour éviter les conséquences du bruit au quotidien

Pour limiter les risques auditifs liés au bruit, des gestes simples sont à adopter au quotidien pour préserver son ouïe :

  • Limiter l'écoute musicale au casque ou avec des écouteurs intra-auriculaires
  • Limiter le volume de vos appareils de diffusion. Notamment lorsque vous utilisez un casque audio dans un milieu bruyant comme les transports en communs. En effet dans cette situation, vous aurrez tendance à augmenter le volume pour compenser sans vous en apercevoir
  • Si vous vivez dans un quartier bruyant (circulation, travaux, voisinage...) et que les nuisances sont constantes. Ne négligez pas votre sommeil, avec des protections auditives pour dormir. Mais aussi votre confort dans la journée. Pensez notamment à l'isolation phonique de votre logement (fenêtres, portes etc.). Surtout si vous êtes sensibles au bruit. Pareil pour vos appareils électroménager ou votre ordinateur, pensez à vérifier avant tout achat leur niveau sonore.

Comment se protéger du bruit au travail ?

Dans votre environnement professionnel, lorsque le bruit devient trop important et donc gênant, il ne faut pas hésiter à utiliser des protections auditives. Très efficaces, elles sont formées à partir de silicone et peuvent donc se mettre totalement à la forme de votre conduit auditif, assurant ainsi confort et efficience. Il en va de même avec les bouchons d’oreilles en mousse qui diminuent assez bien le niveau de décibel extérieur. Toutefois, si vous êtes gênés par ces solutions, il existe aussi des méthodes dites extra-auriculaires, comme les casques de types coque par exemple. Ils ont l’avantage de pouvoir se mettre et s’enlever très facilement, ce qui facilite donc leur utilisation en fonction des besoins. Pour finir, il est fortement conseillé de prendre une pause toutes les 2h environ afin d’éviter une forte exposition à la nuisance sonore durant des périodes trop longues.

De plus, si vous constatez que le bruit sur votre lieu de travail est un élément récurrent et problématique, n’hésitez pas à en parler à vos collègues ou votre direction. En effet, la loi protège les travailleurs concernant le bruit et les employeurs doivent fournir des solutions pour amoindrir les risques de troubles auditifs.

Focus sur les pertes d'audition précoces encourues par les plus jeunes : des habitudes à risque

Des habitudes à risque et leurs signaux d’alerte

C’est bien connu, écouter de la musique ou entendre des sons de volume trop élevé peut dégrader sensiblement notre audition. Cependant, savons-nous réellement mesurer les risques ou détecter dans les faits les situations dangereuses ? A défaut d’en être capable, il est très probable que nous sous-estimions régulièrement les dangers réels. Chez les adolescents, ce risque de perte auditive serait d’autant plus présent qu’il peut y avoir à la fois manque d’information et contestation d’une autorité dont le message, dans ce cas, se fonde dès lors sur des informations approximatives. Larry Roberts, chercheur canadien de l’université de McMaster, a justement travaillé sur les troubles précoces de l’audition en association avec une équipe de chercheurs brésiliens. L’analyse portait sur 170 individus âgés de 11 à 17 ans. Les commentaires de cette étude [1] sont intéressants ; après avoir interrogé chacun des sujets et mené une série de tests auditifs, c’est un diagnostic guère trop réjouissant qui est apparu. Il a entre autres été remarqué que la quasi-totalité des jeunes étudiés présentaient des « habitudes d’écoute à risque », en écoutant de la musique à volume trop élevé soit sur des écouteurs, soit en soirée ou en concerts.

Des troubles précoces de l’audition

Ce n’est pas tout. Près d’un quart des sujets de l’étude étaient déjà victimes d’acouphènes persistants. Cela est particulièrement choquant quand nous savons que ces bourdonnements ou ces sifflements se déclaraient généralement après l’âge de 50 ans. Il est vrai qu’après avoir écouté à volume trop élevé, il n’est pas peu commun de souffrir d’acouphènes temporaires, mais cela-même doit fonctionner comme une alerte à prendre au sérieux. Par ailleurs, même si les sujets souffrant d’acouphènes entendaient aussi bien que leurs collègues, il est apparu qu’ils supportaient moins bien les environnements bruyants. Cela signale déjà une détérioration du nerf auditif, et laisse présager une dégradation plus avancée dans les années à venir. Une telle dégradation du nerf auditif est définitive, si bien qu’il est absolument essentiel de recourir à la prévention. Enfin, le professeur Larry Roberts précise que les problèmes d’audition sont actuellement en pleine expansion et qu’il est probable que dans les années à venir l’audition représente un nouvel enjeu de santé publique. Affirmant que cela sera comparable au problème de tabagisme que nous avons connu ces dernières années, ce chercheur laisse donc présager d’intenses campagnes de prévention et de soin auxquelles devront bien-sûr prendre par les audioprothésistes et leurs appareils auditifs.

L’appareillage auditif comme solution aux troubles de l’audition

Vous souffrez d’une perte auditive légère à profonde ? VivaSon vous accueille dans ses centres auditifs pour votre appareillage. Un audioprothésiste vous accueil gratuitement pour un bilan auditif. Il vous conseillera ensuite le modèle d’aide auditive le mieux adapté à votre perte d’audition, vos attentes et votre budget.

Sources et références

[1] Sanchez, T., Moraes, F., Casseb, J. et al. Tinnitus is associated with reduced sound level tolerance in adolescents with normal audiograms and otoacoustic emissions. Sci Rep 6, 27109 (2016). https://doi.org/10.1038/srep27109

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Pourquoi faire un test auditif ?
L’audition est un bien précieux qui, lorsqu'il est endommagé, ne se régénère pas, sauf exceptions. Lorsqu'on perd de l'audition, il est impossible de guérir la perte. Il ...
En savoir +
Quand faire un test auditif chez l’adulte ?
L'audition baisse avec l'âge (presbyacousie) ou se détériore pour d'autres raisons (traumatisme sonore lié au bruit, maladie...), occasionnant perte auditive ou surdité. La d...
En savoir +
Comment convaincre un proche de faire un test auditif ?
Évoquer le sujet d’une perte d’audition avec un proche est une chose délicate. En effet, il est difficile d'accepter ce handicap et la nécessité d’être accompagné.  Néanmoins, le fait d’en parler peut faire avancer les choses. Vous pouvez...
En savoir +
Comment lire un audiogramme ?
Le test auditif tonal et son audiogramme est une audiométrie classique. A l’issue de ce test, un graphique est élaboré pour visualiser la perte auditive du patient...
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.