La JNA tire la sonnette d’alarme sur les risques auditifs au travail

La JNA tire la sonnette d'alarme

Crédit Photo : Unsplash

La JNA (Journées Nationales pour l’Audition) annonce que la deuxième édition de la semaine de la Santé Auditive au travail aura lieu du 23 au 28 octobre 2017. A cette occasion elle tire la sonnette d’alarme sur les risques auditifs au travail, encore trop peu pris en compte par les pouvoirs publics et met le point sur :

  • la méconnaissance des risques des nuisances sonores sur l’oreille et sur la santé en général
  • les dispositions à prendre en matière de réglementation pour contrer ces nuisances

Pour lutter contre les effets du bruit au travail, la JNA préconise une réflexion nationale sur le sujet. Ainsi que sur l’absolue nécessité de prendre en compte les effets des nuisances en dessous de la limite légale. Il faut également penser aux « apports de l’acoustique et de l’ergonomie ». N’oublions pas qu’un salarié en bonne capacité auditive est un salarié plus performant.

En marge de cet événement la JNA fera part des conclusions de son étude. Conclusions très attendues et qui risquent de surprendre.

Durant la première édition de la semaine de la santé, elle avait déjà dévoilé les pertes d’argent colossales d’une entreprise à cause du bruit. Les pertes d’une entreprise pouvaient s’élever à 45 500 euros par an à cause des nuisances sonores, 78 600 euros dus aux fatigues causées par ces nuisances, 75 900 euros  à cause des open space et aux bruits qui en découlent, 59 570 euros de rendement en  moins à cause de tous ces troubles cités.

Depuis le 1er janvier 2016 le bruit est reconnu comme étant  une source de pénibilité au travail. Le seuil limite reconnu étant de 80 décibels pendant 8 heures. Mais en dessous de ce seuil, la gêne auditive à long terme peut engendrer des troubles.

En attendant que le gouvernement mette en place de nouvelles réglementations la JNA propose :

  • D’organiser des dépistages dans les entreprises sous forme de tests individuels ou borne à disposition.
  • De mettre en place des discussions entre dirigeants RH, salariés, médecine du travail…
  • De sensibiliser salariés et dirigeants sur les règles à observer dans les espaces partagés
  • De tester les nuisances sonores et de mettre en place des solutions

Toutes ces mesures permettront d’amener en entreprise le concept de Bien-Être auditif.

Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un de nos centres VivaSon afin de rencontrer nos audioprothésistes. Ou encore faire un test en ligne.

Source : edp-audio

Publié le
Vieillir ne se prend pas à la légère, il faut s'y préparer - Vivason

22/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Vieillir ne se prend pas à la légère

Vieillir peut être difficile à accepter. Son impact sur le physique et son aspect psychologique est assurément important et il ne faut pas le négliger. C’est pourquoi de nombreuses personnes préfèrent s’y préparer à l’avance.

Lire l'article