Image

Presbyacousie : la perte d'audition liée à l'âge, qu'est-ce que c'est ?

Contenu mis à jour le 07/11/2022

À l’instar de la presbytie dans le domaine de la vision, nos sens se dégradent avec les années et les capacités auditives ne dérogent pas à la règle. S’il est vrai que ce déclin sensoriel est inéluctable, certaines solutions permettent d’éviter que les symptômes et maux associés à cette dégradation évolutive appelée presbyacousie ne deviennent définitifs.

Définition :  Qu’est-ce que la presbyacousie ?

La presbyacousie se définit comme une perte progressive auditive liée au vieillissement. Elle représente près de 90% des cas de surdités. Elle apparaît généralement vers l’âge de 60 ans et touche davantage les oreilles des hommes que celles des femmes. En analysant un audiogramme, on constate que le patient presbyacousique a une perte plus importante sur les fréquences aiguës. Il en résulte de grandes difficultés à comprendre son entourage.

En effet, la perte d'audition sur les sons aigus rend plus ardue la captation des consonnes fricatives (f, v) ou sifflantes (s, c, ch). Avec le temps, les autres consonnes seront également touchées, la perte auditive accentuée et les difficultés de compréhension intensifiées.

Comprendre la presbyacousie

La perte de perception des sons aigus antérieure à celle des sons graves

Les cellules sensorielles de l’oreille interne, appelées cellules ciliées de la cochlée ou organe de Corti, sont par définition celles qui captent les sons aigus. Elles sont extrêmement fragiles, ce qui explique qu’elles soient les premières touchées dans le cas d’une presbyacousie. La surdité de perception, qu’il s’agisse d’une déficience liée à l’âge ou d’une autre cause de surdité, sera généralement accentuée sur les fréquences aiguës utiles à la compréhension. Néanmoins, d’autres causes comme les prédispositions génétiques ou la prise de médicaments ototoxiques peuvent également être des causes de cette dégradation.

La presbyacousie bilatérale

La presbyacousie est généralement bilatérale, c’est-à-dire qu’elle concerne les deux oreilles. En revanche, il arrive qu'elle soit plus marquée sur une oreille que sur l’autre suite à un traumatisme sonore ou une maladie par exemple, mais cela est relativement rare.

À quel âge survient la presbyacousie ?

Les patients presbyacousiques n’ont généralement pas moins de 50 ans. C’est un phénomène inéluctable et naturel de la vie. On estime qu’à partir de l’âge de 70 ans, une personne sur deux est touchée par les symptômes de ce trouble.

La presbyacousie précoce ou “accélérée"

Cette pathologie ORL peut être plus précoce dans certains cas. Certains éléments extérieurs comme une exposition régulière à des niveaux sonores excessifs peuvent accélérer le processus, au-delà de vous donner de simples acouphènes.

D'autres facteurs peuvent également en favoriser l’apparition :

Les types de presbyacousie

La perte d'audition liée au vieillissement peut prendre différentes formes selon la région du système ORL touchée :

  • La presbyacousie neurosensorielle : la plus courante. Elle désigne une baisse des seuils d’audition due à la destruction des capteurs ciliés ;
  • La presbyacousie nerveuse qui se caractérise par des pertes de neurones au niveau des voies auditives et des centres auditifs du cerveau ;
  • Une presbyacousie liée à un problème de circulation sanguine, notamment au niveau de la cochlée. Elle touche toutes les fréquences ;
  • La presbyacousie mécanique : la chaîne des osselets et / ou le tympan perdent de leur souplesse. On parle d'une presbyacousie de transmission.

La plupart des patients souffrent d'une pathologie mixte, due au dysfonctionnement progressif des différentes composantes du système auditif.

Symptômes : comment reconnaître une presbyacousie ?

Différents symptômes et signes peuvent vous alerter d'une presbyacousie naissante ou avancée :

  • vous parlez de plus en plus fort ;
  • vous avez besoin d’augmenter le volume de la télévision ;
  • vous faites souvent répéter votre entourage, notamment dans un environnement bruyant ;
  • participer à des conversations en groupe vous fatigue de plus en plus ;
  • vous n’êtes pas à l’aise dans des milieux bruyants ;
  • vous lisez sur les lèvres pour comprendre ce que disent les autres ;
  • vous avez plus de mal à comprendre les voix des femmes et des enfants qui sont plus aiguës.
  • vous souffrez d’acouphènes ;

Les principales causes de la presbyacousie

Cette pathologie est causée par différentes atteintes du système auditif liées au vieillissement comme :

  • une dégénérescence des cellules ciliées ;
  • une dégénérescence du système nerveux central ;
  • une baisse de souplesse de la chaîne des osselets qui amplifie les vibrations, du tympan vers la cochlée ;
  • des lésions de la membrane basilaire et du ligament spiral ;
  • une mauvaise irrigation de la strie vasculaire (tissu qui tapisse le canal cochléaire).

Les facteurs de risque prédisposant à la presbyacousie

Certaines prédispositions peuvent accélérer l’apparition de la presbyacousie :

  • l’artériosclérose : un excès de cholestérol dans les artères qui irriguent la cochlée ;
  • L'hypertension artérielle ;
  • La consommation d'alcool et de tabac ;
  • La prise d’un traitement ototoxique ;
  • Le diabète ;
  • Des prédispositions génétiques.

Les conséquences physiques et psychologiques

Il existe différentes conséquences plus ou moins graves pour la santé de l'individu consécutives à cette perte auditive comme :

  • un isolement social ;
  • une perte de confiance en soi ;
  • des difficultés croissantes à communiquer ;
  • un risque accru de développer un syndrome dépressif ;
  • un déclin cognitif accéléré.

Une presbyacousie traitée à temps pourra influer dans la diminution de ces symptômes.

J’entends, mais je ne comprends pas

On remarque souvent chez les patients presbyacousiques qu’ils entendent, mais ne comprennent plus. Ce phénomène est dû à ce qu’on appelle l’effet de privation sensorielle. Plus la personne est privée de stimuli, plus le nerf auditif perd en sensibilité. Même si le patient décide de porter un appareillage, il ne parviendra pas automatiquement à retrouver ses capacités d’assimilation de l’information. Certes, il entendra plus intelligiblement grâce à l’amplification du son qui est mieux transmis par l’appareil, mais mettra parfois plus de temps pour parvenir à comprendre.

C’est pourquoi nous recommandons aux personnes ayant des difficultés d’effectuer rapidement un dépistage pour s’équiper au plus vite d’une prothèse et ainsi préserver au maximum leurs capacités cognitives.

Communiquer avec une personne presbyacousique

La baisse auditive est généralement difficile à gérer pour les personnes qui en sont atteintes. Si vous vous retrouvez face à quelqu’un qui en souffre, mettez-le à l’aise et faites en sorte de faciliter la communication. Vous pouvez bien entendu lui conseiller de consulter un médecin ou un audioprothésiste.

Pour faciliter la communication avec un presbyacousique :

  • parlez plus fort et bien distinctement, sans crier ;
  • ne parlez pas trop vite ;
  • essayez d’atténuer les nuisances environnantes (télévision, radio, etc.) ;
  • faites face à votre interlocuteur.

Comment diagnostiquer la presbyacousie ? Faire un audiogramme

Cette pathologie se détecte en réalisant un test auditif. Ce test peut s’effectuer chez un professionnel de santé comme un médecin ou ORL qui sont les seuls aptes à vous donner un avis médical. Vous pouvez également réaliser un bilan auditif chez un audioprothésiste pour vous faire une idée. Cet examen est généralement gratuit. Avec VivaSon, vous pouvez prendre rendez-vous dans un de nos centres spécialisés pour réaliser une audiométrie tonale et vocale gratuite et complète. À l’issue de ce test, l'audioprothésiste sera à même de vous orienter vers un modèle de prothèse auditive pour corriger vos symptômes.

Quel traitement pour soigner la presbyacousie ? la solution de l’appareillage auditif

Il n'existe pas de traitement médical pour soigner cette dégénérescence. En effet, la destruction de chaque cellule sensorielle est irréversible. La correction de l’audition via des prothèses auditives est la solution la plus répandue et la plus efficace en cas de presbyacousie. Les troubles ORL liés au vieillissement doivent être pris en charge au plus tôt pour faciliter l’adaptation aux appareils et garantir une meilleure compréhension.

Quand faut-il s'appareiller ?

Les spécialistes recommandent de s’équiper d’une prothèse dès lors qu'un diagnostic est posé.

S'équiper d'appareils auditifs le plus tôt possible permet de :

  • ralentir le déclin cognitif ;
  • préserver ses capacités de compréhension. Plus la privation sensorielle est durable, plus il sera difficile de s’adapter aux prothèses ;
  • éviter les conséquences psychologiques et sociales liées à la perte d'audition (repli sur soi, baisse de confiance ou états dépressifs, etc.).

L’alternative des traitements naturels ou non médicaux

Il n'existe pas de solutions naturelles pour le traitement de la presbyacousie. Une fois les capacités sensorielles liées à l’oreille interne perdues, celles-ci ne peuvent être restaurées.

Cependant, certains gestes peuvent prévenir la déficience d'audition liée à l'âge :

  • éviter d’exposer vos oreilles au bruit et porter des protections auditives ;
  • faire attention à son alimentation et aux éléments responsables de troubles vasculaires ou de l'hypertension
  • pratiquer une activité sportive ;
  • éviter le tabac et l'alcool ;
  • éviter les médicaments ototoxiques.
Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Qu'est-ce que l'hypoacousie ?
L’hypoacousie est une perte d'audition partielle, au contraire du cophose ou de l'acousie qui désignent une surdité totale. L'hypoacousie peut survenir à tout âge.
En savoir +
Comment retrouver l’audition naturellement ?
Suivez le guide et découvrez avec VivaSon quelques astuces pour compenser efficacement votre perte d’audition à l’aide de  pratiques physiques et d’exercices sonores.
En savoir +
Comment améliorer son audition ?
Une fois perdues, les capacités auditives ne peuvent pas être rétablies. La cellule sensorielle n’étant pas remplaçable, il existe cependant des aides techniques qui permettent de corriger l’audition ainsi que des activités permettant d’améliorer ses capacités de communication. La prise en charge précoce des problèmes d'audition, ainsi que leur prévention via une bonne hygiène de vie sont aussi primordiales.
En savoir +
Que faire en cas de traumatisme sonore ?
Un traumatisme sonore est un trouble auditif qui atteint la santé de l’oreille interne, entraînant une destruction partielle des cellules ciliées et qui se traduit par une perte auditive. C'est un accident de santé qui peut engendrer une surdité définitive, même légère, suite à une exposition à un bruit excessif.
En savoir +
Comment récupérer d’une perte d’audition temporaire ?
La perte d’audition est souvent temporaire dans un cas de surdité soudaine. Découvrez nos conseils pour récupérer au mieux ses capacités auditives suite à une surdité brusque.
En savoir +
Sourd et malentendant, quelle différence ?
Dans le langage courant, il existe de nombreuses façons d’exprimer la diminution des capacités auditives. La désignation des personnes via les termes “sourd” ou “malentendant”, peut porter à confusion. Si ces deux termes évoquent bien la déficience auditive, ils n’en sont pas moins différents et malheureusement fortement connotés.
En savoir +
L'amusie ou la surdité musicale, qu'est-ce que c'est ?
L’amusie est une maladie soit génétique soit congénitale culturelle ou provoquée par une lésion cérébrale qui touche 4% de la population mondiale. Paradoxalement, on parle...
En savoir +

Déposer un commentaire