Image

Que faire en cas de traumatisme sonore ?

Contenu mis à jour le 28/10/2020

Un traumatisme sonore est un trouble de l'audition qui atteint l'oreille interne (destruction de célules ciliées) du fait d'une exposition à des niveaux sonores excessifs. Ce dernier peut être accidentel et soudain (traumatisme aigu) ou bien prolongé (traumatisme comportemental). Il entraine généralement une perte de l'audition définitive. Le traumatisme sonore est une urgence médicale, Il convient de réagir rapidement en cas de traumatisme aigu en consultant un spécialiste.

Qu’est-ce qu’un traumatisme sonore ?

Un traumatisme sonore est une atteinte à l'oreille interne (cochlée) provoquant des lésions aux cellules sensorielles (cellules ciliées). Ces lésions sont dues à une exposition soudaine ou prolongée (traumatisme sonore chronique) à un bruit excessif. Ce traumatisme peut s'accompagner d'un acouphène et/ou d'hyperacousie. On distingue deux types de traumatismes sonores :

  • Le traumatisme sonore chronique ou prolongé : celui-ci résulte d'un comportement répété dans le temps, avec une exposition chronique à des niveaux sonores élevés (écoute au casque audio systématique, concerts de musique amplifiée, surdité professionnelle due au travail comme dans la métallurgie ou le bâtiment, etc.)
  • Le traumatisme sonore aigu ou accidentel : il est causé par une exposition brutale et soudaine à un niveau sonore excessif (une explosion, une déflagration, un coup de feu, un blast...). Ce type de traumatisme peut avoir un impact direct sur l'audition, entraînant une perte auditive. Généralement, les fréquences situées entre 4000 et 6000 Hz sont les plus touchées, avec une encoche significative visible sur l'audiogramme. Dans certains cas, la perte auditive peut être temporaire, il faut donc consulter rapidement (dans les 24 heures) pour obtenir un traitement adapter et récupérer ses facultés.

Les symptômes d'un traumatisme sonore aigu

Le choc acoustique aigu apparaît après une brève exposition (un son brutal ou bien pendant une courte période comme une soirée en boite de nuit). Les symptômes sont généralement :

  • Une perte auditive brusque et soudaine
  • Des maux de tête
  • De la fatigue
  • Des distorsions sonores
  • Une sensation d'oreille bouchée ou cotonneuse
  • Des acouphènes (sifflements ou bourdonnements d'oreille)
  • Vertiges, perte d'équilibre
  • Éventuellement, une hypersensibilité au bruit (hyperacousie)
  • Éventuellement une douleur (ex : membrane du tympan perforée)

picto-idea.png

Un traumatisme sonore est une urgence médicale, consultez !

En cas de traumatisme sonore, vous devez impérativement consulter dans les plus brefs délais (médecin, ORL, urgences...) pour mettre toutes les chances de votre coté afin de préserver au maximum vos capacités d'audition.

Que faire en cas de traumatisme sonore ?

Un traumatisme acoustique est une urgence médicale. Si les symptômes persistent plus de 24h, vous devez consulter au plus vite. Nous vous conseillons même de consulter immédiatement, si possible ! En effet, plus vous attendez, plus les conséquences du traumatisme sur votre santé auditive risquent d'être définitives. Vous devez consulter promptement pour une prise en charge afin de maximiser les chances de récupération, d'autant plus si vous souffrez d'acouphènes, qui peuvent devenir permanents.

Lors de votre consultation avec un médecin ORL, plusieurs actes sont réalisés pour établir un diagnostic :

  • L'otoscopie : l'ORL vérifie l'état de vos conduits auditifs pour s'assurer qu'il n'y ait pas de bouchon de cérumen ou que le tympan n'est pas perforé
  • L'audiométrie : réalise un test auditif tonal et dans certains cas, un test vocal. L'audiométrie permet d'évaluer la perte d'audition. Ce premier test servira de référence pour vérifier l'évolution de la perte à l'issue du traitement

Quel traitement en cas de traumatisme sonore ?

Vous pouvez consulter un ORL, un médecin ou bien aller directement aux urgences ou à l’hôpital pour demander pour obtenir un diagnostic médical ainsi qu'un traitement. Plusieurs solutions sont envisageables :

  • Un traitement médicamenteux : généralement, une association de vasodilatateurs et corticoïdes, par voie orale ou intraveineuse.
  • Un repos auditif : se reposer et rester dans un lieux calme et silencieux
  • Certains ORL pratiquent également la technique du caisson hyperbare (oxygénothérapie). Seulement il faut faire attention car certains spécialistes le déconseillent aujourd'hui, pouvant être nocif dans certains cas.

En cas de surdité brusque, ce traitement d'urgence permet de retrouver à court termes tout ou partie de ses capacités d'audition. Néanmoins, ce n'est pas toujours le cas et le résultat dépend aussi de la rapidité de la prise en charge suite à l'accident. Même si la perte d'audition disparait, certains symptômes peuvent persister comme des acouphènes permanents ou bien de l'hyperacousie.

Si la perte d'audition s'installe et s'avère handicapante, le médecin ORL pourra orienter le patient vers un audioprothésiste pour s'équiper d'un appareillage auditif.

Les seuils de dangerosité pour l'audition

Le système auditif est un organe complexe et très fragile. L'exposition au bruit est un risque réel qui peut l'endommager, même accidentellement. L’oreille humaine sais normalement se protéger face au bruit, grâce au réflexe stapédien (le muscle stapédien se contracte et bloque l'amplification des ondes sonores, protégeant ainsi l'oreille interne). Seulement, passé un certain seuil et temps d'exposition, le muscle stapédien se relâche. à 109 dB, il se relâche après environ 1 min 50.

Voici un graphique illustrant les seuils de dangerosité pour l'audition, exprimés en décibels (dB) :

jauge_fr_reference.png

Nos conseils pour éviter le risque d’un traumatisme sonore

Le système auditif humain est fragile et irremplaçable. Les risques auditifs chez l'adulte et l'enfant sont réels. Malheureusement, il y a peu de prévention sur le sujet en France.

Voici nos conseils pour éviter le risque d'un traumatisme sonore, aigu comme comportemental :

  • Contrôlez le volume de vos appareils de diffusion sonore (casque audio, lecteur mp3, téléphone, chaine hi-fi, télévision...)
  • Limitez les durées d'exposition au bruit (80 dB : 8 heure, 92 dB : 30 min, 95 dB : 15 min, 107 db / 1min/jour)
  • Lorsque vous évoluez dans un milieu très bruyant pour une certaine période, portez des protections auditives, en mousse ou bien sur-mesure. Pour les musiciens, en concert comme en studio, optez pour des protections auditives sur-mesure à atténuation linéaire comme les Pianissimo (3 niveaux d'atténuation) ou bien des systèmes de retour in-ear-monitor.
  • Lorsque vous êtes face à des enceintes amplifiées, éloignez-vous le plus possible des haut-parleurs (technique plus efficace en plein air grâce à la propagation du son)
  • Si vous travaillez dans un milieu bruyant, portez également des protections auditives. Renseignez vous également sur les obligations légales auxquelles peut être soumis votre employeur en terme d'exposition au bruit
  • Lors d'activités bruyantes (tondeuse, travaux...), pensez également à porter des bonchons d'oreille

Une perte auditive s'installe après un traumatisme sonore, que faire ?

Vous souffrez d'une perte auditive définitive suite à un traumatisme sonore dont les dommages sont irréversibles. Vous pouvez consulter un spécialiste ORL pour qu'il vous prescrive un appareil auditif numérique afin de corriger votre déficience auditive et retrouver une meilleur qualité de vie.

VivaSon accueille dans ses centres auditifs partout en France des personnes malentendantes pour les conseiller et les appareiller dans les meilleures conditions, quelles que soient leurs attentes ou leur budget. Prenez rendez-vous gratuitement avec un audioprothésiste VivaSon pour obtenir des conseils ainsi qu'un devis.

Sources et références

Le Figaro, Que faire en cas de traumatisme sonore, en ligne, consulté le 25/04/2019

Cochlea.org, Bruit : attention danger ! Protection, en ligne, consulté le 25/04/2019

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Qu'est-ce que l'hypoacousie ?
L’hypoacousie est une perte d'audition partielle au contraire du cophose ou de l'acousie qui désignent une surdité totale. L'hypoacousie peut survenir à tout âge.
En savoir +
L'amusie ou la surdité musicale, qu'est-ce que c'est ?
L’amusie est une maladie soit génétique soit congénitale culturelle ou provoquée par une lésion cérébrale qui touche 4% de la population mondiale. Paradoxalement, on parle...
En savoir +
Que faire en cas de traumatisme sonore ?
Un traumatisme sonore est un trouble de l'audition qui atteint l'oreille interne, entrainant une destruction partielle des cellules ciliées et qui se traduit par une perte d'audition. C'est un accident de santé qui peut engendrer une surdité définitive, même légère, suite à une exposition à un bruit excessif.
En savoir +
Sourd et malentendant, quelle différence ?
Dans le langage courant, il existe de nombreuses façons d’exprimer la perte d’audition. La désignation des personnes via les termes “sourd” ou “malentendant”, peut porter à confusion. Si ces deux termes évoquent bien la déficience auditive, il n’en sont pas moins différents et malheureusement fortement connotés.
En savoir +
Comment récupérer d’une perte d’audition temporaire ?
La perte d’audition est souvent temporaire dans un cas de surdité soudaine. Découvrez nos conseils pour récupérer au mieux ses capacités auditives suite à une surdité brusque.
En savoir +
Comment améliorer son audition ?
Une fois perdue, l’audition ne peut pas être rétablie. Les cellules sensorielles n’étant pas remplaçables. Il existe cependant des aides techniques qui permettent de corriger l’audition ainsi que des activités permettant d’améliorer par la suite ses capacités de compréhension. La prise en charge précoce des problèmes d'audition, ainsi que leur prévention via une bonne hygiène de vie est aussi primordial.
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.