Accueil » Actualites » L’utilisation intensive du téléphone représente-t-elle un danger pour vous ?

L’utilisation intensive du téléphone représente-t-elle un danger pour vous ?

28-03-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Des études sur le danger du téléphone existent

Il est courant de dire que tout excès est néfaste. Vis-à-vis des téléphones portables, de nombreuses personnes ont toujours exprimé leurs inquiétudes, et l’idée d’un danger associé à ce genre de produit technologique ne devrait pas nous sembler tout à fait improbable. Une étude publiée dans la revue scientifique Occupational and Environmental Medicine a en réalité déjà exprimé la corrélation entre l’utilisation intensive du téléphone portable et le risque de tumeur au cerveau. Cela n’a rien de trivial, les chercheurs ont étudié plusieurs sujets atteints de tumeur et ont finalement établi un lien entre l’apparition de ces tumeurs et l’utilisation du téléphone portable pendant des années. La subtilité de l’argument réside bien-sûr dans le sens donné au mot « intensif », mais là encore, rien de rassurant. Le temps moyen passé au téléphone se situe pour les français aux alentours de 2 heures et demi par mois, ce qui semblera minuscule à certains d’entre nous ; les chercheurs de l’Isped de l’université de Bordeaux ont analysé une hausse du risque de contraction de tumeurs cérébrales au-dessus de 15 heures d’appel par mois. Cela représente un peu plus d’une demi-heure par jour et concerne donc des milliers de français.

Un risque pour les utilisateurs

L’étude insiste sur un aspect non négligeable : le risque de contracter une tumeur au cerveau est plus élevé pour les professionnels. Ce risque serait même doublé pour les utilisateurs habitués à passer de longs appels chaque jour. Le directeur de l’Isped souhaite cependant tempérer ces affirmations au sens où tous les utilisateurs de téléphones portables ne contracteront pas ces tumeurs au cerveau. La présidente de Priartem y voit plutôt un signal fort qui devrait nous encourager à débuter une campagne de prévention à l’échelle nationale.  Un tel risque, si les spécialistes le jugent sérieux, ne devrait pas en effet être dissimulé. Les enjeux économiques ne devraient pas ralentir l’information, particulièrement quand la santé de la population est en jeu. L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé admet volontiers que ces risques ne peuvent être écartés. Le Ministère de la Santé a d’ailleurs communiqué sur le sujet, et donne à ses lecteurs quelques conseils pour se préserver autant que possible de l’exposition aux ondes de téléphone. Entre autres, le ministère recommande d’utiliser les kits mains libres, ceux-ci permettant d’éloigner le téléphone de la tête. Cela n’est pas sans rappeler la fonctionnalité des appareils auditifs permettant de répondre au téléphone directement depuis le dispositif, évitant ainsi toute exposition dangereuse. Par ailleurs, il est préférable d’éviter de téléphoner dans les endroits à faibles réception ou lors de voyages nous connectant à différentes antennes ; dans ces cas-là, le téléphone augmente sa puissance et nous expose ainsi davantage.

Source : Le Parisien

LES ACTUALITÉS SIMILAIRES

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Recevoir un chien guide relève du parcours du combattant. D’abord par ce que le dressage est long et compliqué. Ensuite parce qu’il y a peu de structures encadrent les ...

09-04

09-04-19  -  Médecine et progrès  -  VivaSon

Nos oreilles nous permettent d’entendre les sons, mais pas seulement. Elles ont bien d’autres fonctions, dont celle de nous faire tenir debout ! En effet, dans l’oreille ...

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Certains enfants naissent sourds ou le deviennent dans les première années de leur vie. Dans ce cas, le déficit auditif est d’origine génétique. Cette forme de surdité ...

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR
L’examen médical permettant de détecter le trouble de l’audition chez le nourrisson est indolore, simple et rapide. Il est généralement effectué sur l’enfant endormi, ...

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  - 
L’otite avec effusion est une pathologie chronique extrêmement courante chez les jeunes enfants. Elle devient moins fréquente après 2 ans et rare lorsque l’enfant atteint l...

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  -  VivaSon

En France 1 enfant sur 700 naît avec un trouble auditif léger ou majeur. Plutôt il est pris en charge et  plus il a une chance d’avoir le même taux de réussite que ses ...

Économisez 500€
par appareil

Ecart de prix constaté par huissier entre VivaSon et ses concurrents. Profitez des prix les plus bas de France

PRENDRE RENDEZ-VOUS