Adhear, l’appareil à conduction osseuse sans chirurgie

Adhear, l'appareil à conduction osseuse qui ne nécessite pas de chirurgie - VivaSon

Crédit Photo : Octiliniu

Une toute nouvelle technologie innovante offre une conduction osseuse non chirurgicale aux personnes souffrant de surdité de transmission : Adhear. Un petit bijou révolutionnaire entièrement conçut par le fabricant d’implants auditifs MED EL.

MED EL est une société leader en création de dispositifs auditifs implantables. Le fabricant autrichien a fait l’acquisition de la société Otorix, spécialisée en recherches de solutions auditives en 2016. De ce rachat, est né Adhear.

Adhear est la parfaite alternative à une chirurgie d’implant de conduction osseuse. Pour information, la conduction osseuse, aussi appelée ostéophonie représente le système de propagation du son en utilisant les os crâniens pour atteindre l’oreille interne. C’est le phénomène de conduction osseuse qui entraîne un trouble de la reconnaissance de sa propre voix sur un enregistrement par exemple.

Il n’y a pas de limites d’âge pour utiliser le ADHEAR, ce qui signifie que les jeunes enfants, aussi bien que les adultes, peuvent bénéficier de cette technologie. ADHEAR est indiqué dans le traitement de la surdité de transmission et de la surdité neurosensorielle unilatérale.

L’appareil est équipé d’un adaptateur adhésif  ainsi que d’un processeur audio. Celui-ci capte les ondes sonores afin de les transformer en vibrations pour les transmettre à l’os via l’adaptateur adhésif. L’os de l’oreille renvoie les vibrations sonores à travers le crâne en direction de l’oreille interne pour qu’elles soient traitées comme un son normal.

L’avantage de la conduction osseuse est que les vibrations sont transmises par les os et non directement à l’intérieur de l’oreille. Le ADHEAR constitue une option appropriée pour les personnes souffrant d’une déficience auditive liée à des problèmes au niveau du canal auditif, du tympan ou de l’oreille moyenne.

L’appareil auditif allie design et confort tout en permettant une transmission des sons de qualité.  Adhear se décline du beige au marron et résiste à l’eau. Celui-ci peut-être porté sous la douche, dans le bain ainsi que lors d’activités nautiques.

Afin de bénéficier de plus d’informations sur le fonctionnement de l’aide auditive, une vidéo est disponible sur le site de MED EL, ici.

 

Source : Ouïe Magazine

Publié le
Dans le tout récent feuillet technique du mois de juillet publié par Audio-infos, un hommage est rendu à l’ ingéniosité de deux audioprothésistes.

26/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Un exemple d’ingéniosité chez les audioprothésistes

Travailler comme audioprothésiste ne saurait se résumer à la simple vente d’appareils technologiques. Les aides auditives ne sont vraiment utiles que lorsqu’elles s’adaptent aux spécificités de l’audition de chaque patient. Ainsi, être audioprothésiste suppose de poser des diagnostics pertinents et de comprendre le patient, qui exprime parfois quelques préférences, doutes ou craintes. Nous vous présentons aujourd’hui une démonstration d’ingéniosité, qui jette des lumières utiles et nouvelles sur la profession d’audioprothésiste.

Lire l'article
Des scientifiques américains ont récemment permis de faire avancer la recherche sur le lien entre le diabète de type 2 et les troubles de l’audition.

25/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Une nouvelle étude sur le lien entre diabète et perte d’audition

Des scientifiques du laboratoire Suny situé à New York et de l’université Johns Hopkins (Baltimore) ont récemment permis de faire avancer la recherche sur le lien entre le diabète de type 2 et les troubles de l’audition. Bien que ce lien soit encore difficile à prouver et expliquer, il est de plus en plus préoccupant étant donné l’augmentation du nombre de diabétiques et de personne ayant besoin d’un appareil auditif.

Lire l'article
Revenons un instant sur le succès récent d’Olivier Ferber

12/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Retour sur le succès d’Olivier Ferber

Revenons sur le succès récent d’Olivier Ferber, étudiant à la faculté de pharmacie de Nancy. Récompensé en mars  par le Collège national d’audioprothèse, ce dernier a réalisé un travail qui n’est pas sans importance pour l’avenir des soins auditifs. Le son binaural, au centre de cette étude, aborde la subtile qualité de la perception humaine et représente un potentiel d’amélioration tant des appareils auditifs que des techniques de rééducation.

Lire l'article