160310_bk_vivason_a0060_photo_listeactus.png
160310_bk_vivason_a0060_photo_listeactus.png

Comment fonctionnent les implants auditifs ?

03-06-2016 - Technologie Par Ben Soussan Audioprothésiste et responsable audiologie

Les appareils auditifs sont le moyen le plus facile et le moins contraignant à court terme pour pallier à un trouble auditif. Cependant, il arrive que la perte auditive soit assez importante pour rendre l’appareil auditif insuffisant. Il faut donc envisager l’installation d’un implant auditif par une opération chirurgicale. Pour l’instant, il n’existe aucun implant qui soit totalement invisible, tous nécessitent une partie externe autour de l’oreille.

Comment les implants auditifs fonctionnent-ils ?

Pour le comprendre, il faut d’abord saisir de manière générale le mécanisme de l’ouïe. D’une part, le son que l’on entend pénètre l’oreille externe, entraînant la vibration du tympan et des petits osselets. Puis, le son passe dans l’oreille interne ce qui provoque le déplacement de fluides et des cellules ciliées qui vont stimuler les nerfs de l’audition. C’est la conduction aérienne. D’autre part, le son entraine également un résonnement dans notre crâne pour stimuler de manière directe la clochée : c’est la conduction osseuse.

Il existe 3 catégories d’implants auditifs : l’implant cochléaire, l’implant à ancrage osseux et l’implant de l’oreille moyenne.

L’implant cochléaire

L’implant cochléaire concerne les patients dont la perte auditive importante a pour origine l’oreille interne, dans laquelle on place un porte-électrode. A l’arrière de l’oreille est implanté un récepteur et stimulateur  qui va recevoir les sons captés par un processeur fixé de manière externe à l’oreille. Le son devient grâce au stimulateur un ensemble d’électrodes qui va stimuler artificiellement la clochée grâce au porte-électrode.

L’implant à ancrage osseux

L’implant à ancrage osseux concerne les patients dont la surdité provient de l’oreille moyenne, ce qui empêche le port d’un appareil auditif à cause d’infections et/ou de déformations de l’oreille externe. Cet implant est constitué d’un vibreur osseux, fixé par une vis en métal derrière l’oreille, qui capte le son et fait résonner l’os du crâne comme il devrait le faire naturellement.

l’implant de l’oreille moyenne

Enfin, l’implant de l’oreille moyenne concerne les patients dont le trouble auditif est lié aux nerfs sensoriels et qui ne peuvent pas supporter des appareils auditifs pour diverses raisons. Dans ce cas, un ballonnet est installé dans l’oreille interne et une antenne derrière l’oreille, sous l’épiderme. Les sons sont alors captés par l’antenne qui les transmet au ballon qui va agir tel que le ferait l’oreille moyenne en temps normal (vibrations).

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

Déposer un commentaire

Les dernières actualités

Image
27-05-2019 - Technologie Par Ben Soussan Audioprothésiste et responsable audiologie

Des appareils auditifs bientôt nativement compatibles avec les smartphones Android

Les appareils auditifs sans-fil modernes peuvent se connecter à votre smartphone pour écouter de la musique ou encore recevoir vos appels téléphoniques, le tout sans accessoire intermédiaire. Cette connexion directe entre prothèse et téléphone était jusqu’à présent réservée aux appareils de la marque Apple, avec des aides auditives dites MFI (“Made for iPhone”).