Comment fonctionnent vos oreilles ?

Crédit Photo : Odette et Lulu

 

L’oreille est un organe très important du corps humain. Très fréquemment sollicitée, elle permet à l’organisme d’assurer les fonctions auditives et motrices (position et équilibre) du corps. Elle joue également un rôle sur les fonctions supérieures telles quel le langage, la pensée et la mémoire et sur l’état d’éveil du cerveau : elle peut le maintenir en alerte ou alors en sommeil.

L’anatomie de l’oreille

Oreille Externe

Composée du pavillon et du conduit auditif, elle va agir comme un entonnoir avec le son. Pendant la traversée de cette dernière, les ondes sonores vont être amplifiée jusqu’à ce qu’elles heurtent et fassent vibrer la paroi du tympan.
Il faut savoir que l’oreille externe est également protégée par une couche de peau épaisse recouverte de poils et de glandes cérumineuses.

Oreille moyenne

Composée du tympan, de la trompe d’Eustache et des petits osselets (marteau, enclume et étrier), elle va transmettre les vibrations jusqu’à l’oreille interne. Chacun des osselets a une fonction particulière en fonction de son positionnement.
La trompe d’Eustache va jouer un rôle important pour équilibrer les différentes pressions exercées sur le tympan.
L’étrier est l’os actionné par le muscle stapédien et une ramification du nerf faciale, c’est aussi le dernier intermédiaire avec les liquides de l’oreille interne. Le muscle stapédien va en se contractant atténuer les dommages causés par des sons trop intenses en renforçant et imperméabilisant toute le montage osseux.

Oreille Interne

Cette dernière, composée du vestibule responsable de l’équilibre et de la clochée responsable elle de l’audition va transcrire toutes les ondes sonores en signaux nerveux pour que l’organisme soit en mesure de les utiliser. L’organe de Corti plus connu sous le nom de l’organe de l’audition siège dans la clochée et baigne dans un liquide chargé en potassium, l’endolymphe qui va permettre de transformer les mouvements reçus de l’extérieur en signaux nerveux.

L’organe auditif après avoir traduit les informations extérieures transmet les informations sous forme d’influx nerveux au cerveau par l’intermédiaire du nerf auditif. Celui-ci passe d’abord par le tronc cérébral avant de finir au niveau du lobe temporal.

Les troubles de la fonction auditive

Les déficiences de la fonction auditive vont dépendre de leur nature :

– Les troubles de transmissions touchent l’oreille externe et moyenne et viennent de l’incapacité des intermédiaires à transmettre les vibrations du milieu environnent à l’oreille interne.

– Les troubles de perceptions concernent eux, l’oreille interne et les terminaisons nerveuses qui ne sont plus capable de traduire les informations extérieures en données lisibles par le cerveau. Il faut faire attention car une longue exposition à des bruits trop puissants peut détruire ou endommager les cellules de la clochée et entrainer une presbyacousie irréversible.

Ces deux types de troubles peuvent se retrouver chez un même individu, on parle alors de surdité mixte.

Pour en savoir plus sur vos troubles auditifs n’hésitez pas à prendre rendez-vous gratuitement dans un de nos centres pour effectuer un premier bilan de santé.

Publié le

22/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

La méthode Hear pour mieux s’adapter au port de son appareil auditif

Après avoir sauté le pas de l’achat d’un appareil auditif, il est nécessaire de s’adapter à celui-ci. En effet, l’oreille réentend des sons et a besoin d’une rééducation. Celle-ci n’est pas toujours facile et peut prendre environ trois mois. Le professeur Lane a effectué une recherche à ce sujet et pense avoir trouvé la solution : la méthode HEAR.

Lire l'article
Le dépistage systématique de la surdité chez le nourrisson permet une meilleure prise en charge et la pose d'appareils auditifs dès 6 mois.

14/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Dépister la surdité à la naissance

Chaque année, entre 1 et 3 nouveau-nés sur 1000 naissent avec une déficience auditive. Cependant, grâce à un dépistage auditif néonatal, la surdité du nourrisson peut être diagnostiquée quelques heures seulement après la naissance. Ce dépistage permet d’assurer un développement optimal de l’enfant, grâce à un diagnostic précoce et à la pose d’un appareil auditif avant l’âge de 6 mois.

Lire l'article
Dans le tout récent feuillet technique du mois de juillet publié par Audio-infos, un hommage est rendu à l’ ingéniosité de deux audioprothésistes.

26/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Un exemple d’ingéniosité chez les audioprothésistes

Travailler comme audioprothésiste ne saurait se résumer à la simple vente d’appareils technologiques. Les aides auditives ne sont vraiment utiles que lorsqu’elles s’adaptent aux spécificités de l’audition de chaque patient. Ainsi, être audioprothésiste suppose de poser des diagnostics pertinents et de comprendre le patient, qui exprime parfois quelques préférences, doutes ou craintes. Nous vous présentons aujourd’hui une démonstration d’ingéniosité, qui jette des lumières utiles et nouvelles sur la profession d’audioprothésiste.

Lire l'article