Sports aquatiques – attention les oreilles !

Sports aquatiques – attention les oreilles !

Crédit Photo : Tim Marshall on Unsplash

De plus en plus de gens s’adonnent à la pratique des sports d’eau. Mais pratiquer une activité aquatique peut s’avérer dangereux pour nos oreilles.

Autrefois réservés à une élite, la voile ou les sports de glisse se sont beaucoup démocratisés. Les littoraux sont plus accessibles, et plus vite, grâce aux trains à grande vitesse et aux vols low cost qui se sont multipliés. Des plans d’eau naturels ou artificiels ont été aménagés, des clubs de sports nautiques ont été créés. Il n’est donc pas rare pour un citadin de pratiquer de manière récurrente un sport de glisse. Outre la natation et le surf, l’avènement de nouvelles activités d’eau comme le kitesurf ont créé un engouement nouveau.

Les sports aquatiques ont donc de plus en plus d’adeptes. Mais savez-vous que la pratique de sports d’eau peut être problématique pour notre audition ? L’accumulation répétée d’eau et de vent génère une infection du canal auditif appelé « oreille de surfeur ». Souvent constatée chez les surfeurs cette infection produit des excroissances osseuses du canal auditif externe. De manière générale cette exostose est bénigne. Mais répétées ces excroissances deviennent importantes et génèrent des otites récurrentes voire une surdité. Les exostoses ne sont pas douloureuses et les symptômes presque inexistants. Le canal auditif se bouche peu à peu jusqu’à ne plus voir le tympan

Afin d’éviter cela et de risquer des troubles auditifs majeurs, il est donc recommandé de porter des bouchons d’oreilles. Souvent gênées par ces bouchons dans la pratique de leur sport, certaines personnes refusent d’en porter. Ils ne seraient pas confortables et provoqueraient une perte de l’équilibre. L’huile d’amande douce apparaît alors comme une option plus naturelle. Hydrophobe, posée avant chaque session, elle limitera l’eau dans les oreilles.

Si malgré tout vous constatez des otites répétées et une surdité naissance, consultez votre audioprothésiste sans plus attendre. Si l’exostose est constatée une petite intervention sera alors nécessaire pour dégager l’oreille de ces excroissances.

Source : Dominique Garcia – Over Blog

Publié le
Certaines personnes sont capables de s’accommoder de leurs acouphènes plus aisément que d’autres. Notre cerveau tient une place centrale dans ce phénomène.

23/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’utilisation de notre cerveau affecte nos acouphènes

Le cerveau reçoit et interprète quantité de signaux qu’il délivre finalement à notre conscience. Cette gêne particulièrement handicapante que représente les acouphènes est elle aussi soumise au travail interprétatif du cerveau. Ainsi, au-delà des seules déficiences physiques, c’est aussi le fonctionnement cérébral qui est contributeur de la nature et de l’intensité des acouphènes dont souffre tant d’individus. Une étude récente nous en dit plus.

Lire l'article
Outre le port d'appareils auditifs, le bruit des vagues peut aider à soulager les acouphènes en détournant l'attention du malade de son trouble.

02/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le son des vagues pour soulager les acouphènes

Environ 15% de la population française est ou sera sujette aux acouphènes à un moment ou à un autre de sa vie, que ce soit de manière permanente ou passagère. Sifflements ou bourdonnements, les acouphènes se traduisent par la perception d’un son aigu et persistant qui n’existe pas dans l’environnement. Guérir de ce « bruit fantôme » grâce à la médecine ou la technologie n’est pas encore possible, mais les appareils auditifs ainsi que l’écoute d’autres bruits distrayants peuvent soulager ce trouble.

Lire l'article
Amplificateur d'écoute : la fausse bonne idée

26/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’amplificateur d’écoute, une fausse bonne idée

Ne vous contentez pas d'un amplificateur sonore lorsque vous avez besoin d'une aide auditive. La perte d’audition est aujourd’hui un problème de santé publique et engendre des séquelles au niveau médical, mais aussi social. C’est pourquoi il est nécessaire de la traiter de manière sérieuse, en se faisant accompagner par des professionnels, médecins ORL et audioprothésistes, afin d’obtenir un diagnostic sûr et éventuellement de se faire équiper de l’appareil auditif adéquat.

Lire l'article
Etre sourd ou malentendant peut paraître handicapant et empêcher les uns et les autres de communiquer entre eux. Mais cela ne doit pas le devenir.

23/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

Ne pas entendre ne doit pas empêcher de bien communiquer !

Pour communiquer et s’exprimer, nous utilisons notre propre langage, qui peut être aussi bien verbal que corporel. Nous utilisons alors nos sens. La vue afin d’identifier les gestes, les expressions et les paroles écrites. L’ouïe et la parole afin d’échanger sur divers sujets. Communiquer est primordial et nécessaire dans la vie de tous les jours.

Lire l'article
La labyrinthite est une inflammation surprenante et impressionnante qui menace votre audition. Ayez le réflexe de consulter.

16/09

ARTICLE SUGGÉRÉ

La labyrinthite et ses sérieux désagréments menacent votre audition

La labyrinthite est une inflammation de l’oreille interne qui peut surprendre et poser problème. Nulle utilité à porter un appareil auditif dans ce cas, l’audition est parfois même totalement épargnée. Elle n’en reste pas moins handicapante, et trouble certains patients pendant plusieurs mois. La crise aigüe est particulièrement démonstrative et des vertiges peuvent rendre le quotidien bien difficile.

Lire l'article