Sports aquatiques – attention les oreilles !

Sports aquatiques – attention les oreilles !

Crédit Photo : Tim Marshall on Unsplash

De plus en plus de gens s’adonnent à la pratique des sports d’eau. Mais pratiquer une activité aquatique peut s’avérer dangereux pour nos oreilles.

Autrefois réservés à une élite, la voile ou les sports de glisse se sont beaucoup démocratisés. Les littoraux sont plus accessibles, et plus vite, grâce aux trains à grande vitesse et aux vols low cost qui se sont multipliés. Des plans d’eau naturels ou artificiels ont été aménagés, des clubs de sports nautiques ont été créés. Il n’est donc pas rare pour un citadin de pratiquer de manière récurrente un sport de glisse. Outre la natation et le surf, l’avènement de nouvelles activités d’eau comme le kitesurf ont créé un engouement nouveau.

Les sports aquatiques ont donc de plus en plus d’adeptes. Mais savez-vous que la pratique de sports d’eau peut être problématique pour notre audition ? L’accumulation répétée d’eau et de vent génère une infection du canal auditif appelé « oreille de surfeur ». Souvent constatée chez les surfeurs cette infection produit des excroissances osseuses du canal auditif externe. De manière générale cette exostose est bénigne. Mais répétées ces excroissances deviennent importantes et génèrent des otites récurrentes voire une surdité. Les exostoses ne sont pas douloureuses et les symptômes presque inexistants. Le canal auditif se bouche peu à peu jusqu’à ne plus voir le tympan

Afin d’éviter cela et de risquer des troubles auditifs majeurs, il est donc recommandé de porter des bouchons d’oreilles. Souvent gênées par ces bouchons dans la pratique de leur sport, certaines personnes refusent d’en porter. Ils ne seraient pas confortables et provoqueraient une perte de l’équilibre. L’huile d’amande douce apparaît alors comme une option plus naturelle. Hydrophobe, posée avant chaque session, elle limitera l’eau dans les oreilles.

Si malgré tout vous constatez des otites répétées et une surdité naissance, consultez votre audioprothésiste sans plus attendre. Si l’exostose est constatée une petite intervention sera alors nécessaire pour dégager l’oreille de ces excroissances.

Source : Dominique Garcia – Over Blog

Publié le