Image
La mémoire auditive : mémoire sensorielle de perception

Fonctionnement de l'oreille : le système auditif humain

Test auditif en ligne
Testez votre audition en ligne en 3 minutes
Faire le test

La mémoire auditive : mémoire sensorielle de perception

Comment l’être humain fait-il pour associer les sons qu’il perçoit à une personne ou un objet ? Comment expliquer que nous reconnaissions la voix de notre mère, de nos enfants, de nos amis ou encore le bruit de la pluie ou d’une porte qui s’ouvre ? La mémoire auditive est ce qui nous permet au quotidien de créer des associations naturelles entre les sons que notre oreille perçoit et le concept ou l’individu auquel ils se réfèrent.

Découvrez avec VivaSon tout ce que vous ignorez sur la mémoire auditive et suivez tous nos conseils et astuces pour gagner en santé auditive. Ouvrez grand vos oreilles !

La mémoire auditive : qu'est-ce que c'est ?

Qu’elle soit auditive, visuelle ou kinesthésique, la mémoire permet à notre cerveau de retenir ce que notre corps perçoit. Lorsque nous entendons un son ou un bruit, un processus d’affiliation au monde qui nous entoure s’enclenche : il est le fruit de la mémoire auditive. La mémoire auditive fait référence à ce que l’on appelle la mémoire dite sensorielle, c’est-à-dire perçue par l’un de nos sens. La mémoire auditive se caractérise par une juste perception des données reçues. La mémoire étant sélective, les informations seront retenues différemment selon les personnes et plus ou moins longtemps.

Il existe deux types de mémoires sensorielles :

  • la mémoire à court terme pour retenir et exploiter les informations auditives du quotidien pendant un laps de temps très bref comme un numéro de téléphone ;
  • la mémoire à long terme permettant de se souvenir d’une voix familière ou reconnaître une chanson ou un rythme par exemple.

La mémoire auditive joue un rôle essentiel dans la compréhension et la restitution du signal sonore : elle décrypte et stocke des informations de nature auditive telles que les sons, les bruits, les voix et les notes de musique. Sans mémoire auditive, nous ne pourrions pas associer un bruit à un objet, reconnaître une voix ou même former des mots. La mémoire auditive joue en ce sens un rôle déterminant dans la compréhension de la parole : pour identifier les sons qui forment un mot, ils doivent pouvoir être assemblés : la mémoire auditive aide ainsi à mémoriser les sons durant un temps suffisamment long pour pouvoir les associer et les comprendre.

C’est ainsi un processus indispensable au bon développement des enfants. C’est notamment grâce à la mémoire auditive que nous avons appris et mémorisé notre langue maternelle. Il s’agit aussi d’un élément extrêmement important dans le processus d’acquisition des connaissances. L’écoute est la base de l’apprentissage et de la communication. L’audition des enfants est ainsi étroitement liée au développement intellectuel et social.

Comment fonctionne la mémoire auditive ?

La mémoire perceptive, également appelée mémoire sensorielle, est gérée par le cerveau et par les différents organes des sens. Par exemple, les cellules ciliées et le nerf auditif jouent un rôle indispensable dans la mémoire de perception auditive. Comment le message sonore devient-il un concept reconnaissable ? Les informations sonores perçues sont envoyées automatiquement au centre interne de traitement appelé système central. Celui-ci transforme les signaux électriques sonores en concepts mentaux. Pour ce faire, il crée ce que l’on associe à une image sonore facilement mémorisable durant un laps de temps relativement bref.

Cette modalité de traitement des sons représente un sous-système unique, uniquement associé à la mémoire auditive. Il mobilise une zone spécifique du cortex auditif primaire, réserve principale de la mémoire auditive. Le cortex préfrontal, siège du contrôle exécutif et d’attention regroupe la plus grande partie des zones cérébrales concernées par la mémoire auditive.

Comment améliorer sa mémoire auditive et sa capacité de mémorisation ?

Saviez-vous qu’il existe un test pour évaluer sa mémoire auditive ? Ce test se caractérise par une évaluation de type neuropsychologique qui permet, grâce à des exercices de mémorisation, de souligner les éventuelles failles de la mémoire et d’en proposer des solutions et axes d’amélioration.

Pouvons-nous améliorer notre mémoire auditive? Comme pour la mémoire visuelle, il est possible de développer sa mémoire auditive au quotidien. Plus vous vous entraînerez à retenir des informations que vous écoutez, plus vous développerez naturellement cette fonction cognitive. Des exercices et activités ludiques pour développer sa mémoire auditive existent. L'objectif de ces tests est de vous aider à augmenter progressivement vos capacités de rétention de l'information.

Des exercices pour travailler et développer sa mémoire auditives

Généralement, ces tests se matérialisent par un exercice ou des activités courtes, que vous pouvez effectuer en 10 minutes. Ils consistent à écouter puis à restituer à l'écrit tout ce que vous avez pu retenir. Chez les plus jeunes, on peut avoir recours à des exercices ludiques comme reconnaître des cris d'animaux, apprendre une musique ou une comptine ou bien une poésie. Ces activités et jeux aident de plus à la création de neurones essentiels à la mémorisation, à la concentration et à l’amélioration des capacités cognitives les plus détériorées, dont la mémoire auditive. Pour gagner en mémorisation, vous pouvez également accéder à des contenus en ligne : cours, vidéo, formation, etc.

Saviez-vous que ce type d’activités constituait un entraînement efficace notamment dans les problèmes de perte de mémoire comme la maladie d’Alzheimer ?

Les différents types de mémoires : mémoire visuelle ou mémoire kinesthésique ?

La capacité de mémorisation peut se manifester de différentes façons. Elle peut être visuelle, auditive, kinesthésique ou même verbale. Pour savoir de quel type de mémoire vous disposez, de nombreux tests existent sur internet comme le test en ligne sur le site de l’étudiant.fr.

La mémoire visuelle : mémoriser avec les yeux

Une personne qui a une mémoire visuelle très développée apprend beaucoup mieux à l’aide d’images et aura à l’inverse plus de difficultés à mémoriser les cours uniquement basés sur le langage oral.

Quels sont les supports qui mobilisent la mémoire visuelle ? :

●     une photo ;

  • une formule mathématique écrite au tableau lors d’un cours ;
  • un sms ;
  • des images de personnes observées dans les transports ;
  • le nom d’un lieu lu au croisement d’une rue.

●     la une d’un journal ou d’un magazine ;

●     une publicité à un arrêt de bus ;

La mémoire kinesthésique : une mémoire ressentie

La mémoire kinesthésique fait appel aux souvenirs ressentis dans notre corps comme une sensation, un parfum, un mouvement ou un geste. Une personne kinesthésique a besoin de saisir le pourquoi des choses et leur provenance afin de mieux les mémoriser. C’est en touchant et en associant des émotions qu’elle donne du sens aux choses. Pour mémoriser et se concentrer, la mémoire kinesthésique associe le mouvement à la perception des sons : mimes, gestuelles et déplacements par exemple.

La mémoire verbale : une mémoire d’analyse

La mémoire verbale ou mémoire de travail auditivo-verbale permet de mémoriser une série de mots et de la restituer après quelques minutes. Si elle fait défaut, elle peut entraîner une dysphasie qui est matérialisée par un trouble du langage oral. Les informations verbales sont stockées dans les lobes temporaux. Pour savoir si votre mémoire verbale est bonne, réalisez un test simple : en sortant d’une conférence ou d’une projection d’un film, racontez à votre entourage la teneur de ce que vous avez perçu. Si vous y arrivez avec précision, votre mémoire verbale est alors intacte !

Sources et références

https://www.sebastien-martinez.com/differents-types-de-memoire/memoire-auditive/

https://www.cognifit.com/fr/science/capacites-cognitives/memoire-auditive

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00353039/document

Ruben Krief, Audioprothésiste et responsable audiologie
Ruben Krief
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé du CNAM à Paris en 2015 d'un Diplôme d'Etat Audioprothésiste, Ruben débute en tant qu'audio dans le centre auditif VivaSon République, à Paris. Rapidement c'est l'aspect technique et scientifique de la profession qui l'intéresse le plus et décide d'approfondir ses connaissances en audiologie. Attiré par l'impression 3D et les techniques d'appareillage de pointe, il a fait de la mesure in vivo sa spécialité en cabine. En tant que Responsable audiologie, Ruben Krief assure une mission d'intérêt pédagogique au sein de VivaSon pour transmettre ses connaissances et meilleures pratiques aux audioprothésistes du réseau. Cette mission présente aussi un aspect matériel pour les tests de nouveaux produits ainsi qu'une dimension relationnelle primordiale pour pérenniser l'échange avec les fournisseurs et nos équipes de terrain dans toute la France.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Comment nettoyer ses oreilles ? Avoir les bons gestes !
Avoir les bons gestes pour nettoyer ses oreilles est important pour prévenir des infections et toute atteinte du conduit auditif, du tympan ou du pavillon de l'oreille. Contrairement à ce qu'on peut penser, il ne faut pas se nettoyer systématiquement l'oreille et encore moins utiliser un coton-tige.
En savoir +
Protections auditives pour musicien
L’audition est un bien fragile qui nécessite la plus haute attention. Si vous êtes musicien, vous devez prendre soin de vos oreilles en vous protégeant au maximum pour éviter...
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
Ce site est protégé du spam par reCAPTCHA, soumis aux Conditions d'utilisation et au Respect de la vie privée de Google.