Image

Oreille interne : fonctionnement, pathologies et traitements

L'oreille interne est la partie la plus profonde du système auditif, situé en bout de chaîne. Elle renferme la cochlée et ses cellules sensorielles chargées de percevoir les sons, le vestibule responsable de l'équilibre et le départ du nerf auditif qui transmet le son au cerveau sous forme d'impulsions électriques.

L'oreille interne, l'organe qui joue un rôle central dans l'audition

L'oreille interne, aussi appelé labyrinthe ou conduit auditif interne, est située dans le rocher, partie massive de l'os temporal. Celle-ci est composée de deux éléments structurels :

  • Le labyrinthe osseux : qui assure une fonction de protection de l'appareil auditif. Il constitue une coque d’os compact autour du labyrinthe membraneux duquel il est séparé par des espaces dits périlymphatiques contenant un liquide appelé la périlymphe
  • Le labyrinthe membraneux : qui assure les fonctions de l'audition et de l'équilibre. Il abrite les cavités qui supportent les éléments sensoriels : le vestibule et la cochlée, remplis d'un autre liquide (l'endolymphe).

L'oreille interne est reliée au cerveau par le 8ème nerf crânien (vestibulocochléaire). Une branche de ce nerf (nerf auditif) transmet au cerveau le son sous forme d'impulsions électriques et une autre les signaux relatifs à l'équilibre (nerf vestibulaire).

anatomie_oreille_interne.jpg

Schéma de l'anatomie de l'oreille interne - Source : Futura Science

Principe de conduction du son de l'oreille moyenne au nerf auditif

Les vibrations sonores (vibrations solidiennes) sont amplifiées par la chaîne des osselets de l'oreille moyenne et véhiculées à l'oreille interne au travers de la fenêtre ovale. Ces vibrations vont ensuite faire vibrer le liquide présent dans le labyrinthe membraneux et par ricochet, les cellules ciliées situées dans la cochlée, elles-mêmes noyées dans une membrane gélatineuse (membrane basilaire). Cette sollicitation des cellules ciliées permet de générer, via un processus chimique, des impulsions électriques qui sont ensuite acheminées au cerveau via le nerf auditif.

La cochlée et l'organe de corti

La cochlée est un conduit enroulé en forme d'escargot, cette forme particulière permet un codage fréquentielle en fonction de la zone de stimulation, les aigus étant  à la base et les graves à l’apex. Il est rempli de périlymphe dont les mouvements activent les cellules sensorielles situées dans l'organe de corti. Ce dernier est tapissé de cellules ciliées internes et externes qui répondent aux mouvements du liquide dans la cochlée (périlymphe). Il est séparé du liquide par une fine membrane, la membrane basilaire. Les cellules sensorielles sont réparties en rangées et il en existe de différentes tailles, correspondant aux différentes fréquences audibles.

Le système vestibulaire

Le vestibule est constitué de deux sacs remplis de liquide (le saccule et l’utricule) ainsi que trois canaux semi-circulaires, remplis eux aussi de liquide. Le vestibule a pour fonction d'enregistrer les mouvements du corps et de la tête pour assurer l'équilibre. Pour ce faire, les canaux du vestibule sont eux aussi garnis de cellules sensorielles qui réagissent aux mouvements de liquides et transmettent ces informations sous forme d'impulsion électrique au cerveau, via le nerf vestibulaire, pour qu'il les décode et aide l'organisme à garder son équilibre.

Le nerf auditif

Le nerf auditif est constitué de deux branches : l'une cochléaire et l'autre vestibulaire. Ces deux branches sont constituées de fibres nerveuses qui achemine les signaux électriques produits par les cellules sensorielles l'oreille interne vers le tronc cérébral. Le cerveau les interprète ensuite pour que nous puissions entendre et garder l'équilibre.

Pathologies et troubles de l'oreille interne

Perte d'audition de perception ou neurosensorielle

La surdité de perception est le résultat d'une atteinte de l'oreille interne, soit au niveau de la cochlée, avec la destruction des cellules ciliées, ou alors un dysfonctionnement au niveau du nerf auditif.

Dans le cas ou les cellules sensorielles sont touchées, plusieurs causes sont possibles :

  • La presbyacousie : dégénérescence des cils lié à l'âge
  • L'exposition au bruit (traumatisme sonore)
  • La prise de médicaments ototoxiques
  • Une surdité congénitale
  • Une malformation cochléaire

Le symptôme d'une surdité de perception est plutôt évident : il s'agit d'une difficulté croissante à entendre et comprendre. Plus les cellules cilliées sont touchées, plus la perte d'audition sera importante.

Pour pallier ce déficit cognitif, le port d'un appareillage auditif peut être prescrit par un médecin ORL.

Vertiges et perte d'équilibre

L'atteinte des fonctions vestibulaires de l'oreille interne peut provoquer des vertiges ou des pertes d'équilibre.

Le vertige positionnel paroxystique bénin

Le type de vertige le plus répandu et bénin est le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB). Il provoque des symptômes bénins avec une sensation de vertige et de tournis pendant quelques instants. Il survient généralement lorsque la personne change de position. Il est causé par le déplacement de particules depuis le saccule et l’utricule situé dans l'appareil vestibulaire. Cet état peut être provoqué ou bien facilité par différentes pathologies et événements : otite, lésion au crâne, alitement prolongé, occlusion d'une artère irriguant l'oreille interne... Il peut également être déclenché par différentes pathologies comme la névrite vestibulaire ou bien la maladie de Ménière (présentées ci-après).

Névrite vestibulaire

La névrite vestibulaire se manifeste par des crises de vertiges isolées qui peuvent durer plusieurs jours consécutifs. Cette crise de vertiges peut être accompagnée de nausées et vomissements, ou bien d'un nystagmus (mouvements saccadés des yeux). Les premières sont généralement les plus intenses et diminuent ensuite en fréquence et en intensité. Un déséquilibre résiduel peut également se perpétuer pendant plusieurs semaines voire mois suivant les crises. Elle n'a pas d'impact direct sur l'audition du patient.

La névrite vestibulaire apparaît généralement à la suite d’une infection à cause d'un virus, bien que les causes précises de son apparition ne soient pas toujours identifiables. Elle se caractérise par une cessation brutale d'activité d'un nerf vestibulaire.

L'otite interne ou labyrinthite, l'inflammation de l'oreille interne

L'otite interne, aussi appelée Labyrinthite, est une inflammation de l'oreille interne. Elle peut avoir une origine virale (grippe, rhume...) ou bien, plus rare, bactérienne, notamment suite à une otite moyenne. D'autres causes sont également possibles mais bien plus rares : troubles vasculaires, réaction d'une maladie auto-immune, prise de certains médicaments ou encore la présence d'une tumeur. Dans le cas d'une labyrinthite, le patient peut souffrir de crises de vertiges et également d'une perte d'audition, voir aussi, d'acouphènes. L'infection se résorbe d'elle-même après quelques jours. Le médecin peut éventuellement prescrire des médicaments pour traiter certains symptômes en fonction de leur gravité (nausée, anti-vertigineux etc.). Si la la labyrinthite est diagnostiquée comme étant purulente (avec épanchement de liquide), le traitement associe alors des antibiotiques par voie intraveineuse et drainage du liquide.

La maladie de Ménière

La maladie de ménière est un syndrome complexe qui impacte grandement la qualité de vie des patients. Il se caractérise par des crises épisodiques de vertiges invalidants sévères, de nausées et de vomissements. A cela s'ajoute une audition fluctuante, impactant généralement les basses fréquences en premier lieu. Aussi, il arrive très souvent que le patient souffre également d'acouphènes.

Selon les médecins, la maladie de Ménière serait causée par une abondance de liquide présent dans l'oreille interne, provoquant ces troubles à répétition. Il n'y a pas à ce jour de traitement pour soigner cette pathologie mais des médicaments peuvent être prescrits pour calmer les crises et les symptômes.

Sources et références

https://www.msdmanuals.com/fr/professional/affections-de-l-oreille,-du-nez-et-de-la-gorge/troubles-de-oreille-interne/introduction-aux-troubles-de-oreille-interne

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-du-nez,-de-la-gorge-et-de-l%E2%80%99oreille/troubles-de-l-oreille-interne/pr%C3%A9sentation-de-l-oreille-interne

https://www.sensorion-pharma.com/fr/patient-center/pathologies-de-l-oreille-interne

https://www.hear-it.org/fr/l-oreille-interne-1

https://www.vestib.org/conduit.html

https://www.oreillemudry.ch/66/

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Comment nettoyer ses oreilles ? Avoir les bons gestes !
Avoir les bons gestes pour nettoyer ses oreilles est important pour prévenir des infections et toute atteinte du conduit auditif, du tympan ou du pavillon de l'oreille. Contrairement à ce qu'on peut penser, il ne faut pas se nettoyer systématiquement l'oreille et encore moins utiliser un coton-tige.
En savoir +
Protections auditives pour musicien
L’audition est un bien fragile qui nécessite la plus haute attention. Si vous êtes musicien, vous devez prendre soin de vos oreilles en vous protégeant au maximum pour éviter...
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.