La perte d'audition : un facteur de risque pour Alzheimer
Accueil » Actualites » La perte d'audition : un facteur de risque pour Alzheimer

La perte d'audition : un facteur de risque pour Alzheimer

29-01-19  -  Médecine et progrès  - 
Bien entendre permet de tenir à distance différentes maladies. L’isolement lié à des pertes de l’audition peut en effet jusqu’à doubler les risques de démence liée à la maladie d’Alzheimer. Des appareils auditifs efficaces facilitent l’échange avec son entourage direct et donc le maintien d’un quotidien actif, riche. La solitude : une conséquence des troubles auditifs Confrontées à des situations difficiles à vivre à cause de leur audition mal, voire pas du tout, corrigée, de nombreuses personnes se terrent dans la solitude. Avec pour conséquence des signes de dépression et de démence qui favorisent le développement de la maladie d’Alzheimer. Les études le démontrent : maintenir une activité cérébrale au quotidien diminue les risques d’être atteint par cette maladie. Une mauvaise audition ou des appareils auditifs inadaptés peuvent donc jouer un rôle majeur dans les symptômes et les méfaits : 27 % de risques de développer une démence ont été établis pour chaque tranche de 10 décibels de perte auditive. Ralentir les effets d’Alzheimer si ceux-ci ont déjà commencé, ou diminuer de façon très significative l’apparition de la maladie passe donc par un appareil auditif de qualité et par une bonne prévention. Pour soi et ses proches. Diminuer les risques de la diminution de l'audition 80 % des personnes âgées bénéficient d’un appareil auditif. Les autres vivent souvent mal leur incapacité à échanger avec leur entourage, à communiquer aisément et développent une certaine honte qui les pousse à se retirer du monde extérieur. Il importe d’avoir un bon suivi médical pour ces personnes afin d’établir des diagnostics précis de leur audition et ainsi les aider à maintenir une vie sociale diversifiée, riche. Les patients déjà appareillés doivent, eux, faire vérifier très régulièrement leur aide auditive et l’adapter afin de conserver un rythme quotidien dynamique. Et lutter ainsi contre la maladie d’Alzheimer en stimulant leur cerveau. Médecins et professionnels de l’audition sont là pour épauler ces patients et les aider à repousser ce fléau qui a augmenté de 14 % entre 2007 et 2010, en France et qui touche principalement les femmes (75 % des personnes souffrant d’Alzheimer).

LES ACTUALITÉS SIMILAIRES

07-02

07-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Vivre avec des acouphènes n’est pas une chose facile. En effet, la présence de bourdonnements et de sifflements dans les oreilles peut vite être incommodante et irritante. ...

06-02

06-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Recevoir un chien guide relève du parcours du combattant. D’abord par ce que le dressage est long et compliqué. Ensuite parce qu’il y a peu de structures encadrent les ...

06-02

06-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Après dix-huit longs mois passés à combattre des acouphènes qu’il décrit semblable à « un Boeing 747 au décollage », le comédien Frédéric Deban raconte dans...

08-02

08-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Nos oreilles nous permettent d’entendre les sons, mais pas seulement. Elles ont bien d’autres fonctions, dont celle de nous faire tenir debout ! En effet, dans l’oreille ...