Un générateur de son pour s’endormir comme un bébé

Un générateur de son pour s’endormir comme un bébé

Carlo Navarro on Unsplash

Il existe sur le marché des générateurs de son qui favorisent le sommeil. Un bruit sourd est alors diffusé pour permettre au bruit ambiant d’être masqué. Cela s’appelle le bruit blanc. Il fonctionne par l’émission de sons ayant la même fréquence sonore et masquant les autres bruits.

Avant la naissance le fœtus est confiné dans le ventre de sa mère. Bien à l’abri des nuisances sonores et lumineuses, des sons sourds lui parviennent néanmoins. Il se développe avec les battements cardiaques de sa mère et les bruits étouffés tels que les conversations, la musique… A la naissance le bébé doit alors être rassuré et s’habituer à une multitude de bruits. Le silence associé aux moments de sommeil peut être ainsi anxiogène. De son expérience fœtale il resterait à l’enfant des souvenirs. C’est d’ailleurs pour cette raison que le bébé s’endort assez bien en voiture. Le bruit sourd du moteur et le mouvement lui rappelleraient le ventre de sa mère.  Des études ont été menées pour comprendre ce qui rassurait et favoriserait le sommeil chez l’enfant. Le bruit blanc permettrait, dans la majorité des cas étudiés, un sommeil rapide. Sur une étude menée sur des nouveau-nés, les 87% des bébés à qui on a diffusé le bruit blanc ont trouvé le sommeil dans les 5 minutes.

Cette technique est reconnue et utilisée depuis longtemps chez les adultes. Pour se relaxer ou trouver le sommeil certains ont recours à des CD de pluie. Sur YOU TUBE on trouve même des bruits de sèche-cheveux ou de sèche-linge. De nombreux adultes avouent d’ailleurs s’endormir avec la télé ou même un ventilateur.

Selon une étude publiée en 2002, le bruit blanc, diffusé à faible intensité pourrait être une « alternative non-pharmacologique » accessible à de nombreux médicaments. Certains patients pourraient se voir diffuser du bruit blanc pour combattre l’insomnie, divers troubles psychiatriques, ou effets de stress et de stress post-traumatique. Un générateur de bruit blanc est essayé en 2000 dans le traitement des acouphènes associé à de l’hyperacousie. Le bruit blanc, associé à un entraînement spécifique, pourrait rendre certains acouphènes moins perceptibles par celui qui les subit et ainsi faciliter le travail, la concentration ou le sommeil. Les bruits d’eau sont également apaisants pour ce genre de trouble.

 

Source : audilo

 

Publié le

23/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Ecoutez de la musique sans faire casquer votre ouïe

Les professionnels de l'audition n'insistent jamais assez sur les méfaits de l'écoute excessive de musique au casque. VivaSon vous donne quelques conseils afin de ne pas faire souffrir vos oreilles, sans pour autant arrêter d'apprécier la musique qui vous fait vibrer !

Lire l'article
Certaines personnes sont capables de s’accommoder de leurs acouphènes plus aisément que d’autres. Notre cerveau tient une place centrale dans ce phénomène.

23/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’utilisation de notre cerveau affecte nos acouphènes

Le cerveau reçoit et interprète quantité de signaux qu’il délivre finalement à notre conscience. Cette gêne particulièrement handicapante que représente les acouphènes est elle aussi soumise au travail interprétatif du cerveau. Ainsi, au-delà des seules déficiences physiques, c’est aussi le fonctionnement cérébral qui est contributeur de la nature et de l’intensité des acouphènes dont souffre tant d’individus. Une étude récente nous en dit plus.

Lire l'article

04/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Vivre avec un trouble auditif

La plupart du temps, les personnes atteintes de déficiences auditives ne s’en rendent pas compte. Pourtant, les symptômes ne trompent pas! Eprouver des difficultés à suivre une conversation, accuser ses proches de ne pas articuler suffisamment, monter le volume de la radio de plus en plus fort… Ce sont bel et bien les signes précurseurs d’une perte de la faculté auditive.

Lire l'article