La méthode Hear pour mieux s’adapter au port de son appareil auditif

La méthode Hear pour mieux porter son appareil auditif - VIvaSon

Crédit photo : blikk

Après avoir sauté le pas de l’achat d’un appareil auditif, il est nécessaire de s’adapter à celui-ci. En effet, l’oreille réentend des sons et a besoin d’une rééducation. Celle-ci n’est pas toujours facile et peut prendre environ trois mois. Le professeur Lane a effectué une recherche à ce sujet et pense avoir trouvé la solution : la méthode HEAR.

Contexte

S’adapter au port de son nouvel appareil auditif peut être assez difficile. Surtout lorsqu’il s’agit de la première fois de sa vie que l’on en porte un. De nombreuses personnes ont alors tendance à ne pas les utiliser. Cependant, quand on considère que la non-utilisation de son aide auditive en cas de besoin accélère la détérioration de l’ouïe, mais aussi, quand on prend en compte le prix d’un appareil, il serait dommage de le laisser à l’abandon au fond de son tiroir. C’est pourquoi une récente étude vient d’être publiée dans the Journal of Phonetics and Audiology.

Etude

Kari Lane, professeur à l’école d’infirmières de l’université du Missouri, aux Etats-Unis, a développé le programme HEAR.  « Hear » signifie « entendre » en anglais, il s’agit d’un programme graduel d’adaptation de l’appareil auditif. Ainsi, au début de l’utilisation, la durée du port de l’appareil augmente progressivement et lentement. Le but est d’éviter l’intolérance au bruit. En effet, la plupart des personnes qui s’équipent attendent généralement 10 à 15 ans après le début de la déficience auditive. Ainsi l’oreille n’est plus habituée à percevoir tous les sons. Lorsque ces personnes sont finalement munies de ces aides, elles reçoivent beaucoup plus de sons que d’habitude et sont généralement surchargées sensoriellement  par tous ces bruits.

Méthode Hear

Pour éviter ce bombardement de sons, la méthode HEAR implique une utilisation régulée de l’appareillage afin de réapprendre à entendre les sons du quotidien.  L’étude a été réalisée à raison d’une heure par jour puis une augmentation de trois heures de cette durée tous les jours. La complexité du son augmente chaque jour également. De plus, l’intervention est soutenue par l’utilisation d’un cahier de travail qui aide à guider le participant par l’intervention de 30 jours.

Résultats

50% des testeurs de la méthode ont pu porter l’aide auditive pendant au moins 4 heures. Le professeur Lane à également vérifié sa méthode sur des personnes qui avaient abandonné le port de leur appareil. Ceux-ci ont augmenté leur temps d’utilisation de l’aide auditive de plus de 80%. Lane souhaite créer une application mobile en complément du programme. Celle-ci permettra aux patients de saisir leurs résultats et leurs progrès en temps réel, visibles par leur audioprothésiste.

 

Source : Drug Store News

Publié le
Sauter le pas, voilà une expression récurrente lorsqu’il s’agit de corriger ses problèmes d’audition. Bien entendre et bien voir sont pourtant choses similaires.

21/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le désir de bien entendre ne devrait pas être inférieur à l’envie de bien voir

Sauter le pas, voilà une expression récurrente lorsqu’il s’agit de corriger ses problèmes d’audition. L’achat d’un appareil auditif s’accompagne parfois d’hésitations et d’une longue réflexion. Pourtant, lorsqu’il s’agit de porter des lunettes, cela semble naturel pour la plupart d’entre nous. Soigner son audition est tout aussi légitime.

Lire l'article
Avoir une bonne audition n’est pas négligeable pour un enfant. Contributrice centrale au développement intellectuel et social, il faut la protéger.

17/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’audition de l’enfant est liée au développement intellectuel et social, prenez-en soin !

Entendre et communiquer est une source d’activité non négligeable pour le cerveau. Cela aide à prévenir des troubles cognitifs chez les personnes âgées mais participe aussi activement au développement cognitif des enfants. Nous n’associons pas nécessairement les troubles de l’audition aux jeunes âges, c’est pourquoi il est important de réaffirmer notre vigilance sur ce thème. Dès l’enfance, un appareil auditif peut s’avérer nécessaire pour préserver le développent intellectuel.

Lire l'article
Pour ceux souffrant d’acouphènes, le problème est bel et bien sérieux. En colère contre les acouphènes, Frédéric Deban s'engage.

01/12

ARTICLE SUGGÉRÉ

En colère contre les acouphènes

Pour ceux souffrant d’acouphènes, le problème est bel et bien sérieux. Le comédien Frédéric Deban raconte dans son livre le calvaire qu’il a vécu. Après un enfer de 18 long mois, ce dernier s’engage afin de lutter contre les acouphènes.

Lire l'article
L. s’emmêle réalise des bijoux pour appareils auditifs et implants cochléaires, afin de changer le regard que les gens portent sur la différence.

23/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Des bijoux d’appareil auditif et d’implant cochléaire

Au sein de l’association L. s’emmêle qu’elle a créée en 2015, Delphine réalise des bijoux pour appareils auditifs et implants cochléaires. Grâce à des ornements élégants ou amusants, cette maman devenue sourde à l’âge de 23 ans entend bien changer le regard que les gens portent sur la différence.

Lire l'article
Troubles auditifs : un diagnostic difficile à admettre

12/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le déni des troubles auditifs, un phénomène encore trop répandu

Une étude menée aux Etats-Unis par le fabricant d’appareils auditifs Sivantos montre de manière claire que les préconçus sur les troubles de l’audition sont encore bien présents. En effet, les personnes âgées ignoreraient pour la plupart leurs problèmes d’audition, refusant tout traitement et passant donc à côté des bénéfices que pourrait leur apporter une aide auditive.

Lire l'article