Image
Les acouphènes pulsatiles : comment les reconnaître et les soigner ?

Les acouphènes pulsatiles : comment les reconnaître et les soigner ?

Contenu mis à jour le 18/11/2022

Saviez-vous qu’environ un Français sur quatre souffrait d’acouphènes ? Selon un sondage Ipsos, c’est un trouble auditif qui se révèle de plus en plus fréquent chez les personnes. Les acouphènes, également appelés tinnitus, se manifestent par des sons ou bruits parasites localisés dans l’oreille du patient atteint. Ce trouble est d’origine subjective dans neuf cas sur 10 : les patients sont alors seuls à percevoir des sifflements et bourdonnements dans l’oreille. Les acouphènes objectifs, contrairement aux acouphènes subjectifs, sont mesurables et perceptibles par une personne autre que le patient atteint. C’est dans cette deuxième catégorie, que l’on retrouve les acouphènes pulsatiles.

Dans le cas d’atteinte objective, ils peuvent être le fruit d’un problème physique dont les causes sont diverses. Si le traitement est une des premières préoccupations pour les patients dont le confort de vie est fortement entaché, il faut savoir que les acouphènes pulsatiles se soignent dans 80% des cas.

Prenez le problème à la racine et retrouvez une bonne santé auditive grâce à VivaSon.

Qu'est-ce qu'un acouphène pulsatile ?

Symptômes des acouphènes pulsatiles

Les principaux symptômes des acouphènes pulsatiles sont la perception d’un bruit parasite dans l’oreille qui bat au rythme des pulsations. Les acouphènes pulsatiles suivent les battements du cœur de la personne qui en est atteinte, le patient a alors l’impression d’entendre son pouls dans le tympan de l’oreille atteinte. L’acouphène objectif pulsatile peut être unilatéral et ne concerner qu’une seule oreille, ou bilatéral.

Dans certains cas d’atteinte sévère, les acouphènes pulsatiles peuvent être accompagnés de symptômes très handicapants comme des vertiges, des douleurs aux cervicales, une perte de l’audition ainsi que des céphalées. Les patients souffrant d’acouphènes peuvent développer un stress conséquent. Non traitée, cette maladie de l’oreille peut conduire à un fort isolement social menant, dans le pire des cas, à une dépression.

Acouphènes pulsatiles : la nécessité du diagnostic

Les acouphènes peuvent être qualifiés d’“objectifs”, car ils peuvent parfois être perçus lors d’un examen auditif. Le médecin peut en effet constater ces acouphènes et mettre en place un traitement pour les soulager. Dans 8 cas sur 10, les acouphènes pulsatiles sont traitables. Si l’examen auditif n’a rien décelé, une IRM cérébrale peut être proposée dans de rares cas pour explorer les vaisseaux intracrâniens. Si elle ne donne aucun résultat, elle peut être complétée par un scanner de l’os temporal. Poser un diagnostic précis, c’est pouvoir adapter le traitement à la maladie : c’est le premier pas essentiel pour que les patients recouvrent une bonne santé auditive.

Pourquoi les acouphènes pulsatiles généralement touchent-ils une seule oreille ?

Les acouphènes pulsatiles surviennent en lien avec une modification, une dégradation du flux sanguin près de l’oreille. C’est donc dans l’oreille concernée par cette altération de la circulation sanguine qui perçoit les battements rythmés caractéristiques des acouphènes pulsatiles. Le mécanisme est simple: plus le sang circule rapidement, plus il fait du bruit.

La perception unilatérale de bruit, c’est-à-dire soit dans l’oreille gauche soit dans l’oreille droite, est due aux causes de l’acouphène. Ces causes vasculaires ou autres comme une tumeur (en majorité bénigne dans le cas des acouphènes pulsatiles) ou une perforation du tympan ont une incidence, dans la majorité des cas, sur une seule oreille.

Les causes des acouphènes pulsatiles

L'acouphène pulsatile correspond à un bruit corporel provoqué par l’afflux sanguin. Il est donc principalement lié à des causes physiques.

Quels sont les signes avant-coureurs?

L’acouphène pulsatile est méconnu, car peu fréquent et parfois épisodique. Il peut lui-même être le signe de maladies aux conséquences fonctionnelles bien supérieures. La perception d’acouphène pulsatile peut se manifester lors de situations précises. Par exemple, la perception unilatérale de bruits rythmés sur la même fréquence que le cœur lors d’un effort physique ne doit pas être négligée.

Certains patients se rendent compte seuls que le bruit disparaît s’ils se couchent sur l’oreille concernée ou s’ils compriment à l’aide d’un oreiller la région du cou concernée. Et ceci avant même un diagnostic d’acouphène pulsatile unilatéral.

Dans le cas d’un acouphène pulsatile, des signes doivent vous inciter à consulter un médecin ORL :

  • Si l’acouphène concerne une seule oreille ;
  • Si l’acouphène est associé à d’autres signes comme des céphalées, des vertiges, des troubles de la marche, des problèmes de déglutition, d’expression.

Les causes vasculaires de l’acouphène pulsatile

L'acouphène pulsatile artériel

L'acouphène pulsatile artériel de la cavité tympanique peut avoir différentes origines. Il produit un souffle vasculaire qui sera perceptible par l’oreille. Ce bruit met en cause diverses anomalies des artères de l’oreille moyenne telles que :

  • Une malformation de l’artère stapédienne persistante qui est une anomalie vasculaire congénitale ;
  • La procidence, également appelée descente d’organe, de l’artère carotide interne ;
  • Une anomalie de l’artère pharyngienne qui aide à la vascularisation du pharynx.

L'acouphène pulsatile veineux

L'acouphène pulsatile veineux est généralement causé par un problème de circulation, souvent une compression, d'une veine jugulaire qui produit le bruit acouphénique dans l’oreille. La sténose ou rétrécissement du sinus latéral, veine proche de l’oreille interne, est par ailleurs une des principales causes d'acouphène pulsatile veineux.

L’hypertension artérielle ou intracrânienne

L'hypertension artérielle ou intracrânienne joue un rôle important dans la survenue d’acouphènes pulsatiles. Comment l’expliquer ? Étroitement reliée à l'afflux sanguin dans notre corps, l’hypertension artérielle altère sa bonne circulation dans l’oreille interne et accentue ainsi les bruits des vaisseaux aux abords du tympan.

L'otospongiose

L’otospongiose est une maladie associée à un trouble du renouvellement de l’os dans la zone de l’oreille. Des foyers otospongieux apparaissent et peuvent bloquer certaines zones de l’oreille. On appelle ce phénomène l’ankylose de l’étrier ou l’ankylose stapédo-vestibulaire. L’otospongiose modifie la faculté auditive des patients atteints et entraîne une perte d'audition. L'altération de la cavité osseuse de l’oreille génère très fréquemment des acouphènes subjectifs ou objectifs pulsatiles.

La maladie de ménière

La maladie de Ménière est une pathologie de l’oreille qui génère des troubles et symptômes très handicapants. Le patient souffre dans la plupart des cas de sensations vertigineuses pouvant occasionner une perte d’équilibre, des nausées et des vomissements et peut présenter une perte d’audition unilatérale. Les acouphènes pulsatiles font partie des troubles fréquemment évoqués par les patients atteints et sont directement liés à la baisse auditive.

Si la maladie survient par crises, il est possible que les symptômes persistent avec les années. Une consultation avec un spécialiste de la santé auditive et la prise d’un traitement adapté sont vivement recommandées pour atténuer les troubles auditifs liés à cette maladie.

Quel traitement pour soigner mon acouphène pulsatile ?

Le diagnostic préalable à tout traitement

Ne négligez pas la santé de vos oreilles. Prenez rendez-vous sans plus tarder avec votre médecin ORL pour établir un diagnostic précis de votre acouphène et adapter le traitement adéquat pour traiter vos acouphènes pulsatiles.

Traitement médicamenteux des acouphènes pulsatiles

Lorsque la cause de votre acouphène pulsatile est décelée, mettre en place un traitement efficace est plus aisé. Dans le cas d’une hypertension artérielle, la prise de médicaments adaptés présente d’excellents résultats pour éradiquer votre trouble auditif acouphénique. Sachez en revanche que si l’on constate une obstruction du flux sanguin, une opération de chirurgie sera certainement envisagée.

Traitements pour mieux vivre avec son acouphène

Dans le cas où aucune cause n’a été détectée pour vos acouphènes pulsatiles, ils peuvent être traités de la même façon que les acouphènes subjectifs :

  • port d’une prothèse auditive avec générateur de bruit blanc pour immerger l’acouphène ;
  • thérapie TRT (Tinnitus Retraining Therapy) afin de placer l’acouphène dans un bruit neutre et l’atténuer ;
  • thérapie TCC (cognitivo-comportementale) qui mobilise des techniques de relaxation et de méditation permettant au patient de se détacher des troubles liés à son acouphène.

SOURCES ET RÉFÉRENCES

Surdi France, Enquête sur les acouphènes avec perte auditive associée, en ligne, consulté le 29/11/2021

Avogel, Acouphène pulsatile, en ligne, consulté le 29/11/2021

Ma Santé Facile, Perception des battements du cœur dans l’oreille, le stress n’est pas le seul en cause, en ligne, consulté le 29/11/2021

Ruben Krief, Audioprothésiste et responsable audiologie
Ruben Krief
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé du CNAM à Paris en 2015 d'un Diplôme d'Etat Audioprothésiste, Ruben débute en tant qu'audio dans le centre auditif VivaSon République, à Paris. Rapidement c'est l'aspect technique et scientifique de la profession qui l'intéresse le plus et décide d'approfondir ses connaissances en audiologie. Attiré par l'impression 3D et les techniques d'appareillage de pointe, il a fait de la mesure in vivo sa spécialité en cabine. En tant que Responsable audiologie, Ruben Krief assure une mission d'intérêt pédagogique au sein de VivaSon pour transmettre ses connaissances et meilleures pratiques aux audioprothésistes du réseau. Cette mission présente aussi un aspect matériel pour les tests de nouveaux produits ainsi qu'une dimension relationnelle primordiale pour pérenniser l'échange avec les fournisseurs et nos équipes de terrain dans toute la France.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Est-ce que la présence d'acouphènes est héréditaire ?
L’aspect héréditaire de la maladie reste extrêmement controversé, les causes de ce traumatisme n’étant pas déterminées avec précision. De nombreux chercheurs spécialisés dans la santé auditive étudient sans relâche la possibilité d’une transmission génétique causant les acouphènes.
En savoir +
L’hypnose pour traiter les acouphènes
L’hypnose fait partie des thérapies alternatives naturelles qui ont fait leurs preuves dans le domaine de la santé. Elle permet à la personne atteinte de se dissocier de la sensation auditive et de déshabituer son cerveau à ce bruit permanent handicapant au quotidien. Les résultats sont probants, l’hypnose ayant de bons effets sur le stress généré par le système nerveux, lui-même relié au système auditif.
En savoir +
Soulager ses acouphènes par la musique, est-ce possible ?
? Un environnement calme a tendance à amplifier les bourdonnements et sifflements liés aux acouphènes. Selon une récente étude menée par Neurology Now, écouter de la musique serait extrêmement bénéfique contre cette gêne et aiderait à mieux la supporter.
En savoir +
La tinnitométrie pour traiter les acouphènes ?
La tinnitométrie est une technique basée sur une écoute attentive du patient associée à différentes thérapies visées pour soulager les effets acouphéniques. Elle a été créée par Pierre Grignard, audioprothésiste de renom depuis 58 ans, spécialiste dans le traitement de ce trouble.
En savoir +

Déposer un commentaire