Image

La maladie de Ménière, qu'est-ce que c'est ?

La maladie de Ménière est un syndrome chronique qui se traduit par des crises répétées de vertiges, accompagnées d’acouphènes, de nausées / vomissements, sueurs, stress ainsi qu’une perte auditive soudaine et fluctuante. Leur fréquence d’apparition est variable, de même pour leur durée. Une crise pouvant se produire pendant une journée comme une semaine entière. Ce syndrome atteint dans la majorité des cas une seule oreille bien qu’il soit bilatéral pour certains patients. Cette maladie est incurable, il n’existe pas de traitement connu à ce jour pour en guérir. Néanmoins, des solutions existent pour soulager le malade pendant les épisodes traumatiques.

Causes et conséquences de la maladie de Ménière

La maladie de Ménière, du nom du médecin Français Prosper Ménière qui en a diagnostiqué les symptômes chroniques au 19ème siècle, est une maladie chronique qui a pour origine un dysfonctionnement de l’oreille interne (partie essentielle du système auditif qui assure la perception des sons et l’équilibre), composée de la cochlée (avec les cellules ciliées) et du vestibule. Ce syndrome se caractérise par une augmentation de la pression dans l’oreille interne résultant d’un excès des liquides qui parcours ses deux cavités, l’endolymphe et le périlymphe.

Les crises provoquées par cette maladie se traduisent par des vertiges qui peuvent, selon leur gravité, paralyser le patient qui est alors désorienté et incapable de se déplacer (perte d’équilibre). Ils s’accompagnent d’une baisse brusque et brutale de l’audition et d’une sensation de plénitude de l’oreille. S’en suivent des sifflements, bourdonnements et tintements à intensité variable. Les scientifiques qui ont étudié cette maladie n’ont pas identifiée de cause particulière pouvant expliquer ces excès d’endolymphe ou annonçant de futurs crises. Cependant, plusieurs hypothèses ont été avancées pour tenter de l’expliquer :

  • Des infections répétées de l’oreille
  • Un dérèglement du système immunitaire (réaction auto-immune)
  • Des allergies ou intolérances alimentaires

La grande variété des cas étudiés et leur complexité rend très difficile l’explication des origines de la maladie, sans réelles certitudes ni consensus au sein de la communauté scientifique.

Les patients touchés par le syndrome de Ménière

Le syndrome de Ménière n’est pas héréditaire mais les spécialistes n’excluent pas le fait que certains gênes puissent en favoriser l’apparition, bien qu’il n’aient pas encore été identifiés. Cette maladie chronique apparaît généralement entre 20 et 50 ans et semble rarement toucher les enfants et jeunes adultes. La proportion d’hommes et de femmes touchés est quasiment identique.

Les conséquences sur la vie quotidienne et professionnelle

La maladie de Ménière a des conséquences sur la qualité des vie des patients. Les divers épisodes de vertiges entrainement un état de stress, de l'anxiété et une grande fatigue. Ce syndrome n'a pas un impact destructeur sur la santé du patient mais il entraîne une forte incapacité le temps des crises.

Le traitement de la maladie de Ménière

Il n’existe pas de traitement pour guérir du syndrome de Ménière. Néanmoins, des solutions existes pour soulager les personnes atteintes lors des crises et les aider à vivre avec.

Soulager les crises

Le traitement des crises du syndrome permet d’atténuer l’intensité des vertiges et des symptômes associés. Le traitement passe principalement par la voie médicamenteuse, avec trois types de produits :

  • Anti-vertigineux
  • Anti-vomitifs : ils soulagent les nausées et vomissements pendant les crises
  • Anxiolytiques : ils diminuent l’activité vestibulaire et soulagent l’anxiété des patients

D’autres solutions peuvent également être entreprises pour diminuer les symptômes :

  • La phytothérapie
  • L’acupuncture
  • Médicaments dits diurétiques

La rééducation vestibulaire

La rééducation vestibulaire consiste à renforcer les mécanismes du vestibule qui régissent l’équilibre grâce à différents exercices. Pratiqués par des phytothérapeutes et des ergothérapeutes, ces techniques de rééducation permettent de diminuer les épisodes de vertiges ;

Traitement pressionnel

Le traitement pressionnel consiste à mettre en place d’une sorte de drain ou aérateur transtympanique. Celui-ci permet de réduire la fréquence et l’intensité des crises.

Interventions chirurgicales

Dans les cas les plus sévères pour lesquels les manifestations de crises sont trop intenses et ne peuvent pas être soulagées par voie médicamenteuse, plusieurs interventions chirurgicales peuvent être envisagées, non sans conséquences :

Décompression du sac endolymphatique

Cette opération consiste à diminuer la pression de l’oreille interne. Elle peut se traduire par l’ouverture d’une poche qui contient un excès d’endolymphe pour en drainer une partie. Cette opération est principalement indiquée lors d’une atteinte bilatérale.

Labyrinthectomie

Cette intervention a pour but de détruire les cellules du vestibule et par conséquent, inhiber les signaux régissant l’équilibre envoyés au cerveau. Deux solutions sont possibles. Une intervention chimique, passant par l’injection d’un antibiotique toxique pour l’oreille interne via le tympan. Le patient peut se sentir instable pendant un certains temps suivant les injections. Il risque également de perdre définitivement de l’audition. L’autre solution consiste en une intervention chirurgicale qui détruirait totalement l’oreille interne (labyrinthe). Cette opération a pour conséquence la perte totale de l’audition.

L’appareillage auditif

La maladie de Ménière peut entrainer l’apparition d’acouphènes permanent ainsi qu’une surdité fluctuante. Pour répondre à ces deux pathologie, il est possible pour le patient de s’équiper d’appareils auditifs. Il convient néanmoins de vérifier régulièrement l’évolution de la perte auditive pour adapter les réglages en conséquence. L’appareillage auditif permet de baigner l’acouphène dans le bruit (audition récupérée grâce à l’amplification), d’en diminuer l’intensité avec une thérapie de masquage et de retrouver progressivement ses facultés de compréhension perdues à cause de la privation sensorielle.

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Les médicaments ototoxiques, qu’est-ce que c’est et comment les identifier
La perte auditive peut avoir différentes causes : presbyacousie, traumatisme sonore… Elle peut également survenir suite à la prise de certains médicaments dits ototoxiques qui vont...
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.