Image

Acouphènes au quotidien : nos conseils pour mieux vivre avec

Vivre avec des acouphènes n’est pas une chose facile. En effet, la présence de bourdonnements et de sifflements dans les oreilles peut vite être incommodante et irritante. Heureusement, des solutions existent pour les soulager et vivre avec plus sereinement. 

les acouphènes qu'est-ce que c'est ?

Les acouphènes sont des sifflements ou bourdonnements d'oreilles. Il peut être unilatéral ou bilatéral. On distingue deux types d'acouphènes. Il sont dans la grande majorité des cas subjectifs (90%). C'est à dire que seul le patient peut les entendre, leur intensité n'est pas mesurable de façon objective, à contrario des acouphènes Objectifs ou pulsatiles, qui sont souvent la conséquence d'un problème vasculaire. Les acouphènes subjectifs sont souvent permanents et incurables. Il n' y a pas de traitement à proporement parler bien qu'ils existe différentes perspectives thérapeuthiques pour accompagner les patients acouphéniques : TCC, appareillage auditif, musicothérapie, Sophrologie, Hypnose, méditation... La prise en charge est variable selon l'individu, une approche pluridisciplinaire est souvent conseillée.

Réapprendre à entendre

Cette première étape consiste à écouter consciemment le monde environnant. Apprécier sa musique favorite ou simplement prêter attention au son des oiseaux chantants. Ainsi, tous sons captés par les oreilles détournent l’attention que l’on peut porter sur ses acouphènes.

Adopter un sommeil régénérateur

Les acouphènes sont facteurs de stress et de dépression, pour atténuer son effet, une bonne nuit de sommeil est conseillée. Pour cela, soyez actif tout au long de la journée et n’abusez pas de boissons drainantes. Le sommeil est en effet capital pour diminuer l'intensité de ses acouphènes. Lorsqu'on est fatigué, notamment le soir, les acouphènes sont plus intenses. Contrairement au moment du levé ou en matinée. Un sommeil régénérateur est donc indispensable pour mieux vivre avec ses sifflements d'oreille.

Néanmoins, le sommeil n'est pas aisé chez les personnes atteintes d'acouphènes. Les troubles du sommeil et la fatigue chronique sont monnaie courante.

Pour vous aider à vous endormir avec des acouphènes, plusieurs solutions peuvent être envisagées :

  • Techniques de relaxation
  • Ecouter de la musique douce
  • Utiliser des générateurs de bruits ambiants avec des bruit de la nature par exemple (pluie, cour d'eau, vent, pluie...)
  • Pratiquez une activité physique régulière
  • Evitez les produits stimulants comme le café
  • Evitez les écrans et la musique forte avant de vous coucher
  • Assombrissez la pièce

Rester actif : activités sociales, sport...

Appréciez des moments en famille, entre amis et organisez votre quotidien de façon à inclure de nombreuses activités variées. En effet, chaque chose qui vous donne le sentiment d’être heureux ou de vous sentir bien diminue la longévité de l’acouphène. Moins il est omniprésent, plus il est facile de vivre avec et de les oublier.

Les précautions à prendre quand on a des acouphènes

Avoir des acouphènes, de l'hyperacousie ou une perte auditive doit être pris au sérieux pour éviter d'aggraver les symptômes. Il ne faut pas tomber dans la psychose mais des précautions sont à prendre au quotidien pour limiter les dégats :

  • Contrôlez le volume de vos appareils de diffusion sonore (casque audio, lecteur mp3, téléphone, chaine hi-fi, télévision...)
  • Limitez les durées d'exposition au bruit pour éviter les traumatismes sonores (80 dB : 8 heure, 92 dB : 30 min, 95 dB : 15 min, 107 db / 1min/jour)
  • Lorsque vous évoluez dans un milieu très bruyant pour une certaine période, portez des protections auditives, en mousse ou bien sur-mesure. Pour les musiciens, en concert comme en studio, optez pour des protections auditives sur-mesure à atténuation linéaire comme les Pianissimo (3 niveaux d'atténuation) ou bien des systèmes de retour in-ear-monitor.
  • Lorsque vous êtes face à des enceintes amplifiées, éloignez-vous le plus possible des haut-parleurs (technique plus efficace en plein air grâce à la propagation du son)
  • Si vous travaillez dans un milieu bruyant, portez également des protections auditives. Renseignez vous également sur les obligations légales auxquelles peut être soumis votre employeur en terme d'exposition au bruit
  • Lors d'activités bruyantes (tondeuse, travaux...), pensez également à porter des bonchons d'oreille
  • Adoptez un régime alimentaire sain et varié. Evitez également l'alcool, le café, les plats trop salés ou encore le tabac.

Eviter le silence

Le silence complet a tendance à laisser s’installer les acouphènes, il est donc préférable de l'éviter autant que possible. Optez par exemple pour une musique d'ambiance relaxante, un livre audio. Laissez par exemple la télévision ou votre radio en fond sonore. Si ces astuces n’ont aucun effet sur vous et ne vous aident pas à vous défocaliser de vos acouphènes dans une pièce silencieuse, Il peut être judicieux d’envisager de porter un appareil auditif si vous avez aussi une perte d'audition. Le fait de récupérer ses capacités cognitives permet de baigner les acouphènes dans le bruit ambiant (circulation, bruits faibles...), diminuant de facto leur intensité.

Le fait de porter constamment des protections auditives, par peur d'aggraver les symptômes, n'est pas recommandé. Il faut se protéger quand c'est indiqué, dans un environnement très bruyant par exemple qui peut avoir pour conséquence une destruction de son capital auditif. Dans des situations courantes et peu bruyantes, vous n'avez pas besoin de vous protéger, cette sur-protection ne fera qu'amplifier la perception de vos acouphènes.

On ne guéri pas de ses acouphènes mais on peut les réduire en réalisant un travail d'acceptation

Chaque individu a une perception et une réaction différentes aux acouphènes. C'est cette volatilité de la perception qui complexifie leur prise en charge. Bien qu'on ne puisse pas guérir cette pathologie auditive, certaines thérapies permettent d'en modifier la perception et d'entamer un travail d'acceptation.

En s'habituant et en acceptant sa condition, il est plus facile de s'en détacher et de faire passer les sifflements au second plan.

Acouphènes et stress, comment gérer l'anxiété ?

Les acouphènes subjectifs peuvent être source de stress et d'anxiété. La connotation aversive de cette condition peu plonger l'individu dans une peur permanente d'aggraver les symptôme et de ne jamais pouvoir retrouver le silence et sa vie d'avant. Il s'agit d'un cercle vicieux puisque cet état de stress, cette obsession, va rendre plus difficile le processus d'habituation et toute prise en charge. Nous ne sommes pas tous égaux face au stress et à l'anxiété, certaines personnes vont par exemple plus prompt à développer un état d'anxiété chronique. Ce même état va "bloquer" la capacité de filtrage du cortex auditif et donc l'acouphène sera davantage perçu et omniprésent.

Pour limiter cet état de stress, favoriser un état d'esprit positif et encourager une prise en charge, nous pouvons donner différents conseils :

  • Evitez d'avoir une attitude négative. Ne pensez pas au caractère incurable des sifflements. Des solutions existent pour s'en accommoder. Il ne faut pas percevoir les sifflements comme une fatalité. La plupart des personnes acouphéniques finissent par les accepter et vivre correctement. Laissez le temps faire et adoptez une vision optimiste.
  • Faites vous aider. Consultez un spécialiste qui pourra vous guider et vous proposer des biais thérapeutiques adaptés. Si vous ne trouvez pas une oreille attentive, trouvez en une autre. Peu de médecin et ORL sont alertes sur les possibilités de prise en charge des patients acouphénique. Ne vous découragez pas si un spécialiste vous dis qu'il ne peut rien pour vous, il n'est simplement pas suffisamment formé sur ces questions pour vous aiguiller correctement.
  • Prenez du temps pour vous et continuez à pratiquer les activités qui vous font du bien : pratique ou écoute musicale, cinéma, cuisine... Toute activité positive qui vous détourne de vos sifflements et vous place dans un état d'esprit positif et comblé sont bonnes à prendre. Rien n'est perdu.
  • Faire des exercices de respiration, de relaxation ou de méditation

Acouphènes et dépression : se faire aider

Si vous présentez des signes dépressifs liés à vous acouphènes

Un appareil auditif masqueur ? VivaSon vous accompagne pour vous soulager

VivaSon propose dans ses centres auditifs des appareils auditifs pour soulager les acouphènes. A l'issue d'une acouphénométrie, l'audioprothésiste sera en mesure de vous proposer un appareil auditif avec masqueur d'acouphènes intégré.

Nos appareils auditifs pour acouphènes

Sources et références

https://www.doctissimo.fr/sante/audition/acouphenes/Vivre-avec-acouphene-quotidien

https://www.femmeactuelle.fr/sante/medecine-douce/acouphenes-et-stress-5-conseils-de-sophrologue-pour-mieux-vivre-avec-2091001

Ruben Krief, Audioprothésiste et responsable audiologie
Ruben Krief
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé du CNAM à Paris en 2015 d'un Diplôme d'Etat Audioprothésiste, j'ai commencé en tant qu'audio dans le centre auditif historique VivaSon République à Paris. Rapidement c'est l'aspect technique et scientifique de la profession qui m'intéresse le plus et décide d'approfondir mes connaissances en audiologie. Attiré par l'impression 3D et les techniques d'appareillage de pointe, j'ai fait de la mesure in vivo ma spécialité en cabine. En tant que Responsable audiologie j'ai également une mission d'intérêt pédagogique au sein de VivaSon pour transmettre nos connaissances et meilleures pratiques aux audioprothésistes du réseau. Cette mission présente aussi un aspect matériel pour les tests de nouveaux produits ainsi qu'une dimension relationnelle primordiale pour pérenniser l'échange avec les fournisseurs et nos équipes de terrain dans toute la France.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Est-ce que la présence d'acouphènes est héréditaire ?
L’acouphène provoque une sensation désagréable de sifflements et de bourdonnements à travers les oreilles, et ce, sans présence de bruits extérieurs. Ces vibrations sonores sont perçues par environ 15% de la population dont 2,5% en souffrent intensément. Les causes de ce traumatisme ne sont pas déterminées. C’est pourquoi de nombreux chercheurs étudient sans relâche la possibilité d’une transmission génétique. Cependant, l’aspect héréditaire de la maladie reste extrêmement controversé.
En savoir +
L’hypnose pour traiter les acouphènes
Véritable calamité du 21e siècle, au centre des derniers JNA, les acouphènes touchent de plus en plus de personnes. Alors qu’on estime qu’1 personne sur 5 en est atteinte dans le monde, on évalue à près de 16 millions le nombre d’acouphéniques en France. Les hommes auraient une prévalence plus élevée. Les causes sont différentes et parfois multiples. Alors qu’il n’existe pour le moment pas de cure, plusieurs traitements sont efficaces pour soulager les acouphènes comme l’hypnose médicale.
En savoir +
Soulager ses acouphènes par la musique, est-ce possible ?
Cela peut paraître assez contradictoire d’écouter de la musique ou des bruits alors que l’on souffre de douleurs probablement causées par ceux-ci. Mais resté enfermé dans le silence n’est pas forcement la solution. Le calme a tendance à renforcer les bourdonnements et sifflements liés aux acouphènes. Selon l’étude réalisée ce mois-ci par NeurologyNow, écouter de la musique, serait extrêmement bénéfique contre cette gêne et permettrait de pouvoir mieux les supporter.
En savoir +
La tinnitométrie pour traiter les acouphènes ?
Quand on est atteint d’acouphènes, il n’est pas rare de s’entendre dire qu’il n’y a pas de solution, qu’il faut apprendre à vivre avec. Avec une double carrière d’opticien et d’audioprothésiste de plus de 44 ans, Pierre Grignard nous livre sa recette pour soigner les acouphènes.
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.