Barotraumatisme : quels sont les risques de la plongée sous-marine ?
Barotraumatisme : quels sont les risques de la plongée sous-marine ?

Barotraumatisme : quels sont les risques de la plongée sous-marine ?

04-05-2016 - Bien-être Par Ben Soussan Audioprothésiste et responsable audiologie

Les risques de la plongée sous-marine

La plongée sous-marine est un sport apprécié des vacanciers en France, puisqu’on estime le nombre de plongeurs à environ 360 000 par an. Cependant, cette pratique n’est pas sans risque pour l’audition …

En effet, lors d’une descente en plongée, la pression augmente au fur et à mesure de l’immersion du plongeur. Cette pression s’exerce à l’extérieur du tympan et comprime la membrane tympanique vers l’intérieur de l’oreille. Ceci peut provoquer une gêne voire une douleur, celle-ci étant signe que la différence de pression entre l’extérieur et l’intérieur du tympan est trop élevée et constitue un danger. Dans ce cas-là, il est plus raisonnable d’écouter son corps et d’interrompre l’exercice de plongée.

Quand la pression est trop importante et cause des dommages corporels, on parle de barotraumatisme. Cet incident peut être plus ou moins grave, d’une gêne passagère au niveau de l’audition à des troubles auditifs permanents pouvant par la suite nécessiter le port d’un appareil auditif. Si l’oreille interne est touchée, le plongeur pourra également souffrir de vertiges.

La méthode Vasalva pour protéger son audition 

Pour éviter le barotraumatisme, les plongeurs utilisent la manœuvre de Vasalva, qui a pour but de rétablir l’équilibre entre la pression exercée à l’extérieur et à l’intérieur de l’oreille. Pour cela, il faut se boucher le nez, fermer la bouche et faire monter la pression pulmonaire jusqu’à sentir un léger claquement dans ses oreilles, signe d’ouverture des trompes d’Eustache et de rééquilibrage des tympans. Cette manœuvre doit être effectuée tout au long de la descente en profondeur, et surtout pas lors de la remontée ! Elle nécessite de la pratique, il faut donc être raisonnable dans ses expériences de plongée ! De plus, n’oublions pas que ce sport est proscrit pour certaines personnes ayant déjà des fragilités au niveau du système auditif : otites, perforation de tympan, chirurgies dans le passé, rhume, etc.

Source : Lobe

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

Déposer un commentaire

Actualités sur la même thématique

Les dernières actualités

Image
Auracast, la nouvelle expérience audio connectée Bluetooth
22-07-2022 - Technologie Par HADJDAJ Audioprothésiste et responsable audiologie

Auracast, la nouvelle technologie de transmission audio Bluetooth

C’est une petite révolution dans le monde de la connectivité et de l’audition : Auracast est une nouvelle fonctionnalité Bluetooth qui facilite le partage et la diffusion de sources audio. Elle permet à un transmetteur audio de diffuser du son vers un nombre illimité de récepteurs équipés du Bluetooth, situé dans un certain rayon. Parmi ces récepteurs, les aides auditives et les implants cochléaires.
Image
Thérapie génique pour retrouver l'audition : Où en est la recherche ?
09-05-2022 - Médecine et progrès Par Ben Soussan Audioprothésiste et responsable audiologie

Thérapie génique pour retrouver l'audition : Où en est la recherche ?

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), en lien avec la startup Frequency Therapeutics travaillent sur un nouveau traitement : une thérapie génique pour régénérer les cellules sensorielles. Cette approche pourrait en effet freiner le déclin auditif et restaurer l’audition en recréant les cellules auditives perdues. Cela éviterait à de nombreux patients d’avoir recours à un implant auditif.