Des bijoux d’appareil auditif et d’implant cochléaire

23-08-2016 - Bien-être Par Ben Soussan Audioprothésiste et responsable audiologie

Contenu mis à jour le 20/01/2021

Bijoux auditifs

Porter un appareil peut être difficile. Psychologiquement cela implique l’acceptation de la déficience auditive. Ceux-ci bien qu’améliorés pour être plus petits et moins voyants ne sont pas pour autant esthétiques. Pourtant c’est un objet à porter tous les jours. A force on oublie même sa présence. Cependant, il n’en reste pas moins visible et peu esthétique. Cet objet du quotidien peut être assez déstabilisant, certaines femmes perdent complètement confiance en elles. C’est pourquoi il existe désormais des bijoux dissimulant ces prothèses. Bijoux qui peuvent être confondus avec des accessoires de mode tellement il est difficile de voir qu’ils cachent en fait un appareil auditif.

Pourquoi porter des bijoux pour appareils auditifs ?

Porter un appareil auditif ne doit pas être une fatalité ni un tabou. Ces bijoux permettent aux malentendants de s’assumer, et de véhiculer une image positive de leur appareillage en le rendant plus esthétique.  

Les créateurs

Delphine Lorton et sa marque L.semmêle

Delphine Lorton est née malentendante. A l’âge de 23 ans, elle devient sourde, et sera implantée à 29 ans. Comme beaucoup de malentendants, elle n’a jamais aimé porter ses appareils auditifs. En effet, lorsque l’on est sourd ou malentendant, le handicap n’est visible que si on le montre. Le port d’appareil est donc stigmatisant. Delphine a eu trois filles malentendantes, et c’est grâce à l'aînée que le projet de L. s’emmêle est né. Contrairement à sa mère, elle souhaitait assumer ses prothèses auditives, et surtout les customiser. Ne trouvant rien qui leur convenait, elles ont décidé de les personnaliser elles-mêmes et d'en faire de vrais bijoux !

Des bijoux pour changer le regard porté sur le handicap 

Après une campagne sur KissKissBankBank, Delphine récolte 1000 euros grâce aux dons d’internautes, ce qui lui permet de créer des fixations sur-mesure pour les prothèses auditives en contour, qui permettent d’y apposer des bijoux. L’association L. s’emmêle fêtera bientôt ses un an d’existence. Delphine y crée des bijoux pour appareils auditifs et implants cochléaires, entièrement confectionnés à la main. Ces bijoux permettent aux malentendants de s’assumer, et de véhiculer une image positive de leur appareillage en le rendant plus esthétique. Ses bijoux s’adaptent à tous types d’appareils : Cochlear, Neurelec, Med-el, Advanced Bionics, OticonPhonak, Widex et Starkey.

Actions de sensibilisation

Son association réalise également des actions de sensibilisations au handicap. La dernière en date a eu lieu en mai 2016 avec l’Ecole des Mines de Saint-Etienne. L’Ecole organise chaque année une journée conviviale centrée sur les problématiques liées aux handicaps. La journée a débuté avec une animation réalisée par L. s’emmêle, autour du bijou adapté, ergonomique et accessible. Cette entrée en matière a attisé la curiosité des élèves et personnels de l’école. Mais Delphine a un autre objectif : permettre aux sourds et malentendants de créer leurs bijoux eux-mêmes. En effet, elle s’est confrontée à la difficulté de trouver un emploi en tant que personne handicapée. Elle collecte donc chaque centime généré par l’association afin de pouvoir créer un jour une entreprise d’aide par le travail, qui réalisera des bijoux pour prothèses auditives.

La marque Odiora

La marque Odiora crée également des collections subtiles et fantasques à commander en ligner directement sur leur site. Les prix sont assez abordables, mais il a cependant peu de choix. C’est, depuis le 15 février, au tour de la marque EORA de sortir sa collection de bijoux auditifs. Conçu par un couple d’audioprothésistes, Bertram et Kerime Riedel, associé à une joaillère, Sandra Coym, le concept est simple : « créer une solution auditive de haute technologie insérée dans une boucle d’oreille interchangeable alliant performance, confort d’utilisation et esthétique exclusive ». Chaque bijou est à base minerais provenant d’Allemagne. Ils sont disponible en quinze modèles différent dont le design est raffiné et intemporels. Avant prise en charge, les prix se situent entre 2 800 euros pour les bijoux plaqués or et 25 000 euros pour ceux en or massif serti de 53 diamants par oreille. Cette gamme de produits correspond à la volonté de l’enseigne de dédramatiser l’audioprothèse.

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

Déposer un commentaire

Les dernières actualités

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.