Le métier d'audiologiste
Le métier d'audiologiste

Tout savoir sur le métier d’audiologiste

27-04-2016 - Appareillage auditif et audioprothèse Par Marcel Ben Soussan

Contenu mis à jour le 02/09/2022

Pour traiter les problèmes d’audition, de surdités, de troubles vestibulaires ou de déficience auditive, le patient est pris en charge par différents professionnels de santé. En effet, plusieurs professions médicales ou paramédicales interviennent en complémentarité tout au long du parcours de soin du patient. L’audiologiste ou audiologue travaille de concert avec le médecin ORL, l’audioprothésiste et l’orthophoniste.

Toutefois, la profession d’audiologiste n’existe pas en France. Quelles sont ses missions et comment intervient-il pour accompagner les patients atteints de troubles de l’audition ? Ses actions sont-elles si différentes par rapport à un audioprothésiste ?

VivaSon vous propose des pistes de réflexion sur ce métier qui pourrait être reconnu en France dans les années à venir.

Qu’est-ce qu’un audiologiste ?

Selon l’étymologie, l’audiologiste est celui qui pratique l’audiologie, c’est-à-dire la science qui étudie l’audition. Mais concrètement, quel est son rôle ? L’audiologiste est un acteur de santé paramédical, ce n’est pas un médecin. Il pratique, le plus souvent en clinique ou à l’hôpital, en lien avec le médecin ORL et l’audioprothésiste. Son champ d’intervention est très large puisqu’il intervient dans l’évaluation et le traitement de la déficience auditive.

Toutefois, le métier d’audiologiste n’est pas reconnu en France et n’a donc pas de statut légal.

Quelles sont les missions de l’audiologiste ?

Si l’on observe la pratique des audiologistes en Amérique du Nord et en particulier au Canada où la profession est reconnue et répandue, ses missions requièrent de nombreuses compétences. C’est un acteur central dans la prise en charge, le suivi et la promotion de la santé auditive.

L’audiologiste peut :

  • évaluer le degré de perte auditive selon les pathologies comme les acouphènes, l’hyperacousie et dans différentes situations de la vie quotidienne ;
  • mettre en place une rééducation ou une réadaptation dans le cadre de troubles de la parole ou de l’équilibre vestibulaire et ainsi permettre la reprise des activités quotidiennes et améliorer la communication du patient ;
  • accompagner le patient pour lui permettre de mieux vivre au quotidien avec ses problèmes auditifs ;
  • recommander le port d’appareils auditifs et diriger le patient vers un audioprothésiste ;
  • assurer un suivi après la mise en place du traitement.

Qui peut consulter un audiologiste ?

L’audiologiste intervient auprès des nouveau-nés et des enfants pour évaluer de façon précoce un déficit auditif et le traiter avec des pratiques adaptées. Il agit aussi auprès des patients les plus âgés pour les aider à vivre avec les conséquences d’un trouble auditif.

Quand consulter un audiologiste ?

L’audiologiste s’insère à tous les stades du parcours de soin du patient souffrant de perte auditive ou de surdité. C’est un acteur de la promotion et de la prévention de la santé auditive. Comme pour tous les professionnels de l’audition, plus ils sont consultés de façon précoce, plus efficace sera la prise en charge.

Quelle formation requise pour devenir audiologiste ?

A l’instar des formations pour devenir audioprothésiste, des études pour apprendre le métier d’audiologiste existent. L’université de Montpellier 1 propose un master en Neuroprothèses Sensorielles et Motrices, anciennement master en audiologie. Cette formation, en 2 ans, apporte des connaissances complémentaires aux audioprothésistes mais ne permet pas d’acquérir le statut d’audiologiste, non reconnu en France.

La Belgique est le seul pays d’Europe à former des audiologistes. Cette formation est accessible aux étudiants français. La France montre un certain retard pour reconnaître la profession d’audiologiste par rapport au Québec, par exemple. Pourtant, une étude américaine cible la profession d’audiologiste comme une des 10 professions d’avenir.

Les formations dispensées en Amérique du Nord montrent la volonté des audioprothésistes et des orthophonistes d’accroître leurs compétences médicales en audiologie.

Différences et complémentarité entre audiologistes et audioprothésistes

Une première différence réside dans le statut de ces 2 praticiens : l’audioprothésiste en France est un professionnel de santé diplômé d’État alors que l’audiologiste sans statut reconnu appartient à la branche paramédicale.

Les missions de l’audioprothésiste diplômé sont clairement définies. Il est chargé d’appareiller les patients atteints de perte auditive. Il s’agit d’un métier de rigueur et de précision. Les audioprothésistes VivaSon vous accueillent pour une prise en charge sur mesure. L’audioprothésiste ne se limite pas à concevoir un appareil auditif adapté, mais assure également un contrôle régulier de l’audioprothèse et du niveau d’audition du patient. Il accompagne le patient tout au long de son processus d’appareillage, répond à toutes ses questions et lui prodigue les bons conseils pour porter quotidiennement les appareils auditifs et les entretenir régulièrement

L’audiologiste, quant à lui, peut être amené à intervenir sur les mêmes pathologies auditives. En revanche, il participe à l’évaluation de la situation et au diagnostic ainsi qu’au suivi des conséquences directes des troubles. C’est une approche médicalisée dans son ensemble, proche de celles des médecins ORL mais spécifique aux troubles de l’audition.

Dans ce cadre, les 2 professionnels, audioprothésistes et audiologistes ainsi que les médecins ORL sont parfaitement complémentaires et travaillent en concertation tout au long du parcours de soin afin d’améliorer la prise en charge de l’enfant comme de l’adulte.

Quel professionnel de santé consulter en France pour vos problèmes d’audition ? VivaSon peut y répondre. Nos audioprothésistes diplômés sauront vous orienter vers la solution adaptée à votre besoin.

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

Déposer un commentaire

Actualités sur la même thématique

Image
27-05-2019 - Appareillage auditif et audioprothèse Par Marcel Ben Soussan

Des appareils auditifs bientôt nativement compatibles avec les smartphones Android

Les appareils auditifs sans-fil modernes peuvent se connecter à votre smartphone pour écouter de la musique ou encore recevoir vos appels téléphoniques, le tout sans accessoire intermédiaire. Cette connexion directe entre prothèse et téléphone était jusqu’à présent réservée aux appareils de la marque Apple, avec des aides auditives dites MFI (“Made for iPhone”).

Les dernières actualités

Image
Appareils auditifs Phonak Lumity
24-10-2022 - Nouveautés et comparatifs d'appareils auditifs Par Aurélie HADJADJ

Phonak Lumity : la nouvelle plateforme du fabricant suisse qui va illuminer vos coversations

Phonak vient de présenter Audéo Lumity, une nouvelle plateforme technologique avec trois aides auditives rechargeables. La promesse de cette gamme ? Améliorer la compréhension de la parole dans le bruit et réduire l’effort l’écoute, avec une amélioration de ses technologies phares ainsi qu’un nouveau concept pour optimiser la compréhension : SmartSpeech™.
Image
Auracast, la nouvelle expérience audio connectée Bluetooth
22-07-2022 - Etudes et Recherche Par Aurélie HADJADJ

Auracast, la nouvelle technologie de transmission audio Bluetooth

C’est une petite révolution dans le monde de la connectivité et de l’audition : Auracast est une nouvelle fonctionnalité Bluetooth qui facilite le partage et la diffusion de sources audio. Elle permet à un transmetteur audio de diffuser du son vers un nombre illimité de récepteurs équipés du Bluetooth, situé dans un certain rayon. Parmi ces récepteurs, les aides auditives et les implants cochléaires.