La santé cardiovasculaire influence la santé auditive

15-06-2017 - Médecine et progrès Par Ben Soussan Audioprothésiste et responsable audiologie

Les troubles de l’audition sont nombreux et peuvent résulter de plusieurs facteurs indépendants ou communs. Ainsi, protéger son audition n’est pas la chose la plus simple à faire. Entre le bruit, l’âge, la prise de médicaments ou encore certaines maladies (diabète, maladie de Ménière, otospongiose,…), il est difficile de s’y retrouver. Néanmoins, les avancées scientifiques nous permettent d’y voir plus clair et de mieux comprendre les différents processus de perte auditive. C’est ainsi, qu’il a été découvert que la santé cardiovasculaire était à surveiller pour une bonne audition. C’est le professeur des sciences et des troubles de la communication de l’Université de Wichita State, aux Etats-Unis, Raymond Hull, qui a démontré un lien entre la santé cardiaque et auditive. Pour arriver à ce constat, le professeur mais aussi chercheur en neurosciences de l’audiologie, a analysé plus de 70 résultats d’études avant de découvrir ce lien de causalité. Le système cardio-vasculaire permet, par le biais du sang, de transmettre l’oxygène et les nutriments indispensables à la vie des organes. Le cerveau, ainsi que l’organe de l’audition sont ainsi destinataires de ces afflux sanguins. D’autant plus que l’oreille interne est directement reliée au système nerveux. Ceci  permettant au cerveau de capter et comprendre les sons perçus. Ainsi, une personne ayant une santé cardiovasculaire déficiente ne pourra pas distribuer les apports nutritifs en oxygène aux organes. L’audition dépend ainsi de l’état de la circulation sanguine.  En d’autres termes, la personne perçoit les sons mais est dans l’incapacité de les traiter et donc de les comprendre.

D’après le professeur, les maladies cardiovasculaires amplifient l’impact des nombreux autres facteurs de baisse auditive. Aussi, elles favorisent son déclin. C’est pourquoi il est recommandé de consulter régulièrement son médecin traitant. Egalement, il est conseillé de s’appareiller d’un appareil auditif dès les premiers signes de perte auditive afin de limiter les dangers de troubles de l’audition (démence, dépression).

Source : Hear-it

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

Déposer un commentaire

Les dernières actualités

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.