Les boucles auditives

Le musée de la musique de la Philarmonie de Paris est équipé de boucles auditives. Crédit Photo : Philarmonie de Paris

Ce dispositif d'aide aux malentendants, aussi appelé « boucle auditive », est partout autour de nous, principalement dans les lieux publics.

Boucle d’induction magnétique ? Si vous n’avez pas de problème d’audition ou que vous ne portez pas d’aide auditive, il est fort probable que vous n’ayez jamais entendu ce terme. Pourtant, ce dispositif, aussi appelé « boucle auditive », est partout autour de nous, principalement dans les lieux publics. Ce système permet aux malentendants de recevoir les sons du lieu où ils se trouvent directement dans leur audioprothèse, et donc de pouvoir profiter d’une qualité audio irréprochable, sans bruit parasite, résonance ou distorsion.

Comment ça marche ? Le dispositif est relativement simple : un fil électrique est installé le long du périmètre du lieu et relié à un amplificateur audio. Les ondes sonores génèrent un champ magnétique qui, par induction, est transmis à l’aide auditive sans passer par le microphone externe. Il est donc nécessaire, pour en bénéficier, de passer son appareil en mode « T » (téléphone). Le signal sonore peut provenir de n’importe quelle source : on peut choisir de restituer uniquement le son d’un microphone lors d’une conférence, d’un film dans une salle de cinéma, ou de l’ensemble des sons d’un endroit assez restreint.

 Ce qu’on sait rarement, c’est que ce principe est connu et utilisé depuis 1947. Cependant ce n’est que ces dernières années qu’il est devenu aussi courant. Le fait qu’il reste autant méconnu par les personnes non concernées est aussi la preuve de son caractère discret et non-discriminatoire. Le logo bleu représentant une oreille barrée, que nous avons tous vu un jour sans y faire attention signalent aux malentendants qu’ils se trouvent dans un lieu où ils pourront suivre les conversations et activités en oubliant totalement leur handicap.

 Ainsi, de plus en plus de lieux publics s’équipent de ce dispositif : musées, salles de concerts, cinéma, salles de conférences, guichets, tribunaux, églises, écoles, et bien d’autres. De plus, un arrêté datant de 2006, et dont la date butoir d’entrée en application était fixée au 1er janvier 2015, rend le système obligatoire dans les établissements recevant du public (ERP), afin de garantir un accès normal aux services publics pour les personnes malentendantes.

Source : Les Numériques

Publié le

25/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Sera-t-il possible de restaurer l’ouïe des personnes sourdes dans un futur proche ?

Restaurer l’ouïe des personnes sourdes : c’est l’espoir que poursuivent des équipes de chercheurs-biologistes en Suisse et aux Etats-Unis. L’année dernière, ils ont réalisé l’exploit de guérir la surdité héréditaire de souris grâce à la thérapie génique. Ils envisagent tester leur protocole sur des humains d’ici cinq à dix ans, dans le but de corriger la surdité héréditaire sans avoir recours aux implants ou aux appareils auditifs.

 

Lire l'article