Manger du poisson permettrait de lutter contre la baisse auditive

Crédit Photo : Manger méditérranéen

Diverses enquêtes ont ainsi démontré que le poisson, riche en oméga 3, pourrait avoir une influence positive sur l’audition. 

Au-delà de 60 ans, la déficience auditive devient un fait extrêmement courant, qu’elle soit sévère ou non. En effet, le nombre de personnes ayant recours aux appareils auditifs est de plus en plus important. C’est pourquoi les chercheurs s’activent de plus en plus en vue de réduire au maximum ce risque. Les conseils comme « s’exposer le moins possible au bruit » reviennent assez souvent mais sont malheureusement plus facile à dire qu’à appliquer puisque, de fait, l’environnement qui nous entoure est toujours bruyant ! Alors à moins de rester enfermé chez soit toute sa vie, il vaudrait mieux trouver des moyens plus abordables et réalisables !

Diverses enquêtes ont ainsi démontré que le poisson, riche en oméga 3, pourrait avoir une influence positive sur l’audition. En effet, parmi elles, une étude australienne faite sur une période de cinq ans a mis en évidence que l’audition de plus de 3000 hommes et femmes étaient mieux préservée s’ils mangeaient du poisson deux fois par semaine ! D’autres chercheurs américains affirment même clairement que « les résultats prouvent que des modifications diététiques peuvent aider à réduire le risque de perte d’audition. ». Cela permettrait d’améliorer la microcirculation de l’oreille interne. De plus, les bienfaits du poisson auraient un rôle anti-inflammatoire très intéressant pour le système auditif.

L’Anses (l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) souligne également qu’il serait bien de prendre deux portions de poisson par semaine dont une de type « grasse », comme le saumon ou le hareng par exemple. Toutefois, il ne faut pas non plus abuser de cet aliment et en prendre tous les jours dans la mesure où même si à petite dose le poisson est bon pour la santé, il concentre malgré tout des métaux lourds et des perturbateurs endocriniens nocifs.

Bien évidement, les bienfaits du poisson restent également valables pour tous ceux qui portent déjà un appareil auditif. Mais il ne faut cependant pas négliger les bonnes habitudes à prendre dans un but de prévention de la surdité, à commencer par baisser le son de ses écouteurs ! 

Publié le
Les amplificateurs auditifs en vente libre dans les pharmacies peuvent mettre en danger votre audition s'ils ne respectent pas certains critères

11/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Assistants d’écoute : restons vigilants

La vente d'amplificateurs auditifs est autorisée en pharmacie depuis 2014. On pourrait dire de ces appareils qu’ils sont à l’audition ce que les lunettes loupes sont à la vue. Pouvant être utiles pour les personnes atteintes d’une légère perte auditive, vendus en pharmacie sans ordonnance et préréglés, il est important de s’assurer que ces produits ne soient pas dangereux.

Lire l'article
Selon une étude réalisé par le cabinet d’audit Ernst & Young, le coût social du bruit en France s’élèverait à 57 millions d’euros par an !

15/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le bruit coûte chaque année 57 milliards d’euros à la société

L’augmentation des troubles auditifs et de la surdité acquise est un fait constaté. Notre mode de vie urbain, qui favorise le bruit, en est le principal responsable, et conduit de nombreuses personnes à recourir au port d’appareils auditifs. Ainsi, selon une étude réalisé par le cabinet d’audit Ernst & Young, le coût social du bruit en France s’élèverait à 57 millions d’euros par an !

Lire l'article