Image
Amplificateur d'écoute : ne pas confondre avec un appareil auditif

Amplificateurs d'écoute, ne pas confondre avec appareil auditif

Contenu mis à jour le 01/10/2020

La perte auditive ne peut être auto-diagnostiquée ou traitée à moindre coût. Alors que l'amplificateur sonore peut sembler à première vue extrêmement attrayant pour résoudre un problème auditif par rapport à la consultation d’un audioprothésiste, la réalité est toute autre.

Qu'est ce qu'un amplificateur auditif ?

Intéressons-nous tout d’abord à la technologie de l’amplification sonore personnelle. C’est tout d’abord un dispositif électronique qui amplifie les sons, de façon uniforme. Il n’est pas conçu pour traiter la perte d’audition. Ils sont par ailleurs destinés à des personnes ayant une surdité légère et qui veulent accroître leur capacité à entendre lors de certaines activités récréatives, comme l'écoute de la télévision. Ils n'ont pas tendance à être utilisé constamment. Ils n'ont pas le même statut de dispositif médical qu'ont appareils auditifs conventionnels qui doivent être délivrés sur ordonnance et selon des normes acoustiques précises. Ce qui explique que les amplificateurs soient en vente libre.

Des publicités qui portent à confusion

Certaines publicités comme celle de Sonalto en 2016 promouvant l'assistant d'écoute "Octave" peuvent tromper. En effet dans ce cas, la publicité mettait en avant le termes "aides auditives", qui lui, est réservé aux dispositifs médicaux. Or, la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) rappelait en 2015 : « À côté́ des prothèses auditives, on trouve sur le marché des amplificateurs de sons parfois appelés “assistants d’écoute”, qui sont des appareils préréglés, d’une puissance maximale de 20 décibels. Ces appareils, non adaptés à de réelles pathologies auditives, mais plutôt destinés à une aide ponctuelle, sont vendus sans ordonnance et ne sont pas remboursés par l’assurance maladie. »

Quelles différences avec un appareil auditif ?

On peut citer quelques similitudes avec les appareils auditifs : ils sont tous les deux composés d’un microphone, d’un haut-parleur et d’un amplificateur, mais les ressemblances s’arrêtent là.

Contrairement aux amplificateurs sonores, les appareils auditifs sont des dispositifs médicaux qui sont prescrits et ajustés à la licence audioprothésiste. Pendant que les premiers amplifient le son, les appareils auditifs utilisent des algorithmes sophistiqués pour diviser précisément le son selon le volume et la puissance de celui-ci. Ainsi, le volume augmente en fonction de la capacité auditive de l'individu dans tous les emplacements. L’amplificateur de son est idéal si vous êtes à l'écoute de l'appel d'un oiseau dans une forêt, mais lorsque vous naviguez dans des environnements sonores complexes tel qu’une conversation dans un restaurant bruyant, mieux vaut utiliser un appareil auditif.

C’est pourquoi nous avons décidé de vous parler de ces produits de substitution. Ces amplificateurs auditifs que l’on trouve en pharmacie, sans ordonnance et à prix beaucoup plus abordable. Cela peut paraître une bonne affaire, néanmoins les amplificateurs d’écoute n’ont rien à voir avec les prothèses auditives et ce qu’elles apportent. Ils permettent juste d’augmenter le volume sonore extérieur mais avec aucun réglage ni aucune adaptation à l’audition de celui qui en porte.

Pas de réglages personnalisés contrairement à l'appareillage auditif

Ainsi, ils ne sont pas personnalisables selon les capacités auditives et ne requièrent pas de suivi d’un professionnel pour ses réglages et son entretien. Il n'est donc pas possible de régler l'amplification sur les fréquences utiles à la parole pour chaque patient. Chaque audiogramme étant différent. Difficile dans ce cas de trouver un produit qui est adapté à ses besoins.

Enfin, les appareils auditifs sont conçus pour améliorer la reconnaissance vocale, contrairement aux amplificateurs qui le ne sont pas. Une personne s’équipant d’un amplificateur, ne comprendra pas nécessairement mieux une conversation, ce qui peut conduire à une frustration et donc une perception négative et erronée des appareils auditifs, bien qu’ils ne soient pas représentatifs de ces appareils. Les aides auditives sont également très contrôlées sur leur puissance sonore de sortie, ce qui assure que le son n’est pas livré à un niveau suffisamment élevé pour causer des dommages supplémentaires à une audition déjà déficiente.

Pas de connectivité pour l'amplificateur sonore

Enfin, les nouveaux appareils auditifs peuvent se connecter à distance aux équipements comme à la télévision ou au téléphone, voir même être réglés à distance par l'audioprothésiste. De nombreuses options de confort existent uniquement avec les prothèses auditives conventionnelles.

Pas de prise en charge par la sécurité sociale

Les amplificateurs d'écoute ne font pas parti de la LPP (Liste des produits et prestations) de la sécurité sociale. Ces équipements ne sont donc pas pris en charge par l'assurance maladie et les mutuelles. L'ensemble des frais est donc à votre charge, contrairement à l'achat d'un appareil auditif d'entrée de gamme, dont le reste à charge peut tendre vers 0€.

La réforme du reste à charge zéro, une raison de plus de préférer un appareil auditif de classe I à un assistant d'écoute

La réforme 100% Santé ou "RAC 0" est mise en place progressivement en France depuis le 1er Janvier 2019. Celle-ci prévoit une hausse des remboursements pour les appareils auditifs ainsi qu'une nouvelle classification avec les appareils de Classe 1 et de Classe 2. Les appareils auditifs de Classe 1 seront intégralement pris en charge à compter du 1er Janvier 2021. De plus ces équipements répondent à plusieurs normes qui ne sont pas garanties avec un amplificateur d'écoute :

  • à minima 12 canaux de réglage du gain
  • à minima 30db d'amplfication
  • à minima 3 options doivent être incluses parmi les suivantes : générateur de bruit pour les acouphènes, réducteur de bruit du vent, connectivité sans-fil, synchronisation binauralek, directivité adaptative des microphones, anti-réverbération)

En cas de doute sur votre audition, pensez à consulter un médecin ORL avant d'acquérir un amplificateur d'écoute

La perte des capacités d'audition peut être causées par de nombreux facteurs, outre sa cause proéminiante, le vieillisement (presbyacousie). Avant d'envisager l'appareillage auditif ou l'amplificateur auditif, nous vous recommandons de consulter un médecin ORL qui pourra établir un diagnostic médical afin d'en déterminer la cause et écarter ainsi certaines pathologies (otospongiose, neurinome de l'acoustique, production de cérumen créant des bouchons à répétition....).

Source : Saif audition

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Acheter ses appareils auditifs sur internet en ligne ?
L’achat d’appareil auditif est réglementé par la loi. Il est impossible aujourd’hui en France d’acheter des appareils auditifs sur internet.
En savoir +
Comment choisir un appareil auditif Bluetooth sans-fil ?
Les appareils auditifs Bluetooth sont des aides auditives modernes qui proposent aux patients des fonctionnalités supplémentaires pour améliorer le confort d’usage, la ...
En savoir +
Quelle différence entre un appareil auditif et un assistant d’écoute ?
Vous envisagez de choisir un assistant d'écoute vendu en pharmacie au lieu d'un appareil auditif ? Avant de faire votre choix, découvrez quelles sont les différences fondamentales entre ces deux types d'équipements.
En savoir +
Un appareil auditif vendu en pharmacie ?
Vous souffrez d’une perte d’audition et vous avez fait des recherche pour y remédier. Vous avez trouvé des enseignes d’appareils auditifs avec des tarifs trop élevés et ...
En savoir +
Lunettes auditives : une fausse bonne idée ?
Solution disponible parmi les gammes d’appareils auditifs, les lunettes auditives semblent séduisantes. Combinant des lunettes de vue et des prothèses auditives, ces montures ...
En savoir +
Appareil auditif de classe 1 ou 2, lequel choisir ?
Avec la mise en place de la réforme 100% Santé Audiologie, la classification des appareils auditifs a été repensée. Depuis le 1er Janvier 2019, il existe désormais 2 typologies d'appareils auditifs : la classe 1 et la classe 2.
En savoir +
Peut-on appareiller une seule oreille ? Les bénéfices de la stéréophonie
Certains patients souhaitent s'équiper d'un seul appareil auditif. Pour une partie d'entre eux, il s'agit avant tout d'essayer. Pour d'autres, c'est parce qu'ils savent qu'ils ont...
En savoir +
Un appareil auditif pour les musiciens ?
Les musiciens et professionnels du son sont des personnes très exposées à la perte d’audition. Membre d’orchestre, guitariste, ingénieur du son, DJ… Tous sont surexposés...
En savoir +
Quelles différences entre un appareil auditif numérique et analogique ?
Les appareils auditifs nouvelle génération sont désormais tous numériques. Les anciennes prothèses auditives analogiques quant à elle ne sont plus proposées par les ...
En savoir +
les accessoires pour appareil auditif
Les appareils auditifs nouvelle génération peuvent s’utiliser avec des accessoires sans-fil. Ces objets améliorent le confort d’usage et les possibilités offertes par votre...
En savoir +
Appareil auditif à pile ou rechargeable : quels sont les avantages et inconvénients ?
Découvrez avec VivaSon les appareils auditifs fonctionnant avec des piles ou munis d’une batterie rechargeable et choisissez le meilleur appareillage en fonction de vos besoins.
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.