Phonak invente la connectivité universelle

Phonak invente la connectivité universelle

William Iven on Unsplash

Le constructeur suisse Phonak universalise la connectivité. Jusqu’alors l’apanage des i-phones, la puce SWORD relira les aides auditives à tous les téléphones portables.

Le 21 août dernier, Phonak a sorti la première aide auditive en connectivité directe avec tous les appareils munis du bluetooth. Il est le premier à proposer un appareil doté d’une connectivité universelle. Présenté aux audioprothésistes français le 19 septembre 2017 à Paris, Audéo B-Direct, équipée de la puce sword, est une prothèse auditive ultra connectée. Grâce au bluetooth elle permet d’écouter la musique, diffuser des bruits blancs, avoir une conversation téléphonique directement  depuis un i-phone ou androïde. Plus besoin d’accessoire jouant les intermédiaires entre prothèses et appareils.

 

Audéo B-Direct devient alors le premier appareil conçu pour tous (MFA = Made for All). Un nouveau marché s’ouvre alors pour le constructeur suisse. Et pas des moindres puisque 85% des téléphones utilisés ne sont pas des i-phones et que près de 80% de la population mondiale a un portable. Cette nouvelle génération de prothèses séduira également les séniors pas tous équipés du dernier Smartphone. Avec Audéo B-direct , un simple mobile avec bluetooth est le tour est joué. Votre aide auditive deviendra un performant kit mains libres. L’appairage avec les TV munies d’un bluetootyh sera également très facile.

La holding Sanova souhaite ainsi investir davantage dans la recherche. Après la connectivité avec Sword. Le constructeur travaille sur l’autonomie des prothèses auditives. Recherche déjà amorcée avec le lancement l’année dernière de sa pile lithium-ion présentant une capacité de 24 heures. Que de progrès fait depuis 40 ans. Epoque à laquelle on devait porter une batterie dans poche.

 

Source : edp audio

 

Publié le

07/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Une charte de bonnes pratiques de l’audioprothésiste

L’UNSAF, le Syndicat national des audioprothésistes, fait preuve d’initiative afin de valoriser la profession. D’une part, le syndicat a développé une charte en 10 points à destination des patients ; le but étant d’informer les individus, qu’ils prennent connaissance de l’amplitude des services mis à leur disposition. D’autre part, l’UNSAF désire un décret formalisant les règles de bonnes pratiques professionnelles.

Lire l'article