La labyrinthite et ses sérieux désagréments menacent votre audition

Crédit Photo : Predictive Success

La labyrinthite est une inflammation de l’oreille interne qui peut surprendre et poser problème. Nulle utilité à porter un appareil auditif dans ce cas, l’audition est parfois même totalement épargnée. Elle n’en reste pas moins handicapante, et trouble certains patients pendant plusieurs mois. La crise aigüe est particulièrement démonstrative et des vertiges peuvent rendre le quotidien bien difficile.

La labyrinthite et son apparition

La labyrinthite est une inflammation surprenante et impressionnante. Parfois confondue avec la neuronite vestibulaire, elle est en réalité une urgence médicale. Elle se manifeste sans prévenir, et pour des causes difficilement identifiables. D’après une étude japonaise, les adultes entre 30 et 60 ans constitueraient les cibles de prédilection, et la maladie se déclencherait souvent à la suite d’une infection bénigne tel que le rhume. D’autres facteurs sont cependant suspectés de contribuer à son déclenchement, comme un choc à la tête ou du stress. L’inflammation touche l’oreille interne, partie profonde de notre oreille, où se trouvent notre tympan, le marteau, l’enclume, et l’étrier. Son caractère urgent tient au danger de dégradation de l’audition qui y est associé.

Les dangers de la labyrinthite

Assez semblable à la neuronite vestibulaire, la labyrinthite est par ailleurs capable de causer une baisse de l’audition et de provoquer des acouphènes. L’oreille interne porte aussi le nom de labyrinthe en raison de sa forme, ce qui explique le nom de cette inflammation. Trois organes déterminants pour notre audition se trouvent dans l’oreille interne : la clochée, le vestibule et les canaux semi-circulaires. C’est la clochée qui se charge de transformer les vibrations en signaux électriques, décodables par notre cerveau. Le vestibule et les canaux semi-circulaires ont quant à eux un rôle déterminant dans le maintien de notre équilibre, le cerveau intègre les informations provenant de l’oreille interne ainsi que du corps et des yeux pour équilibrer notre position. Cela explique pourquoi la labyrinthite affecte à la fois notre audition et notre équilibre.

Une inflammation handicapante

Une baisse soudaine de l’audition peut être irréversible. Les appareils auditifs sont toujours capables de venir en aide afin de récupérer la qualité de votre audition, cependant une simple consultation rapide peut prévenir de ces désagréments. Mais même sans atteindre la clochée, la labyrinthite et la neuronite vestibulaire peuvent être très handicapante. En quelques heures, vous pourriez ne plus être capable de vous lever. Les sensations sont saisissantes et inquiétantes ; un vertige intense s’accompagne de nausées, de vomissements, de suées et d’un ralentissement du cœur qui sont tout à fait désagréables. La phase aigüe de cette inflammation ne dure que quelques jours. En revanche, des vertiges peuvent subsister pendant plusieurs mois. Des traitements par chance existent, sous forme médicamenteuse ou par rééducation. Heureusement, la plupart des patients touchés par ces inflammations s’en remettent parfaitement et sans séquelle. Ayez toujours le réflexe de consulter quand votre oreille est touchée.

Source : lactualite

Publié le
La maladie d'Alzheimer serait ralentie par le port d'appareils auditifs

04/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La maladie d’Alzheimer serait ralentie par le port d’appareils auditifs

Selon le Dr Laurent Vergnon, le lien est évident entre la surdité et la maladie d’Alzheimer. En effet, les troubles auditifs conduiraient immanquablement à l’aggravement des symptômes de la maladie d’Alzheimer puisqu’ils  diminuent la stimulation cognitive. Ainsi, le port d’appareils auditifs pourrait empêcher ce lien de cause à effet.

 

Lire l'article