Acouphènes : un mal à surveiller
Accueil » Actualites » Acouphènes : un mal à surveiller

Acouphènes : un mal à surveiller

29-01-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Simple bourdonnement ou sifflement dans les oreilles, les acouphènes peuvent cacher de véritables problèmes d’audition. 50 % des patients traités pour des acouphènes souffrent en effet de perte auditive. Les causes de ces sons désagréables et parfois durables sont variées. Tout comme leurs conséquences plus ou moins fortes. Des causes multiples La définition d’un acouphène est claire : des bruits parasites viennent perturber l’audition de la personne touchée. On estime à un individu sur 200 subissant ces troubles qui gâchent le quotidien. Simple conséquence d’une exposition trop forte à un bruit (après un concert, par exemple), ou trouble durable, l’acouphène touche au système nerveux auditif qui dysfonctionne. Une mauvaise audition non ou mal-corrigée encourage donc ce symptôme : l’oreille exprime son problème en produisant un son proche du bourdonnement ou sifflement. Deux types d’acouphènes existent. Les acouphènes dits « objectifs » ont pour origine un mauvais mouvement musculaire de l’oreille. Le médecin peut constater ces acouphènes et trouver une méthode pour les soulager. Les acouphènes « subjectifs » concernent eux, plus de 90 % des personnes affectées et ont des causes plus difficiles à établir. La perte d’audition est l’une d’elle. Des traitements dédiés aux acouphènes Premier conseil prodigué par les médecins : il ne faut pas écouter son acouphène ! Se focaliser sur ce son peut conduire à des états dépressifs tant il gâche le quotidien. Stress, insomnie, voire vertiges… les acouphènes provoquent des troubles graves s’ils ne sont pas traités. Il est donc primordial de consulter rapidement. Des générateurs de bruit et techniques d’habituation sont régulièrement utilisés par les médecins pour soulager les acouphènes ou apprendre à vivre avec eux. Une aide professionnelle donc car une fois devenus réguliers, les acouphènes ne peuvent pas disparaître d’eux-mêmes. La presbyacousie, la baisse auditive liée à l’âge, fait partie des causes majeures des acouphènes. Celle-ci se soigne heureusement grâce à un bon appareillage auditif conseillé par une équipe d’experts.

LES ACTUALITÉS SIMILAIRES

07-02

07-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Vivre avec des acouphènes n’est pas une chose facile. En effet, la présence de bourdonnements et de sifflements dans les oreilles peut vite être incommodante et irritante. ...

06-02

06-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Recevoir un chien guide relève du parcours du combattant. D’abord par ce que le dressage est long et compliqué. Ensuite parce qu’il y a peu de structures encadrent les ...

06-02

06-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Après dix-huit longs mois passés à combattre des acouphènes qu’il décrit semblable à « un Boeing 747 au décollage », le comédien Frédéric Deban raconte dans...

08-02

08-02-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Nos oreilles nous permettent d’entendre les sons, mais pas seulement. Elles ont bien d’autres fonctions, dont celle de nous faire tenir debout ! En effet, dans l’oreille ...