Fonctionnement oreille, le système auditif humain | VivaSon
Accueil » Votre Audition » Dossier » Perte auditive et surdité » Le fonctionnement de l'oreille

Le fonctionnement de l'oreille

Le fonctionnement de l'oreille

L’oreille humaine est un organe complexe qui nous permet d’apprécier le monde, ses paysages sonores ainsi que ses musiques, au même titre que les yeux nous permettent de contempler les couleurs et les formes qui nous entourent. Au-delà des sons, l’oreille nous permet de comprendre, d’écouter, de communiquer. Ce sens complexe et indispensable pour l’apprentissage du langage est un des fondements de nos civilisations.

Mais comment fonctionne l’oreille ? Il est probable que vous ne le sachiez pas. Pour mieux comprendre la perte d’audition et ses causes, il est important de bien comprendre comment l’oreille fonctionne. L’oreille humaine se compose de 3 parties essentielles que nous allons détailler ici :

L’oreille externe

Elle est constituée du pavillon et du conduit auditif. Son rôle est de capter et d’amplifier le son grâce au pavillon puis d’acheminer ces vibrations vers l’oreille moyenne via le conduit auditif. Le pavillon externe joue également un rôle dans la localisation et la spatialisation.

L’oreille moyenne

L’oreille moyenne amplifie et transforme les vibrations aériennes en vibrations solidiennes et les achemine vers l’oreille interne. Lorsque les vibrations arrivent au niveau du tympan, celui-ci vibre, actionnant les trois osselets : marteau, enclume et étrier. Cette chaine permet d’amplifier davantage les vibrations.

L’oreille moyenne intervient également dans un processus de défense de l’oreille interne lorsque des sons dépassant les 80 dB passent le conduit auditif, on appelle ça le « réflexe stapédien ». En somme, le muscle du marteau et le muscle stapédien de l’oreille moyenne se contractent, rendant rigide la chaine des osselets, ce qui diminue l’amplification. Attention toutefois, ce réflexe naturel ne vous protège pas du traumatisme sonore puisque la contraction cède en fonction du temps d’exposition et du niveau décibel.

L’oreille interne

L’oreille interne occupe un rôle centrale dans l’audition et l’équilibre. Elle se compose de deux parties : le vestibule avec les canaux semi-circulaires et la partie responsable de la perception des sons (la plus fragile) : la cochlée.

Dans la cochlée se situent les cellules ciliées, les fameuses cellules sensorielles qui captent les vibrations selon leur fréquence et les transforment en signal électrique acheminé ensuite par le nerf auditif vers le cerveau (influx nerveux). Ce signal est ensuite interprété par le cerveau.

Les cellules ciliées sont très fragiles et ne se renouvellent pas. Leur disparition entraine la perte d’audition.

Avec le temps et l’âge, elles disparaissent naturellement. On parle alors de presbyacousie, la perte d’audition liée à l’âge (au même titre que la presbytie pour la vue).

Les cellules ciliées peuvent être détruites dès lors qu’elles sont exposées à un volume excessif pendant une certaine durée. En dessous de 80 dB, il n’y a pas de risque, au-dessus, il faut surveiller son temps d’exposition pour ne pas subir de traumatisme sonore et perdre définitivement des cellules cochléaires.

L'exposition sonore

Dangerosité

Niveau d’intensité en décibels (dB)

Exemple de sons à cette intensité

Durée maximale d’exposition avant séquelles

Aucune

20 dB

Chambre calme

-

40 dB

Conversation

-

60 dB

Salle de classe

-

Seuil de risque

80 dB

Circulation routière

8h / jour

Danger

90 dB

Fraiseuse

30min / jour

100 dB

Concert / discothèque

4min / jour

110 dB

Tronçonneuse à chaine

1min / jour

D’autres causes expliquent la surdité et la destruction des cellules ciliées comme la prise de médicaments dits ototoxiques, des raisons génitales ou bien d’autres raisons médicales (infections, otites à répétition…).

picto-idea.png

Pensez à prévenir votre médecin

Si vous avez une perte auditive, pensez à en parler à votre médecin lorsqu’il vous prescrit des médicaments qui pourraient être ototoxiques

L’oreille humaine, un objet d’étude complexe et fascinant

Le système auditif humain est très complexe. Il suscite encore beaucoup d’interrogations, notamment sur la partie neuronale et cérébrale. De nombreux scientifiques travaillent aujourd’hui sur le système auditif, notamment pour endiguer les problèmes croissant de déficience auditive dans nos sociétés. Certains chercheurs travaillent notamment sur la régénération des cellules ciliées, qui permettrait peut-être, aux personnes sourdes et malentendantes de redécouvrir, voir découvrir, la complexité et la beauté du paysage sonore.

TROUVEZ VOTRE CENTRE VIVASON



QUESTIONS SIMILAIRES

République-2.jpg

CONSECTETUR ADIPISCING ELIT SE LAB

Un traumatisme sonore est un trouble de l'audition qui atteint directement l'oreille interne. C'est un accident de santé qui peut engendrer une surdité définitive, même légè...

A la naissance d'un bébé, ou chez un enfant de plus de 3 ans, il n'est pas toujours évident pour les parents de détecter une éventuelle perte d'audition. Cependant, au moindre...

La presbyacousie est une perte d'audition liée à l'âge qui se traite via le port d'appareils auditifs, VivaSon vous l'explique en détail...

Certains patients souhaitent s'équiper d'un seul appareil auditif. Pour une partie d'entre eux, il s'agit avant tout d'essayer. Pour d'autres, c'est parce qu'ils savent qu'ils ont...